Quinton Jackson en 10 Dates (Top Fight n°1, Novembre 2010)

TF01 Page 42 Dix Dates Quinton JacksonTF01 Page 43 Dix Dates Quinton Jackson

Star incontournable du fight, Quinton « Rampage » Jackson a réalisé une carrière jalonnée de grands moments, que ce soit au Pride ou à l’UFC. Nous avons sélectionné les plus croustillants. 

  • 29 juillet 2001  Le Pride fait la connaissance du chien fou

Ce jour-là, Quinton débute dans la plus grande organisation japonaise en activité. En face de lui, LA star de la compagnie : Kazushi Sakuraba, l’homme qui est parvenu à placer des soumissions aux meilleurs. L’opposition de style est totale : la puissance de Jackson répond à la fougue de Sakuraba. Le public est particulièrement stupéfait par les slams explosifs de l’Américain. Le Japonais est écrasé au sol à plus de cinq reprises… mais parvient malgré tout à se positionner dos à son adversaire, pour appliquer un Rear Naked Choke. La première expérience nippone de « Rampage » se conclut par une défaite mais lui apporte une reconnaissance médiatique immédiate.

  • 16 mars 2003 Randleman atomisé

Depuis sa rencontre avec Sakuraba, l’Américain a réalisé un quasi sans-faute, infligeant notamment une blessure au coriace Igor Vovchanchyn. Le Pride 25 constitue un nouveau tournant. Face à lui, Kevin Randleman, ancien Champion poids lourds de l’UFC. Pourtant, sur le ring de Yokohama, seul l’homme à la chaîne autour du cou se comporte en Champion. Randleman est envoyé au sol d’un enchaînement genou/poing diabolique, travail rapidement converti en TKO.

  •  9 novembre 2003 L’obstacle Wanderlei

Lors du tournoi Middleweight du Pride, Quinton connaît des fortunes diverses. En ce soir de novembre, quatre hommes rêvent encore du trophée, parmi lesquels Chuck Liddell, dont la présence constitue le grand évènement du tournoi. The Iceman, alors sous contrat à l’UFC, est décidé à prouver la supériorité de la compagnie américaine… il n’est pas déçu du voyage ! Quinton l’amène au sol et déroule un ground & pound implacable, conduisant le coin Liddell à jeter l’éponge. Sûr de sa force, le chien fou démarre la finale en se jetant littéralement sur Wanderlei Silva. D’abord défensif, le Brésilien se mue finalement en destructeur et inflige de surpuissants coups de genou à son adversaire. Quinton n’a pas démérité, mais doit accepter la défaite. Sa rage envers le Champion brésilien devient dès lors son plus grand leitmotiv.

  • 20 juin 2004 Le slam de référence

Le combat entre Jackson et Ricardo Arona restera dans les annales. Ne serait-ce que pour son final. Depuis le début de sa carrière, l’Américain a construit en grande partie sa réputation sur la puissance de ses slams. Ce jour-là, il enfonce le clou. Après sept minutes d’un combat très technique, Quinton soulève le jiu-jitsuka brésilien et le rabat magistralement au sol. Stupéfiant K-O !

  • 31 octobre 2004 Silva, deuxième acte

La défaite en finale du Pride Grand Prix 2003 à peine digérée, Rampage retrouve son tombeur brésilien au Pride 28. Cette fois-ci, la ceinture poids moyens est en jeu. Mais c’est surtout une question de fierté entre deux individus qui se haïssent. Jackson passe tout près d’obtenir un K-O en fin de premier round. Malheureusement pour lui, les genoux de Silva sont comme des éclairs venant pimenter l’averse. Sur une fulgurante accélération, le Brésilien dézingue une nouvelle fois Rampage, qui s’effondre entre les cordes du ring. Une image à tout jamais ancrée dans la légende du Pride.

  • 26 mai 2007 La fin du mythe Liddell

Arrivé à l’UFC avec le statut enviable d’ancien tombeur de Chuck Liddell, alors Champion incontesté des mi-lourds, Jackson obtient rapidement un match de Championnat. Confiant, Rampage démarre la rencontre tambour battant. Le compteur n’affiche pas encore deux minutes lorsque le crochet gauche de Jackson accomplit son œuvre. Le chien fou est sur le toit du monde !

  • 8 septembre 2007 Champion unifié

Une victoire aux allures de second couronnement. Lorsque Dan Henderson débarque à l’UFC, encore muni de ses ceintures acquises au Pride, l’organisation américaine ne s’embarrasse pas : elle organise deux matchs d’unification face aux Champions des catégories correspondantes. Après un échec en Middleweight, Hendo se concentre sur la division Light Heavyweight. Mais Jackson veille au grain. Les deux hommes rivalisent d’ingéniosité dans leurs projections et leurs manœuvres au sol. Le Champion conserve finalement son titre par décision unanime.

  • 27 décembre 2008 Plus douce est la vengeance

Enfin ! Après des années placées sous le signe de la frustration, Jackson s’adjuge une victoire sur son grand rival, Wanderlei Silva. Et de manière éclatante avec ça ! Ce match, symboliquement fort, tombe à point nommé pour se relancer. Wand prend les devants, visiblement déterminé à en finir vite. Quinton semble subir mais son plan prend forme : reculer pour mieux contre-attaquer. D’un mouvement furtif, il terrasse son vieil ennemi. Dans un excès de zèle, Rampage assène trois nouveaux coups à la face d’un Silva inerte. La soif de vengeance a pris le dessus sur la célébration.

  • 29 mai 2010 La reconquête remise à plus tard

Après plus d’un an passé en dehors de l’Octogone, Jackson postule à une place de challenger au titre des mi-lourds. Son opposition face à Rashad Evans s’annonce comme un duel très technique. Accrochée et tendue, la rencontre se résume souvent à un corps à corps viril. Devinant son retard dans le pointage des juges, Jackson prend l’initiative dans le dernier round. Il tente notamment un étranglement en guillotine, rapidement renversé en takedown par Evans. La décision tourne logiquement en faveur de ce dernier.

  • 11 juin 2010 Barracuda déboule sur les écrans

Sortie américaine de L’Agence tous risques, où Quinton Jackson prend les habits de lumière de Barracuda. Sa première grande incursion dans le cinéma, ses rôles précédents étant surtout des incarnations de personnages évoluant dans le milieu du fight. Sorti dans une période assez creuse en matière de cinéma, le film connaît un succès mitigé, mais la performance de Rampage est saluée par la majorité des critiques. Pas de quoi renoncer au MMA pour autant. Nouvelle étape : l’UFC 123, le 20 novembre prochain, évènement durant lequel il croisera le fer avec Lyoto Machida.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s