Les prolos – Parodie Les bobos de Renaud

Les prolos (Renaud - Les bobos)

On les appelle classes moyennes

Ou bien prolos pour les intimes

Dans les chansons d’Jean-Jacques Goldman

On les retrouve à chaque rime

Ils sont une très vieille classe

Bien avant les bourges et les bobos

Tout prés des beaufs, pas même plus classe

Je vais vous en dresser le tableau

Sont un peu optimistes c’est déjà ça

Mais leur haine vient d’leur boulot

Dans les services, l’assistanat

Se plaignent de payer des impôts

 

Les prolos, les prolos

Les prolos, les prolos

 

Ils vivent dans les bas quartiers

Ou des banlieues pas toujours soft

Ateliers d’actes peu recommandés

Bien plus pervers qu’à la téloche

Ont des enfants pas éduqués

Qu’ont pas lu un livre à 18 ans

Qui vont dans des écoles blindées

Blindées de racailles, je me comprends

Ils parlent de la pluie, du bon temps

Espèrent toujours gagner au loto

Roulent en Twingo, mais l’plus souvent,

S’retrouvent dans la rame du métro

 

Les prolos, les prolos

Les prolos, les prolos

 

Ils lisent Nothomb ou Marc Lévy, France dimanche ou bien Gala

Leur livre de chevet c’est marrant

J’ai beau regarder je le vois pas

Ils aiment les restos bon marché et le cinéma Américain

Passent leurs vacances chez mémé

Ou bien au mieux au formule 1

Ils regardent surtout TF1

Arte, c’est pour les intellos

Et même en cas désespéré

Ils préféreront une vidéo

 

Les prolos, les prolos

Les prolos, les prolos

 

Ils écoutent sur leur poste radio

NRJ toute la journée

Black eyed peas, Garou, Tryo

Et forcément Johnny Halliday

Ils aiment Bigard sans même percevoir

Le travail derrière ses grossièretés

Patrick Timsit et l’ami Gad

Ils se font plaisir à le répéter

Ils aiment Jack Lang et Besancenot

Mais votent toujours Jean-Marie

Ils adorent le maire de Bordeaux

Laurent Ruquier et son pote Nagui (iiii)

 

Les prolos, les prolos

Les prolos, les prolos

 

La femme se fringue chez Carrefour

Collectionne les bons de réduction

Pour espèrer un de ces jours

Un euro en moins sur le sans plomb

Ils fréquentent surtout leurs foyers,

Les pubs ou bars, proche de tripots

Boivent une pression en écoutant Calogero

Ma plume est certes un peu naïve

Pour ces gens que je n’aime que trop

Par certains côtés, j’imagine…

Que j’fais aussi partie du lot

 

Les prolos, les prolos

Les prolos, les prolos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s