TFC, la passe de trois face à Nantes ?

On peut enfin conclure à un effet Dominique Arribagé. Pour la première fois de la saison le Toulouse Football Club a enchaîné deux victoires, dont celle, importantissime, à Lorient. Son coach en a été un des principaux artisans. À présent sorti de la zone rouge, les Violets doivent terminer le travail. À commencer par la réception de Nantes ce samedi 25 avril.

TFC TFC-Nantes Avant-Match 25-04-2015

« J’avais fait le constat de ce qui n’avait pas fonctionné à Metz, bien identifier nos erreurs et tablé sur ce déplacement à Lorient comme étant le bon ». Sérénité, assurance et certitudes, c’est aussi ça la patte Domi Arribagé. Fini les bégaiements et vaines suppositions d’Alain Casanova pour redresser La barre. Il y a un nouveau capitaine à bord, accompagné d’une efficacité toute nouvelle ayant permis de récolter neuf points en quatre matchs. Seule équipe à ce rythme dans la deuxième moitié de tableau, le TFC peut désormais envisager le maintien sans s’en remettre aux défaillances de ses concurrents.

Du Braithwaite dans le texte

Le Moustoir, drôle d’endroit pour ressusciter. Le terrain synthétique des Lorientais évoque davantage les blessures que les guérisons. L’image sympathique du club Breton survit néanmoins, un an après le départ du dépositaire du jeu, Christian Gourcuff. Son ancien adjoint, Sylvain Ripoll, creuse le même sillon que son maître. Avec une certaine réussite si l’on se souvient du match aller renversant au Stadium (2-3 avec les buts des visiteurs inscrits en l’espace de cinq minutes) ou de la sortie réalisée au Vélodrome en ouverture de ce dernier week-end d’avril (3-5).

Six jours plus tôt les Merlus sont sous pression. Une victoire face à leur visiteur du jour permettrait de repousser le premier relégable à cinq points, une défaite les conduirait à occuper cette place peu enviable. Entre une équipe réputée pour ses vertus offensives et un adversaire aux rideaux défensifs troués, l’addition promettrait d’être aussi salée qu’à l’aller.

La partie sera toute autre. Arribagé tient son schéma et ses hommes ; un 4-4-2 classique avec une hiérarchie bien établie. Sans la blessure de Pesic, le onze aligné aurait été le clone de celui face à Montpellier. Cette stabilité déteint sur les performances : Ahamada conforte ses galons de dernier rempart (rappelons son excellent match à Metz malgré les trois buts encaissés), la charnière Yago-Kana Biyick a trouvé sa complémentarité, quand Ninkov a su tirer parti de la suspension de Tisserand pour rappeler à son existence. Au milieu, Yann Bodiger et Oscar Trejo sont les grands bénéficiaires de la nouvelle composition quand Adrien Regattin et Dragos Grigore s’avèrent les principales victimes. Quant à Ben Yedder sur le front de l’attaque, il poursuit le redressement entamé sur la fin de l’ère Casanova.

Les Merlus n’ont guère pu faire usage de leurs contres tranchants puisque le TFC a accepté une domination stérile. Comme si les rôles avaient été inversés depuis le match aller. Lorient devient ce soir-là l’équipe inefficace comptabilisant 12 tirs (dont 7 pour Jordan Ayew!) pour 1 seul cadré, comptant quatre joueurs autour des 70 ballons touchés ou plus (86 pour Vincent Le Goff, 84 pour Yann Jouffre), centrant quatre fois plus que son concurrent (38 contre 9).

Nous n’étions plus habitués à voir le TFC dans la posture de l’opportuniste. Capable d’exécuter les actions tranchantes qu’il subissait à outrance il y a peu. Lorsque Doumbia s’échappe sur le côté droit et adresse une « passe de la mort », Braithwaite est là pour la projeter au fond des filets (28′), une nouveauté. Alors, comme pour ne pas perturber l’équilibre interstellaire, le Danois a tout de même tenu à perdre des duels très abordables avec le portier lorientais, Lecomte (12′, 84′). Comme pour ne pas nous laisser conclure à une totale imperméabilité, la défense a flotté le temps d’une frappe sur le poteau de Jouffre (40′). Comme pour rappeler que l’opération maintien ne serait pas une partie de plaisir, François Moubandjé a été puni pour excès d’agressivité (86′). Sa suspension automatique face à Nantes oblige Arribagé à réajuster son arrière-garde. Les trois points du Moustoir valaient ce sacrifice.

Les bons présages

Ces deux matchs consécutifs sans encaisser de but sont une seconde révolution pour le prix d’une. Devant la plus pâle attaque de Ligue 1, la série pourrait se poursuivre. Ne serait-ce par le biais d’un 0-0 affectionné par les Nantais (cinq résultats vierges en L1 cette saison).

Le point du nul constitue le service minimum pour se prémunir de retrouver une place de relégable à l’issue de la 34e journée. En effet seule une défaite, conjuguée avec un score de parité entre Evian TG et Bastia, est susceptible de faire retomber le TFC à cette maudite 18e place. En ces temps où les voyants sont repassés au vert, le FC Nantes arrive à point nommé. Du haut de leurs 43 points, les Canaris ont le profil de victime désignée pour un club ayant retrouvé les crocs.

Quant aux statistiques récentes face aux jaunes et verts, elles pointent une invincibilité des Violets depuis un funeste 0-4 une avant-veille de Noël 2006. En chiffres, cela se traduit par trois nuls et trois victoires, la dernière remontant seulement au match aller.

La cible est placée, certes mouvante mais ne demande qu’à recevoir des flèches.

Voici d’autres données diverses pour appréhender la rencontre.

Le groupe toulousain retenu pour ce TFC-Nantes

– Gardiens : Ali Ahamada et Zacharie Boucher.

– Défenseurs : JD Akpa Akpro, Jean-Armel Kana-Biyik, William Matheus, Marcel Tisserand, Issiaga Sylla, Dragos Grigore et Steeve Yago.

– Milieux de terrain : Abel Aguilar, Alexis Blin, Yann Bodiger, Adrien Regattin, Pantxi Sirieix et Oscar Trejo.

– Attaquants : Wissam Ben Yedder, Martin Braithwaite et Djibril Dianessy.

Suspendus : François Moubandje et Pavle Ninkov.

Blessés : Tongo Doumbia et Aleksander Pesic.

Deuxième partie de classement après 33 journées (+ OM-Lorient)

11

OGC Nice

41

33

11

8

14

37

42

-5

12

EA Guingamp

40

33

12

4

17

34

46

-12

13

SM Caen

38

33

10

8

15

46

49

-3

14

FC Lorient

38

34

11

5

18

39

48

-9

15

Stade de Reims

38

33

10

8

15

39

55

-16

16

Toulouse FC

38

33

11

5

17

35

52

-17

17

SC Bastia

37

33

9

10

14

32

41

-9

18

Evian TG FC

37

33

11

4

18

35

50

-15

19

FC Metz

29

32

7

8

17

28

45

-17

20

RC Lens

26

33

6

8

19

29

52

-23

Détail des confrontations directes entre équipes jouant le maintien

Dom/Ext

Nice

Guingamp

Caen

Bastia

Evian TG

Lorient

Reims

Toulouse

Lens

Metz

Nice

1-2

2 mai

0-1

2-2

3-1

0-0

3-2

16 mai

1-0

Guingamp

2-7

5-1

1-0

1-1

3-2

2 mai

16 mai

2-0

0-1

Caen

2-3

25 avril

1-1

23 mai

2-1

4-1

2-0

4-1

0-0

Bastia

2-1

0-0

16 mai

1-2

0-2

0-1

1-0

1-1

2-0

Evian TG

1-0

2-0

0-3

25 avril

1-0

9 mai

1-0

2-1

3-0

Lorient

0-0

4-0

2-1

2-0

0-2

0-1

0-1

1-0

3-1

Reims

0-1

2-3

0-2

2-1

3-2

1-3

2-0

0-0

0-0

Toulouse

23 mai

1-1

3-3

1-1

1-0

2-3

1-0

0-2

3-0

Lens

2-0

0-1

0-0

1-1

0-2

0-0

4-2

1-0

2-0

Metz

0-0

0-2

3-2

3-1

1-2

9 mai

3-0

3-2

3-1

Classement particulier (points pris dans les confrontations entre les 10 candidats au maintien)

Pts

Joués

Gagnés

Nuls

Perdus

BP

BC

Diff

1

Evian TG FC

32

15

10

2

3

23

13

+10

2

Guingamp

27

15

8

3

4

23

22

+1

3

FC Lorient

26

17

8

2

7

24

18

+6

4

SM Caen

22

14

6

4

4

27

20

+7

5

OGC Nice

22

15

6

4

5

22

17

+5

6

FC Metz

21

17

6

3

8

15

22

-7

7

RC Lens

20

17

5

5

6

16

19

-3

8

Stade de Reims

18

16

5

3

8

16

25

-9

9

SC Bastia

16

16

4

4

8

14

19

-5

10

Toulouse FC

15

16

4

3

9

17

23

-6

Confrontations directes restant à jouer

25 avril (34e journée) Evian TG-Bastia ; Caen-Guingamp

2 mai (35e journée) Nice-Caen ; Guingamp-Reims

9 mai (36e journée) Evian TG-Reims ; Metz-Lorient

16 mai (37e journée) Guingamp-Toulouse ; Nice-Lens ; Bastia-Caen

23 mai (38e journée) Toulouse-Nice ; Caen-Evian TG

Le TFC relégable à l’issue de la 34e journée si :

– Il perd contre Nantes et Evian TG-Bastia se conclut sur un nul.

Voici la bande-annonce officielle pour la rencontre face au FC Nantes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s