Toulouse Poker Tour 7e Manche Saison 2009-2010 (27 février 2010)

LIEU : CHEZ EMILIEN

CONTEXTE : 7e round du Toulouse Poker Tour Saison 2009/2010

PARTICIPANTS : 8

–          Manu A.

–          Emilien B.

–          Patrice B.

–          Xavier D.

–          Sébastian D.

–          Guilhem D.

–          Thaïs ?

–          Fabrice M.

JETONS :

–          10 Blancs (Valeur 10)

–          10 Rouges (Valeur 20)

–          8 Verts (Valeur 50)

–          5 Bleus (Valeur 100)

–          3 Noirs (Valeur 200)

–          Valeur globale du tapis : 1800

DEROULEMENT :

  • 22H02 Quelques coups avec de fortes sommes en jeu, Manu se montre particulièrement insolent en collant sur quasiment tous les coups, le pire étant que ça passe au grand damne de Guilhem, qui est déjà échaudé de l’agression de son paquet de clopes, devenu mousseux, par le même sinistre individu. Manu saura t-il se calmer à temps ?

Jetons de Poker

  • 22H25 Coup triangulaire qui va peser lourd sur le reste de la partie. E. est à l’initiative d’une relance pré-flop à trois foisla BB (blinds 10/20), Xavier et Thaïs rentrent dans le coup. Le flop offre quelque chose d’intéressant à tout le monde et par conséquent le pot gonfle inexorablement. Le tournant portera bien son nom, E. envoie la somme, monstrueuse à ce stade du jeu, de 500, Xavier ne perd pas de temps pour décréter l’envoi de son tapis. Thaïs, apparemment en posture difficile, jette son jeu. Guilhem rumine déjà et le fera d’autant plus à l’issue du coup : Emilien sera son ennemi public numéro 1 c’est décidé. Ce dernier devient méga chip leader en collant avec réjouissance le tapis de X., devenant exsangue (dédicace à Seb qui m’a appris cette expression).
    • Thaïs : AS ? (abandonne le coup au turn)
    • Xavier : K Q
    • Emilien : AS 9
    • Board : AS K ? 9 ? (double paire vs paire)

Jetons de Poker

  • 23H25 A force de retarder l’échéance pour doubler le maigre tapis à sa disposition, Xavier se retrouve en tapis forcé avec une main underground comme il les affectionne. Manu sort du bois pour gratter une élimination à son palmarès, de bonne augure pour sa première participation de la saison. Il ne pourra d’ailleurs difficilement faire pire que ses deux précédentes venues au TPT (deux fois sorti en moins d’une heure). Pour sa part, le mérou n’aura guère eu l’occasion de mordre.
    • Xavier : 9 5
    • Manu : K♦ 10♦
    • Board : 10 6 AS 6 Q (double paire vs paire)

Jetons de Poker

  • 2 3H37 Patrice, plus Dédé Gignac que jamais, part au casse-pipe sans se retourner. Sur la foi de ses pockets cards, il offre une livraison express à Emilien qui ne demandait pas mieux. Nouvelle élimination prématurée pour P. qui aura désormais tout loisir de mettre la pression sur les autres.
    • Patrice : J J
    • Emilien : AS K
    • Board : 3 AS AS 6 Q (double paire vs brelan)

Jetons de Poker

  • 23H45 Alors que les blinds en sont au quatrième rang (4O/80), E. en BB se retrouve dans le coup face à Thaïs et Manu. Ce dernier lâche le coup post-flop malgré le coût relatif du tapis envoyé par Thaïs, E. n’a rien touché mais paye en vertu de la faiblesse de la somme, équivalente à ce qui a déjà été engagé. T. semble tenir la corde jusqu’au bout et s’apprête à ramasser le pot lorsqu’après un petit flottement post-river, E. passe d’un « C’est bon prends » à un « Autant pour moi, j’ai une quinte ». Thaïs encaisse le coup du sort sans coup férir, G. en revanche manque de s’étrangler devant ce qu’il considère comme un nouveau scandale.
    • Thaïs : AS 9
    • Emilien : K 6
    • Board : 4 Q 7 8 5 (hauteur As vs quinte sorti tout droit de la grande ourse)

Jetons de Poker

  • 00H10 Encore un coup triangulaire à la base avec les éternels Manu et Emilien (Bud Spencer & Terrence Hill d’or garantie ?) qui croisent la route de Sébastian. Ce dernier a une main d’obédience tentante. Il se contente de coller la relance d’E., Manu fait de même mais il est visiblement contrarié à la vue de son tapis qui s’est amenuisé. Il va d’ailleurs se coucher post-flop suite à une nouvelle relance d’E., en milieu de parole Seb se devait de bouger, il envoie tapis. E. hésite un petit moment puis rembobine le coup dans sa tête : la faible attitude de Seb pré-flop laisse augurer qu’il n’avait pas deux cartes hautes et que par conséquent il y a beaucoup de chances qu’il n’ait touché qu’une paire. Le kicker fera la différence en faveur de Seb qui relance son tournoi, E. prend un avertissement sans frais.
    • Emilien : AS 6
    • Sebastian : AS 9
    • Board : AS 2 K Q 5 (paire vs paire kicker supérieur)

Jetons de Poker

  • 00H24 Premier coup presque collégial entre les cinq joueurs restant, à l’exception de Manu. Bob, littéralement invisible jusque là, s’engouffre dans le coup en suivant la relance de E., également collé par Seb et Guilhem avec leurs mains composées de figures. Cela fait beaucoup de monde et il faut que quelqu’un se lâche. Short stack, c’est logiquement Bob qui tente de se renflouer et fait all-in. Un phénomène étrange se produit alors, Guilhem étire ses zygomatiques pour atteindre la phase du sourire et s’exclame « Hum Bob jette l’éponge ! ». Fuite générale et regrets éternels pour Bob qui devra montrer son American Airlines car showcardé par Seb. G. attaque Seb sur le thème « pour une fois tu te sers de la showcard », ce dernier se montre rapidement tanné.
    • Emilien : 7 7
    • Guilhem : K J
    • Sebastian : AS J
    • Bob : AS AS
    • Coup avorté au flop

Jetons de Poker

  • 01H00 Pré-flop, Bob relance à 600 (blinds 150/300), Seb envoie tapis, Bob fait confiance à son odorat et se refait la cerise. A ce stade du jeu, G. et Seb commencent à avoir du mal à suivre tandis que Bob redevient un outsider sérieux.
    • Sebastian : K K
    • Bob : AS 9
    • Board : 10 2 Q AS 6 (paire vs paire supérieure)

Jetons de Poker

  • 01H10 Guilhem relance à 600, Sébastian envoie 1200, logiquement le tout part à tapis avant même le flop. G. finit 5e sans même pouvoir déplorer un éternel bad beat à son encontre.
    • Guilhem : K Q
    • Sébastian : AS Q
    • Board : Q AS 8 9 4 (paire vs paire supérieure)

Jetons de Poker

  • 01H53 Sans aucune cohérence apparente, Seb se mêle d’un duel de riches Emilien-Manu, il vient à peine de perdre un coup où E. a touché une couleur au turn et affirme lui-même « J’y vais mais c’est un craquage ». Mauvais timing pour Mr head’s up qui voit sa route s’arrêter à la 4e place. Malgré ce qu’il croyait être une main faiblarde, E. ramasse la mise une nouvelle fois.
    • Sébastian : K 10
    • Manu : K Q
    • Emilien : AS 4
    • Board : 5 J 8 9 6 (Hauteur As vs deux Hauteur K)

Jetons de Poker

  • 02H02 Main invraisemblable qui voit Manu rentrer dans le coup avec des pockets cards qui fleurent bon le Xavier, Bob tente de contrecarrer le head’s up annoncé entre Manu et Emilien et envoie all-in au flop. Manu paye sans réelle conviction. La sentence intervient pourtant dés le turn. En place pour une finale inédite.
    • Bob : AS 3
    • Manu : 10 5
    • Board : 3 4 6 5 4 (double paire vs double paire supérieure)

Jetons de Poker

  • 02H12 A l’image des autres manches de la saison, la finale tourne court. Manu abandonne deux ou trois coups puis envoie du lourd sur sa première figure. Manque de chance il y a du répondant en face. Le tableau entérine la hiérarchie et Start Attack peut savourer son premier succès de la saison. Il intervient au terme d’une montée en puissance à confirmer.
    • Manu : Q 6
    • Emilien : AS 2
    • Board : J 5 8 8 J (double paire hauteur As vs double paire hauteur Q)

RECAPITULATIF (éliminations) :

-Xavier par Manu (85e minute)

-Patrice par Emilien (97e minute)

– Thaïs par Emilien (105e minute)

-Guilhem par Sébastian (190e minute)

-Sébastian par Emilien (233e minute)

-Bob par Manu (242e minute)

-Manu par Emilien (252e minute)

BILAN (récompenses)

  • Le Gontran Bonheur d’or ou Rocco Siffredi d’or, rebaptisé Chatte à Papa (attribué au joueur le plus ouvertement chanceux de la soirée) : ?
  • Le Rolland Courbis d’or ou Raimu d’or (attribué au joueur ayant manifesté le plus de mauvaise foi durant la soirée) : Au choix Guilhem (on ne dit même      plus pourquoi) ou Patrice qui malgré sa succession d’emplâtres, maintient que « that’s poker » et que sa façon de jouer est la seule qui vaille, comme quoi toute réflexion devrait être réservé aux épiciers.
  • Le Petit Gibus d’or (attribué au joueur qui aurait pu prendre à sa compte l’expression « si j’aurais su j’aurais pas venu ») : Xavier, quoique il a été indispensable…comme dealer après son élimination.
  • Le Truman Show d’or (attribué au joueur qui n’a jamais pu rentabiliser ses belles mains et a eu le plus de boards défavorables) : ?
  • Le Bud Spencer/Terrence Hill d’or (attribué au joueur le plus agressif) : Impossible de ne pas l’attribuer conjointement à Emilien et Manu, le duo qui a inspiré le nom du trophée saura apprécier la comparaison.
  • La Phrase-Choc de la soirée : Guilhem (à la suite du premier tapis envoyé par Bob) « Bob jette l’éponge».
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s