This Week On Fight World#3 – semaine du 22 au 28 septembre 2014

Un Bellator en demi-teinte, un UFC qui tient toutes ses promesses et entre les deux un Titan FC qui cherche à se trouver une identité. Ce fut aussi la semaine des règlements de comptes disciplinaires et des annonces de modifications importantes pour les cartes de fin d’année.

WOFW#3 Conor Mc Gregor vs Dustin Poirier

WOFW#3 Logo NewsL’ESSENTIEL DES NEWS DE LA SEMAINE

UFC logo lettres rouges fond noir

WOFW#3 News WeidmanIl faudra encore attendre pour la prochaine défense de titre de Chris Weidman en Middleweight. Touché gravement à une main, le double tombeur d’Anderson Silva fera patienter Vitor Belfort jusqu’en février. Le lot de consolation n’est pas négligeable pour prendre la place de ce fight sur la carte de l’UFC 181 (6 décembre) : ni plus ni moins que la revanche entre Johny Hendricks et Robbie Lawler pour le titre des poids welters.

WOFW#3 News Riggs
C’est un long chemin de croix qui s’achève pour Joe Riggs (40-14 + 1 NC). Champion poids moyens du WEC en 2005, il avait été promu à l’UFC la même année pour disputer le titre Welterweight à Matt Hughes. Il s’était hélas présenté au-dessus du poids la veille du match, annulant la clause pour finalement perdre au premier round le lendemain. Depuis une défaite par KO contre Diego Sanchez fin 2006, l’Octogone n’avait plus cru bon de s’attacher ses services alors qu’il poursuivait sa carrière à vive allure via King of the Cage, Pro Elite ou StrikeForce. Son actuelle série de six victoires, dont celle lors de la première saison de Fight Master, télé-réalité du Bellator, aura fini par convaincre les dirigeants de Zuffa. Riggs effectuera son come-back à l’UFC On Fox 13 (13 décembre) contre un autre revenant, Ben Saunders.

WOFW#3 News Jones-Cormier
L’heure des sanctions pour Jon Jones et Daniel Cormier, auteurs d’une altercation en conférence de presse début août. La commission athlétique du Nevada a jugé le premier responsable principal, d’où une amende à hauteur de 50 000 dollars plus 40 jours de travaux d’intérêts généraux quand le lutteur Olympique ne doit débourser « que » 9000 dollars. Rappelons que cet imbroglio ne remet pas en cause le duel pour le titre mi-lourds, prévu à l’UFC 182 (3 janvier).

WOFW#3 News Wanderlei Silva
La NAC se prononçait aussi sur les récents agissements suspects de Wanderlei Silva, coupable notamment d’une esquive de contrôle antidopage. La commission a eu la main lourde:70 000 dollars d’amende et un bannissement à vie de l’état du Nevada. Voilà qui élève Wand au statut d’un Mike Tyson, sanction finalement anecdotique puisque le principal intéressé a rendu publique sa retraite la semaine précédente. À ce sujet, Dana White s’est gaussé de l’argument selon lequel l’UFC exploitait férocement ses combattants. Il a révélé que Silva, malgré son rythme tout juste supérieur à un combat par an, a récolté près de dix millions de dollars depuis son arrivée dans l’Octogone fin 2007.

WOFW#3 News Kevin Casey
Sanction toujours : à peine débarqué dans le grand bain que Kevin Casey, élève de la célèbre Black House, doit purger un an de suspension pour un test positif aux anabolisants. Son KO victorieux face à Bubba Bush début juillet a été renversé en no contest.

WOFW#3 News Mike Easton
Perte de rang pour le poids coq Mike Easton (13-5), licencié après quatre défaites consécutives, dont la plus récente en juin à l’UFC 174. Bien qu’on puisse minorer ses échecs en remarquant qu’ils ont tous eu lieu à la décision, le roster Bantamweight est actuellement trop chargé pour faire dans la dentelle.

WOFW#3 News Nate Diaz
Un frère peut en cacher un autre. Alors que Nick Diaz se prépare ardemment au choc contre Anderson Silva, c’est son cadet, Nate, qui réintègre l’Octogone sans crier gare. Et plutôt par la grande porte lui aussi. Il affrontera Rafael Dos Anjos, tout proche d’un title shot en poids légers, lors de l’UFC On Fox 13. Ce gala du 13 décembre, porté par son main event comprenant Junior Dos Santos, s’annonce de toute beauté.

WOFW#3 News Conor McGregor
La confiance virant à l’exubérance de l’Irlandais Conor McGregor ne lui est pas propre. Ainsi son manager a d’ores et déjà prédit que son prodige serait le premier homme à conquérir des ceintures UFC dans trois catégories différentes. À noter que cette déclaration précédait son KO bluffant sur Dustin Poirier samedi soir. Dans la foulée, son combattant fantasque en a remis une couche en affirmant que la division des poids plumes comportaient soit des rookies soit des has-beens. Moyen de faire comprendre que l’horizon lui est grand ouvert.

WOFW#3 Logo Coming Up Next
Prochains galas :

UFC Fight Night 53 Nelson vs Story au Ericsson Globe Arena de Stockholm (Suède) le 4 octobre
UFC Fight Night 54 MacDonald vs Saffiedine au Scotiabank Centre de Halifax (Canada) le 4 octobre

WOFW#3 UFC Stockholm Affiche   WOFW#3 UFC Fight Night 54 Affiche

Revoilà venu le temps du double gala le même soir, un en Europe, un sur le sol Nord-Américain. Compte tenu du décalage horaire il est possible d’enchaîner les deux live events à la suite pour les fans les plus acharnés. Or peu de combats d’envergure pour booster ces shows secondaires.
La carte suédoise est surtout l’occasion de voir le gotha du MMA européen : l’Allemand Dennis Siver, l’Irlandais Cathal Pendred (ancien Champion poids welters du Cage Warriors) et bien sûr une flopée de héros locaux : Tor Troeng, Nico Musoke ou Magnus Cedenblad. Dans un des combats principaux, Ilir Latifi (9-3 + 1 no contest), équipier du renommé Alexander Gustafsson, aura la lourde tâche d’accueillir dans l’Octogone l’ancien Champion Light Heavyweight du KSW, Jan Blachowicz (17-3). En poids plumes, le Hawaïen Max Holloway (10-3) devrait poursuivre sa série de victoires face au modeste Akira Corassani. Enfin, le main event met aux prises l’Islandais invaincu Gunnar Nelson (13-0-1) au vieux briscard Rick Story (17-8 dont 16 combats à l’UFC).
Le gala canadien passera au révélateur le Belge Tarec Saffiedine (15-3), ancien Champion du StrikeForce, opposé à un Rory MacDonald (17-2) archi-favori. Le vainqueur de ce main event sera tout proche de la place de prétendant #1 au titre Welterweight. L’affrontement poids coqs entre Raphael Assunçao et Bryan Caraway devrait également désigner le prochain challenger de la division après TJ Dillashaw/Dominick Cruz. Pour le reste pas de grosses stars au programme, beaucoup de combattants canadiens de seconde zone et de nouveaux venus à l’UFC. Nous aurons un œil tout particulier sur la deuxième apparition de Nordine Taleb (9-2) dans la compagnie leader du circuit. Face à lui le Chinois Li Jingliang, lui aussi au stade de l’apprentissage.

WOFW#3 Logo News Autres

WOFW#3 News One FC

Le One FC en dit un peu plus sur son premier gala en terres chinoises, Dynasty of Champions, le 31 octobre. Malgré cet intitulé prometteur, il n’est pas encore question de combats de championnat. Seulement deux affrontements annoncés pour l’heure. L’un verra deux espoirs chinois en découdre : Xian Ji (11-2), le sociétaire du Legend FC et Yadong Song (4-0 + 1 NC), jusqu’ici cantonné à la confidentielle Ranik Ultimate Fighting Federation. Deux figures connues du circuit asiatique dans la deuxième joute : l’expérimenté australien Adrian Pang (20-8-2) face à un abonné du One FC, le Néerlandais Vincent Latoel.

WOFW#3 News Milicic
On était habitué aux reconversions de footballeurs américains dans les sports de combat, mais décidément l’envie d’adrénaline pugilistique peut venir de partout. Darko Milicic, ancien basketteur NBA de faible renommée (malgré des passages par Orlando, New York et Boston), s’oriente vers une carrière de kickboxeur à l’âge de 29 ans. A priori ses débuts seraient imminents et cela aura lieu du côté de sa Serbie natale.

WOFW#3 News Mayweather
Également sur les bancs de la NAC cette semaine, Floyd Mayweather est incontestablement celui qui s’en est le mieux sorti. Il faut dire que le meilleur boxeur actuel avait réponse à tout. Ses sparring-partners amateurs combattant trente minutes sans la moindre pause ? Un segment édité pour l’épisode All Access, ne rendant pas compte des interruptions régulières. Les jeunes filles fumant de la marijuana dans sa maison ? Ne pas se fier aux apparences, ce n’en était pas (de la marijuana hein, pour les filles il n’a pas osé nier), juste quelque chose prétendu par ses admiratrices pour se donner un air cool. Verdict : un simple encouragement à davantage communiquer avec la commission lorsque des scènes potentiellement controversées seraient intégrées aux prochains shows All Access. Money a décidément le don pour rester invaincu.

WOFW#3 News Tyson
Un motard de 29 ans, accidenté sur la célèbre Flamingo Road de Las Vegas, a eu la bonne surprise d’être secouru par Mike Tyson. Aux côtés d’amis à lui, l’ancien Champion légendaire de boxe a sécurisé la scène du crash. La victime, Ryan Chelsey, a trouvé la force de réaliser un selfie avec son sauveur et le publier sur TMZ.com. Il a par ailleurs témoigné, non sans humour « qu’il n’y a pas de chose plus rassurante au monde que Mike Tyson disant aux gens de ne pas vous toucher ».

WOFW#3 News Metamoris 5
On pouvait être sceptiques sur le succès, sur le sol américain, d’une organisation estampillée uniquement autour du jiu-jitsu brésilien, mais force est de constater que le Metamoris a su se faire une place dans le paysage. Sa 5e édition aura lieu le 22 novembre et verra une revanche historique entre Kazushi Sakuraba et Renzo Gracie, 14 ans après leur duel au Pride 10. Parallèlement, les dirigeants ont obtenu la présence de Rory MacDonald pour confronter Jonathan Torres. Cela tend à confirmer la bonne entente avec l’UFC, habituellement à cheval concernant l’exclusivité de ses fighters. Le mois précédent c’est Josh Barnett qui avait été autorisé à concourir au Metamoris.

WOFW#3 News Gina Carano
Les espoirs d’assister à un retour de la belle Gina Carano dans une surface de combat devraient rester lettre morte. Ses succès cinématographiques ne se démentent pas, ainsi sera-t-elle dévouée les prochains mois au tournage de Bus 657, une méga production incluant Robert De Niro et le catcheur Dave Bautista.

WOFW#3 News Legacy FC
Le Legacy FC continue de booster au mieux son premier gala 100 % kickboxing le 16 janvier prochain. Après la signature surprise de Pat Barry, c’est Miguel Torres (ex UFC et WEC) qui rejoint la carte de l’évènement.

WOFW#3 Logo Coming Up Next
Prochains galas :

Bellator 127 au Pechanga Resort & Casino de Temecula, Californie (États-Unis) le 3 octobre

WOFW#3 Bellator 127 Affiche
Gala de transition pour le Bellator, pour débuter un mois d’octobre où seront défendus les titres poids lourds et coqs et où reviendront à la une des fighters confirmés ou en pleine hype comme Michael Page, Alexander Sarnavskiy, Josh Neer, Houston Alexander, Bobby Lashley, Rick Hawn. Pas de superstars au programme de cette 127e édition donc, mais néanmoins de l’intérêt pour des combattants revanchards, déterminés à se repositionner vite au classement. L’ancien Champion poids plumes Daniel Straus (22-5) truste le main event face à Justin Wilcox (14-6 + 1 no contest), ancienne étoile du StrikeForce au bilan mitigé ces trois dernières années. Le deuxième combat principal verra le vétéran Karo Parisyan (24-10 + 1 NC) tenter de maintenir sa dynamique de 2014 (deux victoires par TKO au Bellator). Son opposant Fernando Gonzalez, dernier tombeur de Karl Amoussou, ne devra pas être sous-estimé. À propos de pratiquants français, ce gala offrira la possibilité à Christian M’Pumbu de se relancer après trois défaites de rang (face à l’ancien vainqueur du TUF Kendall Grove) et à Malik Merad de poursuivre sa spectaculaire progression, lui qui a déjà combattu cinq fois, pour autant de victoires, en 2014. La tâche s’annonce ardue devant le Camerounais Rameau Thierry Sokoudjou. Dernier match à ne pas louper, le retour du Brésilien Rafael Silva (21-4), challenger Bantamweight déchu, opposé à Robert Emerson, anonyme membre de l’UFC entre 2007 et 2010.

KSW 28 Fighter’s Den au Municipal Hall de Szczecin (Pologne) le 4 octobre

WOFW#3 KSW 28 Affiche
Régulièrement dépouillé de ses Champions et de ses combattants les plus valeureux, le leader MMA en Pologne continue de présenter des shows de haut niveau. Il peut largement prétendre au statut de première compagnie européenne aux côtés des britanniques Cage Warriors et BAMMA. Choix curieux pour sa 28e édition : la carte comporte trois de ses Champions, mais un seul défendra son titre, le poids lourds Karol Bedorf (10-2) qui croisera le fer avec Rolles Gracie (8-2), fidèle représentant de la famille historique du jiu-jitsu brésilien puisqu’il a obtenu tous ses succés par soumission. En poids moyens, le dominateur Michal Materla (20-4), fortement pressenti pour rejoindre l’UFC, livrera donc un no-title match face à Jorge Luis Bezerra (19-10). Quel que soit le résultat Materla devrait défendre sa ceinture contre Melvin Manhoef lors du KSW 29 début décembre. Autant dire qu’une défaite ferait tâche. Idem chez les légers pour le tenant du titre Maciej Jewtuszko (10-2 et 100 % de finalisations), programmé dans une opposition sans enjeu contre Vaso Bakocevic. Ce dernier match risque d’être retiré de la carte en dernière minute puisque le même Bakocevic livre un duel quatre jours plus tôt au Fight Nights Moscou. À signaler enfin un autre duel poids lourds qui devrait sentir la poudre entre le Polonais Marcin Rozalski et Le kickboxeur australien Peter Graham, récemment vaincu par Cheick Kongo au Bellator.

Fight Logo
L’ESSENTIEL DES COMBATS DE LA SEMAINE

WOFW#3 Bellator 126 Affiche

Bellator 126 – 26 septembre 2014 Grand Canyon University Arena, Phoenix, Arizona (États-Unis)

Stupeur dans le championnat Middleweight, l’ultime tournoi en faveur de Held et un festival de finishs.

Résultats

Carte principale

Championnat Poids Moyens : Brandon Halsey bat Alexander Shlemenko © par soumission technique (Rear-Naked Choke, 1er round 0:35) et devient le nouveau Champion de la catégorie.

Poids Légers : Marcin Held bat Patricky Freire par décision unanime (29-28, 30-27, 30-26) et remporte la finale du tournoi saison 10.

Poids Plumes : Bubba Jenkins bat Thiago Meller par décision unanime (29-28, 30-27, 30-27)

Poids Coqs : Mike Richman bat Ed West par KO (1er round 2:44)

Carte préliminaire

Catchweight (160 lb) : LaRue Burley bat Raymond Pina par soumission (Guillotine Choke, 2e round 0:22)

Poids Moyens : Clifford Starks bat Kobe Ortiz par soumission technique (Guillotine Choke, 2e round 0:52)

Poids Lourds : Nick Rossborough bat Ryan Martinez par TKO (blessure 1er round 5:00)

Poids Coqs : Joe Taimanglo bat Michael Parker par décision unanime (30-26, 30-27, 30-27)

Poids Lourds : Dan Charles bat Stuart Austin par KO (3e round 0:18)

Poids Légers : Derek Campos bat Estevan Payan par KO (1er round 0:31)

Poids Légers : Brandon Girtz bat Benny Madrid par TKO (1er round 0:57)

Il avait promis de ne pas commettre le même impair deux fois de suite. Pourtant Alexander Shlemenko est de nouveau sorti désemparé d’un affrontement du Bellator. Même cause, conséquences plus importantes encore. En mai dernier, sa pige en Light Heavyweight, sous prétexte d’un dream match contre Tito Ortiz, avait viré au couac. En moins de deux minutes trente secondes, le Californien avait ressuscité sa carrière en appliquant un Arm-Triangle Choke à un des champions en titre de la compagnie américaine numéro 2. Au moins le Russe avait-il alors l’excuse de ne pas avoir combattu dans sa division de prédilection, qui plus est face à un lascar des plus roués aux coups de Trafalgar. Cette fois rien de tout cela. Halsey, vainqueur du tournoi poids moyens de la saison 10 en juillet dernier, par ailleurs peu expérimenté (7-0 avant le duel) n’avait pas de quoi impressionner le vieux routier de Omsk (palmarès de 50-8 au moment de monter dans la cage). Or, à peine The Siberian Striker put-il amorcer un échange de boxe, domaine dans lequel il aurait théoriquement garder l’avantage, que son challenger le traînait au sol et s’emparait de son dos. La faiblesse de Shlemenko pour défendre l’étranglement arrière est particulièrement criante. Triste finish pour un des plus glorieux pensionnaires du Bellator. L’histoire dira si Halsey fera figure de champion à éclipse ou possède le talent suffisant pour régner durablement sur la catégorie.

La finale du tournoi poids légers a consacré le fantastique Marcin Held, prodige de 22 ans, qui était jusqu’ici passé à côté de deux occasions de remporter cet accessit vers un title shot. Il a pu démonté que ces baisses de régimes dans les moments cruciaux ne devaient rien à la pression. Patricky Freire, vieux routier des tournois du Bellator, n’a pas pesé lourd face à l’excellent travail de sol du Polonais, alternant les recherches de soumissions et le ground & pound effectif. La preuve accessoirement qu’un combat se déroulant entièrement au sol peut aussi être passionnant. Nous attendons à présent avec impatience le vainqueur du choc Michael Chandler/Will Brooks mi-novembre. L’homme qui resortira avec la ceinture Lightweight devra répondre au défi d’un Held requinqué.

Le Bellator a par ailleurs confirmé son statut de fédération explosive, seules trois rencontres sont allées jusqu’à la décision (pas par faute d’avoir voulu conclure dans les cas de Held et Bubba Jenkins) tandis que cinq se concluaient par KO/TKO. Mention spéciale au coup d’assommoir tonitruant de Derek Campos sur Estevan Payan.

http://www.mma-core.com/videos/Derek_Campos_vs_Estevan_Payan_Bellator_126/10082655
Pour finir, voici l’habituelle synthèse-vidéo de la carte principale publiée sur le compte YouTube du Bellator MMA. À souligner tout particulièrement les numéros d’amenées au sol peu orthodoxes de Marcin Held à partir de 1’15 »

WOFW#3 Titan FC 30 Affiche

Titan FC 30 – 26 septembre 2014 Cedar Park Center, Cedar Park, Texas (États-Unis)

Magalhaes ouvre le palmarès en beauté.

Résultats

Combats principaux

Championnat Poids Mi-Lourds : Vinny Magalhaes bat Jason Brilz par soumission (Guillotine Choke, 4e round 0:36)

Poids Coqs : Walel Watson bat Anthony Gutierrez par soumission (Triangle Choke, 1er round 3:02)

Poids Plumes : Gleristone Santos bat Robert Washington par décision partagée

Poids Légers : Leville Simpson bat Richie Martinez par TKO (1er round 2:56)

Poids Mouches : Pedro Nobre bat Nick Honstein par décision partagée

Poids Légers : EJ Brooks bat Todd Moore par décision unanime

Voici enfin le Titan FC déterminé à attribuer des ceintures, catégorie mi-lourds pour ce dernier week-end de septembre, poids légers fin octobre avec là aussi des protagonistes connus de vieux amateurs de MMA, Mike Ricci et Yoshiyuki Yoshida.

Les anciens de l’UFC se sont taillés la part du lion dans un show de bonne facture, mais en manque de figures assez reconnues pour pouvoir s’aligner sur un WSOF ou un Bellator. Walel Watson végétait depuis son licenciement de l’Octogone fin 2012, il vient enfin de réenchainer deux victoires, qui plus est en retrouvant son goût pour les prises de soumissions (10 de ses 13 succès). Il en faudra bien plus pour espérer une nouvelle opportunité. De même pour Pedro Nobre, poids mouches brésilien à la fiche pourtant impressionnante puisqu’il ne compte qu’une défaite en vingt et un combats. Hélas, il avait été renvoyé par Dana White sur des critères comportementaux plus que sportifs. En effet, en janvier 2013 lors de sa seule apparition, son coin avait utilisé le prétexte de coups reçus derrière la tête (manœuvre interdite) pour se retirer du fight contre son compatriote Iuri Alcantara. Ce dernier fut dans un premier temps disqualifié, mais les ralentis révélant qu’il n’y avait pas eu d’échanges illégaux la commission transforma le résultat en un no contest. Le public brésilien avait alors copieusement hué Nobre, donnant l’image d’un homme peu courageux. Ce n’est pas sa victoire sur décision étriquée devant Nick Honstein qui devrait lui offrir une nouvelle notoriété. Dommage car le bonhomme a un réel potentiel.

Ci-dessous un best of express des deux principaux affrontements de la carte.

WOFW#3 UFC 178 Affiche

UFC 178 – 27 septembre 2014 MGM Grand Garden, Las Vegas, Nevada (États-Unis)

Mighty Mouse se ballade, McGregor confirme, Alvarez déçoit.

Résultats

Carte principale

Championnat Poids Mouches : Demetrious Johnson © bat Chris Cariaso par soumission (Kimura, 2e round 2:29)

Poids Légers : Donald Cerrone bat Eddie Alvarez par décision unanime (29-28, 29-28, 29-28)

Poids Plumes : Conor McGregor bat Dustin Poirier par TKO (1er round 1:46)

Poids Moyens : Yoel Romero bat Tim Kennedy par TKO (3e round 0:58)

Poids Coqs (féminines) : Cat Zingano bat Amanda Nunes par TKO (3e round 1:21)

Carte préliminaire

Poids Coqs  : Dominick Cruz bat Takeya Mizugaki par KO (1er round 1:01)

Poids Légers : Jorge Masvidal bat James Krause par décision unanime (30-27, 29-28, 30-27)

Poids Welters : Stephen Thompson bat Patrick Côté par décision unanime (29-28, 29-28, 30-27)

Poids Welters : Brian Ebersole bat John Howard par décision partagée (29-28, 28-29, 29-28)

Poids Légers : Kevin Lee bat Jon Tuck par décision unanime (30-26, 30-26, 30-26)

Poids Coqs : Manny Gamburyan bat Cody Gibson par soumission (Guillotine Choke, 2e round 4:51)

Son sourire est à la hauteur de la frustration qui l’habite depuis trois ans : Dominick Cruz vient d’atomiser Takeya Mizugaki en une minute pour prouver que trois ans d’absence ne changent pas un homme. Destitué par la force des choses du titre des poids coqs, le virevoltant Dominator n’aura pas eu l’occasion de rencontrer le Champion intérimaire d’antan, Renan Barao. Désormais c’est TJ Dillashaw aux commandes, celui avec qui on l’a volontiers comparé. Dana White a statué lors de la conférence de presse post-fight, après cette démonstration Cruz double Barao et Raphael Assuncao pour remonter au plus vite sur son trône.

Autre résultat sur lequel il convient de s’attarder sur la carte préliminaire, la soumission gagnante de Manny Gamburyan sur Cody Gibson. L’Arménien est un des chouchous de l’organisation depuis ses débuts via The Ultimate Fighter Saison 5, il a depuis navigué entre la maison-mère et la petite sœur du WEC avec un bilan mitigé (8-7 et 1 NC au cumul des deux compagnies). Il s’est notamment incliné à chaque occasion de rentrer dans le top 10, descendant au fil des années des welters aux coqs. On peut appeler ça l’art de retarder l’échéance. Et pour une fois ça a été fait avec la manière.

http://www.mma-core.com/videos/Manny_Gamburyan_vs_Cody_Gibson_2_UFC_178/10082692

Venons-en aux cinq combats majeurs, déterminants pour chacune des catégories concernées. Rien de tel que quelques gifs pour regrouper les highlights de ces duels.

La prochaine aspirante au titre de Ronda Rousey devrait être Cat Zingano. Toujours invaincue (8-0), l’Américaine aurait eu droit à ce sésame sans une blessure persistante. Après avoir convaincu devant Miesha Tate, elle s’est fait peur un petit round contre la Brésilienne Amanda Nunes, mais a globalement contrôlé les débats. Là où Nunes s’est épuisé à vouloir obtenir le KO rapidement, son opposant a conservé le cardio nécessaire pour placer une accélération décisive dans la 3e reprise.

WOFW#3 GIF Amanda Nunes Drops Bombs on Cat Zingano UFC 178 WOFW#3 GIF Cat Zingano Throws Amanda Nunes UFC 178 WOFW#3 GIF Cat Zingano Finishes Amanda Nunes UFC 178

En poids moyens, Tim Kennedy et Yoel Romero présentaient le même genre de parcours, un sans-faute depuis l’arrivée à l’UFC et une place dans la deuxième moitié du top 10. Leur duel a été superbe, ponctué de retournements de situation, émaillé aussi hélas d’une polémique rarissime. Alors que Romero semblait se diriger vers la victoire grâce à son striking explosif, il est soudainement contré en fin de 2e round, littéralement KO debout au moment où sonne le gong. Kennedy réclame l’arrêt de l’arbitre une première fois, puis renouvelle sa demande lorsque le coin du Cubain traîne à renvoyer le combattant au centre à l’appel du 3e round. Les coachs de Romero trouvent l’excuse d’une coupure pour ce gain de récupération, bien aidés par la complicité du docteur et l’étrange attentisme de l’arbitre John McCarthy. Une vingtaine de secondes suffisantes pour raviver l’esprit de Romero, capable de mettre ses dernières forces dans la bataille pour trouver le KO avant Kennedy. À l’annonce de Michael Buffer, le public ne s’y trompe pas et siffle lourdement l’ancien médaillé olympique de lutte, qui tente de se dépêtrer non sans difficultés de l’interview d’après-match de Joe Rogan.

WOFW#3 GIF Tim Kennedy Hurts Yoel Romero Palacio UFC 178 WOFW#3 GIF Yoel Romero Palacio Finishes Tim Kennedy UFC 178

Depuis son entrée dans la cour des grands, Conor McGregor nous la joue Mohamed Ali, à la fois dans le registre de l’arrogance et dans celui de prédire avec précision la façon dont vont s’achever ses combats. L’ancien double Champion du Cage Warriors avait tenu parole contre Diego Brandao. Il a récidivé avec un génie certain contre Dustin Poirier, grand nom puisqu’autrefois désigné pour disputer le titre Featherweight à Jose Aldo. Désormais classé 5e, l’Irlandais n’a pas de raisons de stopper une méthode qui marche.

WOFW#3 GIF Conor Mcgregor Stops Dustin Poirier UFC 178

Le grand choc en poids légers entre Donald Cerrone et Eddie Alvarez a été doublement surprenant, mais pas dans le sens positif. On n’aurait par exemple pas misé un kopeck que ce fight allait être le seul de la carte principale à requérir la décision des juges. On n’aurait pas non plus cru voir un Cerrone aussi stratège et un Alvarez rapidement annihilé. À l’issue d’un premier round équilibré et peu vivace, le double Champion du Bellator se montrait incapable de compenser l’importante différence d’allonge, ne défendait même plus les avalanches de low kicks délivrés par The Cowboy. Le 3e round allait sacrer cette technique de sape avec un effondrement pur et simple d’Alvarez. Au lieu de forcer son concurrent au stand up, Cerrone se contenta de fondre sur lui jusqu’au coup de gong final. Un finish qui ne correspond pas à l’image construite par ces deux guerriers.

WOFW#3 GIF Donald Cerrone Chops Down Eddie Alvarez UFC 178

Le match le plus prévisible du lot restait encore le main event. Demetrious Johnson a tant siphonné la division poids mouches que la compagnie a été conduit à lui opposer le #8, Chris Cariaso. Ce dernier a tenté de promouvoir le duel, jurant qu’il réaliserait une surprise à la hauteur de celle de TJ Dillashaw face à Renan Barao. Or il aura seulement eu l’air d’un humain courageux en lutte avec un OVNI à la vitesse, souplesse, précision et créativité supérieures aux siennes. Les dernières secondes du 1er round étaient marquées par de terribles frappes à destination du menton de Cariaso, au sol au moment de la sonnerie. La machine en route, rien ne pouvait l’arrêter. Johnson obtient un side control éminemment favorable à l’amorce du 2e round (montée en croix) et fait subir un vrai supplice au challenger. On reconnaît alors le goût du classieux propre à Mighty Mouse : plutôt que bombarder en Ground & Pound, il abrège les débats avec une clé Kimura de toute beauté.

WOFW#3 GIF Demetrious Johnson Kimura Chris Cariaso UFC 178

WOFW#3 Logo Bilan

La bonne nouvelle de la semaine : L’UFC On Fox 13 continue de se construire comme une des plus belles cartes de l’année.

La mauvaise nouvelle de la semaine : La dernière possibilité de voir Wanderlei Silva retrouver une entente avec l’UFC s’est éteinte.

Show à retenir de la semaine : UFC 178

Soumission de la semaine : Kimura de Demetrious Johnson vs Chris Cariaso (UFC 178)

KO de la semaine : Conor McGregor vs Dustin Poirier (UFC 178)

Déceptions de la semaine : Les faibles oppositions offertes par Eddie Alvarez (vs Donald Cerrone) et Amanda Nunes (vs Cat Zingano) dans deux combats majeurs de l’UFC 178.

Couac(s) de la semaine : Alexander Shlemenko, dépouillé de son titre de Champion poids moyens du Bellator de manière expéditive. Citons également l’errance arbitrale sur le gain de temps du coin Yoel Romero à l’appel du 3e round contre Tim Kennedy.

Remarque complémentaire : Malgré un combat en-dessous des attentes (Cerrone/Alvarez), l’UFC 178 aura bien été le show de l’année pressenti. Plus que trois mois pour retrouver une carte d’une telle consistance. Peut-être une réponse de la part des lourds et mi-lourds, actuellement des catégories plutôt faibles et sans profondeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s