Review TNA Hardcore Justice 2011 (Planète Catch n°37, Octobre 2011)

Planète Catch n°37 Review Hardcore Justice 2011 1 sur 3 001Planète Catch n°37 Review Hardcore Justice 2 sur 3 001Planète Catch n°37 Review Hardcore Justice 2011 3 sur 3 001

Date: 7 août 2011

Lieu: Impact Zone

Ville: Orlando

Une justice à deux vitesses

Du côté d’Orlando, les réglements de comptes ne sont jamais simples. Même lorsque deux individus semblent vouloir en découdre de manière strictement sportive, il y a un troisième larron pour venir semer la zizanie. Prenez Kurt Angle, le fier Champion Olympique, il a promis depuis des semaines que son seul objectif était de vaincre Sting de manière claire et définitive pour la première fois de sa carrière. Pourtant, il a suffi d’un arbitre sonné et d’une chaise tentatrice fournie par l’immortel Hulk Hogan pour qu’il oublie ses bonnes intentions. Dans le même registre, Jerry Lynn a sans doute signé la pire intervention de l’histoire du catch, devenant détestable aux yeux de la victime comme du bénéficiaire de son forfait. Quant à Mickie James, elle a été dépouillée de sa couronne à cause des multiples diversions d’Angelina Love… et d’un étrange liquide rouge. Heureusement, d’autres ont pu garder leur destin en mains tels Beer Money ou Brian Kendrick. Le minimum syndical pour un événement où succès ne s’est pas toujours conjugué avec mérite.

Retour au quotidien pour la X-Division. Portée au pinacle lors du précédent PPV de la fédération, la catégorie historique d’Orlando ouvre ce mois-ci le show avec un triple threat de très bonne facture. D’emblée, un des opposants est particulièrement mis à mal : Austin Aries, dans le rôle de la balle de ping-pong que se renvoient Kendrick et Shelley. Un comité d’accueil impitoyable pour le récent transfuge de la scène indy. Néanmoins, sa fourberie aidant, Aries finit par prendre le contrôle avant que Kendrick ne lui applique un Slice Bread fatal. Percuté dans la manoeuvre, Shelley succombe au tombé du Champion. En coulisses, Aries se plaint d’avoir disputer « un match handicap à 2 contre 1 et non un triple threat », affaire à suivre… tout comme la très intrigante relation entre Devon et The Pope. Pour éviter de se confronter à son ami, Dinero s’est étendu sur le tapis mais l’ancien membre de Team 3D a refusé l’offrande. Mal lui en a pris puisque il est finalement vaincu par petit paquet. Sept points de plus dans l’escarcelle de The Pope (qui en avait bien besoin) dans le cadre des Bound for Glory Series. Les deux adversaires se serrent la main dans un étrange climat de suspicion.

Crimson leader insatisfait

 Mais si l’on devait attribuer le prix du comportement le plus suspect, Jerry Lynn remporterait à coup sûr la timbale. Rob Van Dam se serait-il relevé du finish de Crimson ? Impossible de le savoir suite à l’ahurissante irruption de Lynn. Houspillé par son ancien collègue de la ECW, Lynn provoque aussi le courroux de Crimson. Toujours invaincu et premier dans la course à la place de challenger à BFG, celui-ci récolte seulement 3 points tandis que RVD subit une sanction de 10 points et dégringole à la septième place. Loin de ces tourments, les cinq membres de Fortune ont livrés des performances de haut vol. Beer money prolonge son règne dans la division tag team après bien des péripéties. La mention spéciale revient cependant au trio Styles-Daniels-Kazarian, capable d’annihiler par des mouvements rapides et aériens une équipe « immortelle » basée sur la puissance. Le clan crée par Hogan & Bischoff traverse décidément des jours difficiles comme l’a cristalisé l’opposition entre deux de ses membres, Mr Anderson et Bully Ray. Suite à sa victoire à l’allure de hold-up, Ray veut partager sa joie avec le groupe mais Easy E calme son ardeur et désigne Abyss comme le maillon faible.

Question alliances, il y en a qui fonctionnent à merveille, Tara et Miss Tessmacher d’un bord, Winter & Angelina Love de l’autre. Les premières surclassent la version féminine des Mexican American tandis que les autres concrétisent leur acharnement sur Mickie James en s’emparant du titre solo des Knockouts.

Hogan décisif mais sceptique

 Restait donc le très attendu main event. Placé sous le signe du fairplay, l’opposition entre ces deux véritables icônes du catch a donné entière satisfaction, si ce n’est la controverse précedemment mentionnée. On pouvait croire le conflit entre Sting et Immortal en voie d’extinction après les successives démonstrations de force du « Joker », il n’en est rien. Jusque-là incorruptible, Kurt Angle a rejoint le côté obscur, en collaboration ou au moins en accord avec le clan Hogan-Bischoff. Au coup de gong final, le regard inquiet du plus célèbre moustachu de Californie laisse toutefois penser qu’il n’a pas le contrôle de la situation…

EN UN CLIN D’ŒIL

Brian Kendrick bat Alex Shelley et Austin Aries et conserve le titre X-Division

Tara & Miss Tessmacher battent Sarita & Rosita et conservent les titres de Championnes par équipe des Knockouts

D’Angelo Dinero bat Devon (Bound for Glory Series)

Winter bat Mickie James et devient Championne Knockout

Crimson bat Rob Van Dam par disqualification (Bound for Glory Series)

Fortune (AJ Styles, Christopher Daniels & Kazarian) battent Immortal (Abyss, Scott Steiner & Gunner)

Bully Ray bat Mr Anderson

Beer Money battent Mexican America et conservent les titres de Champions par équipe

Kurt Angle bat Sting et devient Champion TNA

Classement des BFG Series à l’issue du PPV (A PUBLIER OU PAS)

Crimson 43

James Storm 33

Devon 30

Gunner 28

Bully Ray 28

Bobby Roode 28

Rob Van Dam 25

Matt Morgan 24 (OUT)

AJ Styles 21

Pope 17

Scott Steiner 14

Samoa Joe -10

LE CATCHEUR A RETENIR/ A OUBLIER

AJ Styles /  Abyss

LE VERDICT 15/20

SPORT 4/4

DIVERTISSEMENT 3/4

AMBIANCE 2/4

SURPRISES 2/4

BONUS

La qualité exceptionnelle des combats par équipe, décidément la grande force de la fédération. + 4

Une nouvelle défaite de Immortal qui annonce la mort à petit fin du clan.  +3

Mr Anderson, toujours aussi divertissant. +2

MALUS

Le public, enthousiaste pendant les matchs des Knockouts mais amorphe dans le main event -1

Jerry Lynn qui gâche la « finale avant la lettre » des BFG Series -2

L’énième intervention à main armée d’Hulk Hogan dans un main event de PPV. Les participants ne peuvent-ils pas prendre une chaise tout seuls ? -2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s