Demian Maia, l’art de la prise de soumission (Top Fight HS n°1, Décembre 2010)

Demian Maia (fiche HS)

Catégorie : Middleweight 

 

Taille : 1,83 m  

 

 Poids : 84 kg  

 

 Date de naissance : 6 novembre 1977

 

 Lieu de naissance : São Paulo, Brésil

 

 Périodes de carrière : 2001, 2005-…   

 

 Technique préférée : Rear Naked Choke (étranglement arrière sanguin)   

 

 Statistiques en MMA : 13 victoires, 2 défaites  

 Vainqueur du Super Challenge 1 (catégorie Middleweight)

 

 Discipline d’origine : Jiu-Jitsu  

 

 3 dates à retenir :

     21 septembre 2001 : Sa première expérience du MMA a lieu dans un microévènement au Venezuela. Il s’impose facilement, mais choisit de privilégier le jiu-jitsu durant les années qui suivent.

     20 octobre 2007 : Premiers pas à l’UFC lors de la 77e édition. En moins de trois minutes, Ryan Jensen est pris sous le joug d’un étranglement décisif.

     10 avril 2010 : Opposé à Anderson Silva pour le titre Middleweight, il n’a guère l’occasion de saisir sa chance face à un adversaire mobile et provocateur.    

 

 Académie : Wand Fight Team, groupe de son compatriote Wanderlei Silva. Les autres membres principaux sont Jorge Lopez et Keli Manglona.     

 

 L’adversaire emblématique : Anderson Silva peut prétendre à ce qualificatif, lui qui a démontré un manque de respect absolu lors de sa défense de titre contre Maia. Ce dernier n’a que très peu goûté au numéro de danse exécuté par l’actuel Champion Middleweight de l’UFC.         

 

 Le saviez-vous ? : En plus de son entraînement classique, Demian a un petit truc à lui pour travailler son endurance : il effectue de longues et intensives ballades avec ses chiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIOGRAPHIE

 

 D’une certaine façon, Demian Maia peut être qualifié de Royce Gracie des temps modernes. Comparaison logique pour un homme qui déclare que ce qu’il préfère est de « faire abandonner son adversaire sans le blesser, et sans que celui-ci ne le blesse en retour ». Une conception qui implique un style de combat technique et porté sur la recherche de la prise de soumission. Loin d’être la voie de la facilité pour un combattant évoluant dans la deuxième moitié des années 2000, période où chaque adversaire, sans exception, possède des techniques de défense élaborées. On est bien loin du temps où le plus célèbre des Gracie dominait facilement ses opposants, américains pour la plupart.

 

Champion juvénile et homme de tournois

 Maia puise son savoir d’une passion très précoce. À tout juste 4 ans, il improvise des entraînements de judo sur le tatami familial. Il passe aux choses sérieuses deux ans plus tard, et complète son apprentissage par le karaté et le kung-fu durant son adolescence. Mais l’art martial auquel le Brésilien va dédier sa vie est le jiu-jitsu. Il s’y essaye en mai 1997 et boucle le cycle le conduisant à la ceinture noire en décembre 2001, un temps record au Brésil ! Avant même l’acquisition de ce haut rang, Maia participe à des tournois mondiaux de brazilian jiu-jitsu et y connaît succès sur succès. Lors d’une escale au Venezuela, il sort victorieux de l’évènement Tormenta en el Ring, qui constitue sa première apparition en MMA. Pourtant, ce match face à Raul Sosa est souvent ignoré au profit de celui contre Lukas Chlewicki, quatre ans plus tard. C’est un Maia beaucoup plus aguerri qui s’impose par clé de bras lors du gala The Cage Vol. 4 qui se tient en Finlande. Après ces excursions, pour le moins improbables, Demian dispute en octobre 2006 un tournoi sur les terres brésiliennes : le Super Challenge 1. Dans la pure tradition des tournois originels de l’UFC, ce défi consiste à livrer bataille trois fois dans la même soirée. La diversité de Maia saute aux yeux lors de ses combats. Il parvient à vaincre ses adversaires (tous compatriotes) de façons différentes : l’un par étranglement arrière, le deuxième à la décision et le dernier via un étranglement en guillotine. Bien qu’interrompue pour une blessure de Ryan Stout, sa première rencontre sur le sol américain suffit à convaincre l’UFC de le recruter.

 

Réussites et limites d’un jiu-jitsuka confirmé

 L’Octogone devient véritablement son royaume durant les mois qui suivent. Le Brésilien enchaîne cinq victoires, toutes par des soumissions du plus bel effet. Il obtient à quatre reprises le titre honorifique de « soumission de la soirée », encore un record ! Les combattants vaincus sont, comme Demian, des stars en devenir, tels Chael Sonnen et Nate Quarry. Dans cette catégorie des poids moyens où règne Anderson Silva, la désignation d’un prétendant n’est pas une mince affaire. Maia est sur le point d’acquérir ce statut lorsqu’il croise Nate Marquardt à l’été 2009. Première désillusion pour le Brésilien qui s’effondre sur un seul punch après vingt secondes de combat. Les limites de ses capacités à se défendre debout sont évoquées. Lors de ses matchs les plus récents, il oppose un cinglant démenti à ses détracteurs en disputant la majorité des débats en position de boxeur. Maia accroche ainsi Dan Miller, performance unanimement saluée par les juges. Il peut enfin se mesurer à Anderson Silva. Le match de Championnat a lieu à l’UFC 112 et se distingue par le comportement insolent du tenant du titre. Silva démontre en effet sa vitesse d’esquive sans égale et ses talents de « danseur », face à un homme qui demande seulement à combattre. Malheureusement, Demian ne parvient jamais à réduire la distance, et, sans démériter, s’incline à la décision. Fin août 2010, il retrouve sa verve devant son compatriote Mario Miranda, sans toutefois parvenir à sceller le sort de la rencontre avant la décision.

 

L’enjeu principal de la suite de la carrière de Demian Maia semble justement se focaliser autour de sa capacité à (re)devenir l’homme capable de placer des soumissions à n’importe qui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s