Aperçu 1ère présélection Festival Séquence Court-Métrage 2015 (Arte Creative)

C’est reparti pour un tour…en courts. L’édition 2015 de Séquence s’annonce comme un tournant. Resserrée sur cinq jours en novembre, la grande messe du court-métrage s’inscrit dans une dynamique nouvelle, sans renoncer à ses principales forces : la diversité de ses programmes et la force de ses sélections. Ainsi l’un de ses phares, la compétition française, s’éclaire dés l’arrivée du printemps avec des films soumis aux votes du public et du jury. L’assurance de conserver la substantifique moelle pour la grande finale automnale. Avec Séquence, les spectateurs sont aussi acteurs de la programmation.

Décryptage des six pièces de choix à l’affiche de cette 1ère présélection.

Le C.O.D. et les coquelicots

Le C.O.D. et le coquelicot

Si son sujet n’est pas de prime abord original, le C.O.D. et le coquelicot surprend par la créativité de sa forme. L’Animation verse rarement dans le documentaire sérieux, mais le fait alors plutôt bien (voir le brillant La nuit de l’ours, présenté à Séquence court-métrage il y a deux ans). Ici des témoignages d’enseignants élargissent le débat et interrogent le modèle de société dans lequel nous vivons. Leurs questionnements sont accompagnés d’une mise en scène de dessins, proches de caricatures de journaux satiriques. Un procédé à la fois drôle et didactique que nous devons au studio toulousain La Ménagerie, réputé pour mêler avant-gardisme et techniques d’animation traditionnelles.

Avec K-nada, le réalisateur Hubert Charuel réitère la formule de son court-métrage à succès Diagonale du vide : un duo de jeunes en recherche d’idéaux, un humour fédérateur, des situations cocasses, bref un récit populaire dans le bon sens du terme sans perdre sa dimension d’auteur.

Le ton devient plus grave avec Perrault, La Fontaine, mon cul !, le combat d’un père dont les limites intellectuelles sont aux antipodes de l’amour porté à son fils. Dénué du moindre artifice, ce film bouleverse par sa sincérité, son approche quasi nihiliste des personnages, son climat doux/amer, et nous fait basculer continuellement du rire aux larmes. La suggestion prévaut toujours sur l’injonction, via notamment une bande originale tout en délicatesse. Joli tour de force du trio de jeunes réalisateurs (tous âgés de moins de 25 ans).

Perrault Lafontaine mon cul !

Perrault Lafontaine mon cul !

Le très fluide Beach flags nous plonge dans une rude compétition de nageuses-sauveteuses en Iran. Au-delà d’une rivalité sportive, ce film dénonce le conservatisme d’un pays dont les lois interdisent aux femmes la natation de haut niveau. Aussi les protagonistes trouveront la force d’aller à l’encontre du sort qu’on voudrait leur réserver.

Autogrill apparaît extrêmement léger en comparaison. Ce gag d’animation renvoie à des univers déjantés tels ceux de Beavis et Butthead ou South Park, humour féroce et situation absurde portés au pinacle.

La nouvelle musique nous propose un bond dans un futur uniformisé. Plus de place aux goûts personnels, des logiciels se chargent de calculer ce qui s’insinuera sournoisement dans les cerveaux. Cette fiction mixe climat inquiétant et velléités comiques. Son attaque envers les grandes industries culturels reste mesurée et positiviste. Il ne tient qu’à nous de ne pas aller voir LE film, de ne pas se forcer à aimer LA musique, bref de défricher sur des terreaux  moins exposés. Précisément la tâche accomplie par les réalisateurs de ce court-métrage.

Cette sélection joue le pari de l’hétérogénéité, de la jonction de sensibilités et de grammaires cinématographiques aux antipodes. Le plaisir demeure entier de A à Z et a toutes les chances de déteindre sur l’assistance.

Détails du programme :

Durée totale : 1h45
Vote du public et du jury à l’issue de la projection

Le C.O.D. et le coquelicot / Jeanne Paturle, Cécile Roussel / 2013 / Animation- documentaire / 24 min

Dans une école primaire réputée difficile, où les équipes d’enseignants s’épuisent et se succèdent d’année en année, cinq jeunes maîtres ont fait le pari de rester et de construire.

K-Nada / Hubert Charuel / 2014 / Fiction / 22 min

Deux frères que tout oppose sont paumés sur la route de leurs rêves un peu absurdes. Dans deux jours, ils doivent se rendre à Amsterdam. Greg pour un concours de DJing, Valentin pour en ramener des kilos de marijuana.

Perrault, La Fontaine, mon cul ! / H. P. Thomas, L. et Z. Boukherma, Zoran Boukherma / 2014 / Fiction / 19 min

Willy Pruvost, un père illettré, tente d’apprendre à lire dans l’espoir de conserver la garde de son fils.

Beach Flags / Sarah Saidan / 2014 / Animation / 14 min

Vida est une jeune nageuse sauveteuse iranienne. Favorite de son équipe, elle est décidée à se battre pour participer à une compétition internationale en Australie. Avec l’arrivée de Sareh, aussi rapide et talentueuse qu’elle, elle va être confrontée à une situation inattendue.

Autogrill / Théophile Gibaud / 2014 / Animation / 5 min

L’employé d’un fast-food reçoit sur son lieu de travail un colis commandé sur internet.

La nouvelle musique / Nicolas Lebrun, François Goethebeur / 2014 / Fiction / 14 min

Dans un monde où il n’existe qu’une seule musique, Tom et Vilma, traumatisés à la naissance, sont les seuls à ne pas aimer cette mélodie unique appelée « la Musique ». Ces deux frères et sœur travaillent au département « Recherche et Innovation » du géant de l’industrie musicale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s