Sequence Court-Métrage 2014 – My own private Festival Saison 3 Episode 4 (Arte Creative)

Pour lire dans la version d’origine : http://creative.arte.tv/fr/community/my-own-private-festival-saison-3-episode-4-par-ebartoli

ÉPISODE 4 : Septième Art Musical

Vendredi 28 novembre : Soirée Spéciale Short & Mix (Connexion)

http://www.sequence-court.com/

Le défi au cœur de cette soirée spéciale, située à mi-festival, investir un des lieux les plus populaires chez la jeunesse toulousaine pour le détourner de sa fonction première. Coutumier de l’accueil de concerts et soirées musicales à thème, le Connexion donne rarement dans les projections cinématographiques. Pour l’occasion, Séquence opte pour un bon alliage en compilant une riche sélection de douze courts-métrages baignés dans des univers musicaux.

Une vingtaine de minutes avant le démarrage, des spectateurs intrigués occupaient déjà les meilleures places autour des célèbres tonneaux faisant office de tables. Les canapés old school sont restés de côté, il sera donc impossible de se vautrer allègrement pour suivre la session filmique. Mais après tout ce n’était pas le but, je peux m’estimer heureux d’avoir obtenu un poste d’observation de choix, place pour disposer mon carnet de notes incluse.

Les films présentés

La nouvelle musique ouvre le bal dans un univers entre science-fiction et documentaire, un monde où LA musique serait un tout et non décomposée en différents genres. Deux frères idéalistes vont tenter de monter un projet en hommage à l’héritage musical laissé par leur père, en dépit des perversions induites par producteurs et ingénieurs du son.

Nous quittons cette fiction futuriste pour basculer dans la champêtre animation Rhapsodie pour un pot-au-feu, mise en scène du passage à table d’une famille pleine d’entrain. Les bruits du quotidien deviennent autant de mélodies et on se perd volontiers dans les dédales de décors qui se transposent sans le moindre préavis.

L’énigmatique et expéditif Lwas nous offre une danse de masques et de poupées sur fond de djembé. Sa sombre lumière invite à se laisser envoûter par la magie vaudou.

Avec sa musique classique chatoyante, ses personnages en plein exercice physique et ses décors naturels, Danser à Montréal touche à une pureté rare. D’abord lent et harmonieux, le morceau joué devient plus punchy et les mouvements avec. Un parcours de santé cathartique en même temps qu’une carte postale touristique originale.

Retour à l’animation avec One old man decided to marry, l’aventure d’un vieux fermier, frustré de ne s’être jamais marié. Son alchimie avec les animaux du terroir sera d’un grand secours au moment de séduire sa convoitée. Fable agrémentée d’un coup de crayon kitsch entre pâte à modeler et bande-dessinée.

Une silhouette blanche émerge dans les bois, angoissante sans être hostile. Apparemment une fille dans une tenue d’écolière. Elle se met à se mouvoir d’une façon rappelant une danse traditionnelle russe, puis se multiplie encore et encore, jusqu’à ce que ses clones envahissent l’écran, disparaissent, réapparaissent, s’interrompent, redémarrent. Kolo joue admirablement de l’ambiguïté de son ambiance, mi-festive par sa mélodie entêtante, mi-intrigante et barrée par ses bruits sourds et son côté robotique.

This thirst nous propose un voyage à bord d’un overground, le tout en caméra embarquée pour nous plonger davantage dans les lieux traversés. Les synthés et les basses sont poussés à plein volume dans un premier temps, avant que les manettes soient cédées à un groupe situé à l’intérieur de ce vaisseau non identifié.

Un gang de mélomanes, sans instruments sous la main, investit un salon cossu pour expérimenter leur créativité via le mobilier et l’électroménager à disposition. Tel est le pitch improbable de Music for one apartment and six drummers (voir par ailleurs).

Metube : August sings Carmen « Habanera » ou l’appropriation d’un tube universel par un retraité à l’imagination débordante. Qu’importe qu’il se situe au milieu d’une tapisserie vieillotte et de fauteuils roulants, l’interprète nous transporte dans un univers fantasmé où tout est possible. Un numéro excentrique et drôle.

La dureté de Waiting for a sign tranche radicalement. Un son indus lourd et progressif accompagne la vie tumultueuse d’une tribu en forêt thaïlandaise. Un filtre grisonnant assombrit un peu plus ce captivant combat pour la survie en milieu hostile.

Climat fin du monde renforcé par Invasion, clip d’animation aux couleurs criardes dans lequel la terre est menacée par un ennemi fondu dans la masse. La musique techno très entraînante de ce court-métrage participe grandement à notre adhésion à cet univers chaotique.

L’électronique est également à l’honneur du film clôturant la session, en l’occurrence Music is the new religion. Débutant dans une noirceur ne laissant distinguer que des bribes d’images, l’image s’éclaircit à mesure de l’avancée d’un rapport sexuel intense. Vases et autres objets fragiles du mobilier ne seront pas épargnés par ce jeu d’ombres et lumières hypnotique.

Le film coup de cœur

Sequence 2014 Episode 04

Music for one apartment and six drummers

Déjà une référence pour les plus fidèles spectateurs de Séquence, Music for one apartment and six drummers démontre qu’une entrée par effraction n’est pas toujours mal intentionnée. Les compositeurs déjantés de ce court-métrage suédois (dont le succès a débouché sur le long-métrage Sound of noise en 2010) ne visent qu’à donner une dimension musicale à des objets en apparence basiques et à l’usage limité. Derrière ce joyeux orchestre de l’ordinaire se diffuse l’idée selon laquelle la musique est toujours là, partout, prompte à émerger, de votre horloge à votre oreiller en passant par vos couverts. Quand bien même elle ne laisserait pas de trace après son passage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s