Les Archives de PC Avril 2002 (Planète Catch n°43, Avril 2012)

Planète Catch n°43 Les Archives de PC Page 1 001Planète Catch n°43 Les Archives de PC Page 2 001

C’était il y a dix ans. L’élection présidentielle française approchait à grands pas et tous les instituts de sondage ne juraient que par un deuxième tour entre Jacques Chirac et Lionel Jospin, il ne pouvait en être autrement. Sur la Planète Catch, l’imprévisible et la nouveauté régnaient après un WrestleMania X8 en demi-teinte. Et pendant ce temps-là, Marcel Moulais se découvre des talents d’imitateur lorsqu’il feint la voix de sa mère au téléphone pour lui cacher  les heures de colle infligées par le lycée. Quant à l’Oncle Sam, il loupe son permis de conduire pour la troisième fois. Pas facile de respecter les sens interdits lorsqu’on est fan de matchs hardcores.

LA WWF FAIT SA RÉVOLUTION
Lors de l’édition de Raw du 25 mars, la draft a permis de diviser les catcheurs dans les deux shows distincts, Raw et SmackDown. Quelles conséquences ?

Triple H vs Hogan à Backlash

Le Hulkster à la recherche du temps perdu.
Brock Lesnar, la prochaine grande star ?
Le nouveau venu a été formé à la OVW, repaire de stars en herbe.

 

Bientôt une fédération concurrente pour la WWF

En coulisses, la famille Jarrett s’active
Titre Hardcore

A-t-il encore un sens ?

 

À quoi joue Stone Cold ?

La vérité sur les atermoiements du Rattlesnake.

 

 
Quand le hardcore tourne à la farce
Un titre de Champion qui change de mains une douzaine de fois en un mois est-il toujours une récompense digne d’intérêt ? À la rédaction, nous avons tendance à répondre « non ». Lors de WrestleMania X8 le pompon a été atteint, faute toujours à ce principe de défense de titre 24/7, à savoir partout, tout le temps. En un soir, Spike Dudley, The Hurricane, Molly Holly (!), Christian et Maven ont détenu ce titre, parfois quelques secondes et dans des endroits insolites. Qu’il est loin le temps où Rob Van Dam mettait vaillamment ce titre en jeu entre quatre cordes contre Undertaker ! Si les créatifs ne trouvent rien pour relancer cette division, autant supprimer cette ceinture. Nous en appelons de nos voeux.

Stone Cold : les raisons de la colère
À peine Scott Hall atomisé par une flopée de Stunners que l’un des catcheurs les plus emblématiques de la WWF quittait le ring, la salle… et tout bonnement la fédération. Quelle mouche a donc piqué Stone Cold en ce soir de WrestleMania X8 ? En coulisse, les thèses abondent, la plus probable est celle du manque de considération de la part de la compagnie, Vince McMahon en tête, ce que témoigne son combat placé en milieu de carte et l’adversaire qui lui a été proposé lors du plus grand show de l’année (après trois main event consécutifs lors de ses dernières participations). Déjà tendues au moment de l’Invasion, les relations avec le Chairman of the Board se sont un peu plus refroidies. Enfin réapparu le soir du 1er avril, Austin a marchandé ses services auprès des deux GM, choisissant Raw et Flair tout en portant deux stunners « à l’ancienne » sur Vince.


LA DRAFT, qui en est sorti gagnant ?

L’idée germait depuis plus d’un an, compte tenu de l’important afflux de catcheurs causé par l’acquisition de la WCW et la faillite de la ECW. La CEO Linda McMahon l’a concrétisée en faisant des shows Raw et SmackDown des entités distinctes, gérées respectivement par Ric Flair et Vince Mc Mahon himself. Les deux managers ont donc livré une bataille de recrutement intense. Sur le papier, les débats paraissent équilibrés (The Rock, Hulk Hogan, Kurt Angle et Chris Benoit pour SmackDown; Undertaker, Kane, Rob Van Dam et l’ensemble de la nWo pour Raw) mais ce qu’on retient en premier lieu concerne la division Tag Team, bouleversée par les séparations forcées des Dudley Boyz et APA. Seul le Champion de la fédération bénéficie du droit d’apparaitre équitablement dans les deux shows.

Hogan en route vers la reconquête
C’est Vince McMahon qui l’a confirmé lors du premier SmackDown du mois d’avril : Hulk Hogan tentera de redonner du souffle à sa légende lors de Backlash, lorsqu’il sera aux prises avec le Champion de la fédération, Triple H. A noté que l’homme à la moustache doré a disputé son dernier match pour un Championnat majeur, un triste soir de Bash at the Beach 2000 à la WCW tandis qu’il faut remonter au King of the Ring 1993 pour sa dernière rencontre d’une telle envergure à la WWF.

 
Brock Lesnar, une création du laboratoire OVW

En une poignée d’apparitions, il a déjà conquis son monde. Brock Lesnar, véritable monstre de la génétique, a d’ailleurs donné lieu à une passe d’armes entre Ric Flair et Vince durant la soirée dédiée à la draft, le Nature Boy ayant au final empoché le morceau. Le secret de cette rapide acclimatation tient en trois lettres : OVW. L’Ohio Valley Wrestling est un repaire de jeunes pousses avec lequel la WWF a un partenariat de développement. D’autres perles issues de cette fédération devraient réaliser leurs débuts à l’antenne sous peu, elles se nomment Randy Orton, John Cena et Deacon Batista.
Un an après, la WWF va redécouvrir la concurrence
Les projets « secrets » des Jarrett père et fils concernant la création d’une nouvelle fédération américaine se confirment. Fâché ad vitam aeternam avec Vince McMahon, l’homme à la guitare a vu son horizon se rétrécir depuis le rachat de la WCW. Pour continuer sa carrière, il n’a d’autre choix que chercher un nouveau terrain de jeu. Or aucune autre compagnie US en activité n’est exposée sur le réseau national. Double J a donc pris l’initiative de démarcher les chaînes de télévision aux côtés de son père, lui-même promoteur. Devant les refus successifs, les Jarrett planchent sur la création de leur propre réseau de diffusion.

 

 
EN BREF


Et si la fédération perdait son F?
La WWF devrait connaître dans quelques semaines l’issue du procès… intenté par la WWF. Pour bien comprendre la situation, il faut rappeler que ces initiales désignent à la fois la compagnie numéro un dans le divertissement sportif et la World Wide Fund for nature, célèbre organisation de défense de l’environnement. Lassée de cette confusion, et en vertu d’accords antérieurs non respectés selon elle par la fédération de Stamford, la compagnie au panda réclame les droits exclusifs d’utilisation de ces initiales.

Shawn Michaels prêt à revenir dans un rôle de manager
Cela faisait longtemps qu’on n’entendait plus parler du Heartbreak Kid Shawn Michaels. En dehors d’éphémères apparitions en tant qu’arbitre spécial en 1999-2000, le Texan semble couler une retraite tranquille, forcée mais tranquille. En effet, au vu de son irréversible blessure aux lombaires, le ShowStopper n’est pas près de refouler un ring… si ce n’est dans un rôle annexe. Maintenant que ses amis Scott Hall, Kevin Nash et Xpac ont été réembauchés par la WWF, Michaels ne serait pas contre un retour en tant que manager de la Kliq, à moins que Triple H ne l’incite à reformer la D-Generation X.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s