Critique Caricaturistes, fantassins de la démocratie (Allociné)

Allociné Caricaturistes, fantassins...

-Caricaturistes, fantassins de la démocratie de Stéphanie Valloatto avec Plantu, Michel Kichka et autres intervenants (France; 2014) ***
12 fous formidables, drôles et tragiques, des quatre coins du monde, des caricaturistes, défendent la démocratie en s’amusant, avec, comme seule arme, un crayon, au risque de leurs vies. Ils sont: français, tunisienne, russe, mexicain, américain, burkinabé, chinois, algériens, ivoirien, vénézuélienne, israélien et palestinien.

 
Enfin un documentaire de fond qui ne nécessite pas que l’on sacrifie à l’emploi du qualificatif « engagé » pour le vanter, ou même simplement le désigner. Plus qu’un « cri déchirant de liberté », ce voyage international à travers les yeux et le coup de crayon d’une dizaine de caricaturistes de la presse écrite est touchant par l’humanité de ses intervenants. Plutôt que d’iconiser ces héros de papier, au sens vertueux du terme, il témoigne de leur intimité et leurs motivations propres dans leur mission de service publique. Il est évidemment question des interdits et des limites, personnelles ou imposées, auxquelles ils se confrontent au quotidien. Et la réussite se situe sur ce point précis : au lieu d’enfoncer des portes ouvertes et d’aller dans le pathos sur le thème de la censure, les représailles, les risques encourus, le film effleure seulement les cas les plus avérés des dernières années sans appuyer inutilement le message. Une volonté de ne pas céder à la politisation pure et simple qui lui tendait les bras. Quitte à paraitre parfois naïf, notamment cette séquence finale avec une incantation pieuse à la paix entre les peuples. Évidemment les commentaires acerbes d’une intelligentsia du microcosme satirique français n’ont pas manqué, pour reprocher, plus que le traitement global du documentaire, la starisation de l’emblématique (mais non unanimement apprécié) Plantu, dans le rôle de guide de ce métier si particulier. Lecteurs du Canard Enchainé et de Charlie Hebdo ne vous méprenez pas, ces deux titres sont des institutions incontournables, mais souffrez qu’ils n’aient pas le monopole du vidage de chargeur.

Publicités

Une réflexion sur “Critique Caricaturistes, fantassins de la démocratie (Allociné)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s