Wrong connexion

Sa face, sa façon de se mouvoir, son accent…Comme une irrépressible envie de lui mettre mon poing dans la gueule. Anglais, a-t-on pu imaginer pire espèce sur terre ? J’en doute sérieusement à la vue de ce dandy rosâtre en costard qui se pavane comme s’il détenait le sort du monde entre les mains.

L’illusion de la joie, la perception d’un épanouissement fictif, le superficiel et l’apparatchik élevés à leur pinacle. Faut-il que je sois au milieu de la fosse pour jouir d’une existence sociale ? Faut-il que je me déhanche dans la perspective de lendemains plus fleuris ? Je ne suis personne. Comme tout le monde. Et cette pensée me rassure, me déculpabilise de passer à côté de tant d’occasions sociales. Qu’attendre en bout de course sinon de se bercer de plus amples distractions ?

L’Anglais sourit. Il a sans doute la monnaie qui permet de maintenir saine la façade. Bientôt elle sera fissurée. Tôt ou tard. Danse idiot. Tu n’emporteras au paradis tes lingots. Au mieux des sanglots. Pauvre périple perdu d’avance. Sans fibre ni la moindre éloquence. Robotique à souhait. Triste à pleurer. Fake boy recherche paper girl. Il la trouvera pour mieux se perdre. Il la possèdera pour mieux s’abandonner. Il en vivra pour mieux se tuer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s