Toulouse Poker Tour 2e Manche Saison 2009-2010 (14 novembre 2009)

LIEU : CHEZ SEBASTIAN

CONTEXTE : 2e round du Toulouse Poker Tour Saison 2009/2010

PARTICIPANTS : 5

–          Emilien B. (Libéré sous caution de son travail nocturne pour ce w-end)

–          Pierre-Alain C. (Revenu d’une crémaillère hautement gastronomique)

–          Sébastian D. (Nouveau relai officiel de la doctrine du CG d’Agen)

–          Guilhem D.

–          Xavier D.

JETONS :

–          15 Blancs (Valeur 10)

–          10 Rouges (Valeur 20)

–          8 Verts (Valeur 50)

–          5 Bleus (Valeur 100)

–          3 Noirs (Valeur 200)

–          Valeur globale du tapis : 1800

AVANT-MATCH : Précipité. La partie se confirme seulement aux alentours de 18h alors que P-A et Seb entament leur retour sur Toulouse, et en ce soir de barrage aller Eire/France la partie devrait être lancée au mieux sous les coups de 23h15-23h30. D’ailleurs Seb est à la limite de nous faire une Nicolas Vital en se garant Rue Borios pile poil à l’heure du rendez-vous, si bien que Xavier frémissait déjà du haut de son vélo tandis qu’Emilien arrivait hâtivement sur les yeux. Point de culpabilité chez Seb qui reprochera à ce dernier de ne pas l’avoir aperçu quelques minutes tandis qu’il allait être réduit à l’alternative Rue Saint-Honest pour trouver une place. Guilhem rejoint bientôt le trio, P-A se fait un peu attendre pour cause « d’empiffrage » assumé à une crémaillère. Tout bouffer et se barrer au début de la fête, voilà qui nous rappelle à tous quelques épisodes juvéniles, lorsqu’on se faisait inviter à un anniversaire de camarade de classe (qu’on n’aimait pas spécialement) à l’idée de se régaler. Grosse prestation en vue de P-A qui compte bien gagner sur tous les tableaux (« mais ça faut pas trop y compter » comme le disait Mr Blonde au flic dans Reservoir dogs avant de procéder à une torture en règle).

DEROULEMENT :

  • 23H40-00H30 Seb, qui nous vend un pseudo état comateux depuis le début de la soirée (prend un médoc dont il ne connait ni les fonctions ni les aspérités, avec de la bière de surcroit), est très présent à la table. Il joue deux mains sur trois et impose le rythme et les normes de relances (4 fois la big-blind ce soir).
  • 00H30-00H45 Tout le monde se réjouit des difficultés d’Emilien à endosser son costume de Start Attack, celui-ci est rongé progressivement par les blinds. Alors qu’il amorce un duel face à P-A, il sacrifie un gros tiers de son tapis en vertu de logiques approximatives de sur-relances. P-A semble attendre sereinement que ça parte à tapis mais son adversaire jette son jeu et reste en vie, mais pour combien de temps ?

Jetons de Poker

  • 00H55 Pré-flop, mini-relance d’Emilien à 160 (blinds 40/80), elle est doublée par un Seb voulant en découdre. Son adversaire colle et le flop s’ouvre sur un tableau à priori anodin. Premier de parole, Seb relance inexplicablement de 120 (ni mise de valorisation, ni mise pour faire fuir) puis affirme avoir voulu dire 160, ce que les jetons qu’il a posé semblent confirmer. Flottement chez Emilien qui ne voit pas l’utilité de simplement coller et envoie tapis. Seb sous-entend que peut-être il n’allait pas payer en demandant la valeur exacte, puis isole la pile de jetons correspondante et paye sans vergogne. Personne n’améliore son jeu avec le turn et la river et Seb s’impose avec sa légère meilleure main initiale. Les vivats de la foule accueillent l’élimination d’Emilien. Guilhem jubile particulièrement devant la constatation appliquée d’une de ses fameuses (fumeuses ?) théories selon laquelle un joueur agressif est voué à l’emplâtre. Le premier éliminé affirme au contraire que c’est du fait de son jeu contre-nature durant la première heure qu’il a été obligé d’aller trop tôt au tapis. Il rappelle aussi que Seb ne s’impose qu’au kicker et qu’il ne faut « pas trop le sucer non plus ».
  • Emilien : AS J
  • Sebastian : AS K
  • Board : 10 5 9 9 Q (paire hauteur as kicker supérieur)
  • 01H05 P-A remporte un coup bizarroïde contre Guilhem avec deux petites paires obtenues au flop (6 et 8), confirmant son apparente réussite depuis le début du jeu, qu’il assume en montrant la moitié de ses mains, ridiculisant les nébuleuses shows-cards mises au point par Seb.

Jetons de Poker

  • 01H14 Guilhem se casse à nouveau les dents sur P-A en étant obligé de quitter un coup à fort enjeu. A la base, P-A exécute une petite relance qui est suivi. Post-flop il réalise un check-raise de laboratoire en envoyant 600 suite à une mise de 200 de G., ce dernier se couche et se retrouve dans une situation complexe, son tapis ayant une valeur de 600. Après l’habituel tour à la fenêtre pour s’en remettre, il se met à enchaîner cigarette sur cigarette. Pas fâchés, les deux adversaires se montrent leurs mains et dissertent sur leurs rôles dans le coup.
    • Guilhem : AS J
    • Pierre-Alain : 9 10
    • Board : 8 9 10 ? ? (avorté au flop)
    • 01H15-01H35 G. survit tant bien que mal, il envoie deux tapis certes non suivis mais avec l’importance des blinds (60/120), il n’en est pas plus frustré que ça bien qu’il voudrait faire croire le contraire.
  • 01H35-01H45 Une polémique autour d’une carte rayée au dos éclate. Il s’agit d’un J de pique et l’incidence serait négligeable si elle ne se retrouvait pas parfois parmi les pocket cards des joueurs. Le débat rebondit quand elle atterrit dans les mains de G. qui affronte Seb, qui a lui-même eu précédemment cette carte et en a mémorisé l’identité. Conclusion, on a droit à un spectaculaire changement de jeu.

Jetons de Poker

  • 01H56 Xavier finir par rendre les armes avant Guilhem. Il se heurte à une grosse paire servie chez Seb. C’est d’ailleurs celui-ci qui envoie tapis pré-flop après une sur-relance et se voit être payé par un adversaire craintif.
    • Xavier : J 10 (assortis à trèfle)
    • Sebastian : Q Q
    • Board : 3 Q 6 9 2 (hauteur J vs brelan)

Jetons de Poker

  • 02H08 C’est l’heure pour les riches de s’affronter (enfin). Seb y va d’une relance à 350 pré-flop (blinds 70/140) et se voir répondre un tapis serein par P-A. Le coup est malheureusement avorté par un fold judicieux.
    • Sebastian : K Q
    • Pierre-Alain : AS AS
  • 02H14 P-A, pourtant à l’initiative du coup, ne répond pas à un nouveau tapis envoyé par Guilhem (valeur 900). Ce dernier joue brillamment son va-tout depuis une heure et l’hésitation semble envahir ses deux adversaires encore en lice.
  • 02H25 Enfin un affrontement digne de ce nom depuis que la partie ne comprend plus que trois joueurs. Seb et P-A se sur-relancent jusqu’à l’apparition du turn. P-A joue la psychologie au vu de sa proportion à toucher des doubles paires avec des petites mains initiales ce soir, Seb tombe dans le panneau et abandonne le coup, non sans utiliser sa showcard. P-A révèle un AS 7 absolument anodin au vu du tableau qui comprenait notamment un K et une Q.

Jetons de Poker

  • 03H08 Guilhem cède finalement face à un tableau joueur qui l’oblige à envoyer sa boite post-flop. P-A paye et remporte une main à l’image de la soirée.
    • Guilhem : K 7
    • Pierre-Alain : 9 7
    • Board : 9 7 ? ? 9 (paire vs full)

Jetons de Poker

  • 03H26 Le head’s up prend son envol avec un Seb qui nous fait un remake de Boudu sauvé des eaux alors qu’il semblait condamner. P-A était aux portes de la gloire mais un partage inattendu vient repousser l’issue de la partie.
    • Sebastian : Q J (assortis trèfle)
    • Pierre-Alain : 4 4
    • Board : 7 7 AS 6 6 (double paire, as carte complémentaire)

Jetons de Poker

  • 03H30 Seb fait maintenant la course en tête, le coup d’avant semble avoir côuté cher au moral de P-A. Il perd une bataille mais ne renonce pas à la guerre.
    • Pierre-Alain : J 10
    • Sebastian : AS K
    • Board : K 5 9 9 J (double paire vs double paire supérieure)

Jetons de Poker

  • 03H37 On ne voit pas le bout du head’s up et Emilien, déjà remplacé par Xavier pour dealer, quitte les lieux après un énième rebondissement qui voit P-A se relancer.
    • Sebastian : 8 8
    • Pierre-Alain : Q 10
    • Board : 7 10 K 5 AS (paire vs paire supérieure)
  •  03h38-03h50 Pierre-Alain win au bout du suspense. Issue finalement assez saine.

RECAPITULATIF (éliminations) :

-Emilien par Sebastian

-Xavier par Sebastian

-Guilhem par Pierre-Alain

– Sebastian par Pierre-Alain

BILAN (récompenses)

  • Le Gontran Bonheur d’or ou Rocco Siffredi d’or, rebaptisé Chatte à Papa (attribué au joueur le plus ouvertement chanceux de la soirée) : Pierre-Alain, no      comment.
  • Le Rolland Courbis d’or ou Raimu d’or (attribué au joueur ayant manifesté le plus de mauvaise foi durant la soirée) : ?
  • Le Petit Gibus d’or (attribué au joueur qui aurait pu prendre à sa compte l’expression « si j’aurais su j’aurais pas venu ») : Emilien, pourtant ravi d’avoir glané sa soirée, il n’a fait qu’écorner sa légende.
  • Le Truman Show d’or (attribué au joueur qui n’a jamais pu rentabiliser ses belles mains et a eu le plus de boards défavorables) : ?
  • La Phrase-Choc de la soirée (nouveau trophée) : Emilien (à propos de son coup perdu contre Seb) « C’est bon il a gagné qu’au kicker, faut pas trop le sucer non plus. »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s