Bilan 3e présélection et preview du 24e Festival Séquence Court-Métrage (18 au 22 novembre 2015)

Le format change, mais la qualité demeure. À un an du quart de siècle, Séquence réaffirme sa tonicité, sa saine curiosité et sa volonté d’ancrage au sein de la riche offre culturelle proposée à Toulouse. À quelques jours du coup d’envoi, il est temps de survoler le terrain. L’occasion de revenir sur la 3e présélection, qui s’est disputée fin septembre.

Sequence 2015 Affiche

À force, Séquence était devenu victime de sa diversité. Parce qu’étendu durant une quinzaine de jours, parce que présent dans une multitude de lieux, parce que doté de programmes aux univers distincts, le suivi du festival de court-métrage toulousain demandait une organisation certaine et de bonnes jambes.

Sans avoir renoncé à ses ambitions, l’association tend cette année à privilégier l’art de la synthèse.

Ainsi, le partenariat de longue date avec l’ABC connaît sa consécration, puisque l’incontournable triplex du centre-ville toulousain devient le QG à part entière de Séquence. L’ABC accueillera la majorité des séances, notamment celles d’ouverture et de clôture.

Il s’agit, avec le choix d’une durée d’ensemble plus ramassée, de la nouveauté majeure du festival.

Avant de dresser un aperçu des programmes proposés durant la « cinquaine » de novembre, un petit retour sur la troisième présélection s’impose.

Un programme de six films était diffusé à Toulouse et région durant la semaine du 21 au 27 septembre 2015, avec à la clé deux lauréats conviés pour figurer au prix du public et deux autres au prix du jury.

Mademoiselle ouvre le bal dans un étrange climat entre spleen et légèreté. Il s’agit d’une plongée dans les interrogations et troubles d’une femme vivant mal son début de vieillissement. Elle tentera de se réfugier dans un trip auprès d’une de ses amies plus jeunes.

On ressort de cette fiction avec une drôle sensation de malaise, sans doute voulue.

L’animé noir et blanc Yul et le serpent prolonge le nœud au ventre via son langage cru et la rudesse de ses personnages. Malgré un fond flou et énigmatique, le film s’illumine au fil de la course-poursuite entre un jeune garçon et un serpent aux couleurs flashy.

Le silence s’installe quelques instants avec les bonnes sœurs d’Ave Maria, vites perturbé par l’irruption d’une famille égarée dans le couvent. Les uns sont bien contraints de porter secours aux autres, eux-mêmes peu enclins à demander de l’aide. Pour gâter le tout, les pratiques religieuses s’invitent à la table des discussions. Un CM à l’humour efficace.

Dans les eaux profondes nous entraîne dans sa structure complexe et lumineuse. Cette œuvre très sophistiquée tente le pari rare de l’animation documentaire par le biais d’une succession de témoignages. Domine le thème de la passion amoureuse et de la gémellité, ce lien diffus semblant unir les différents narrateurs. Intrigant, pour ne pas dire captivant.

Les deux derniers films sont localisés dans des univers bien plus palpables. D’abord cet adulescent besogneux en séduction de Jeunesse des loups garous, obstiné à courir derrière une fille l’ayant assimilé à un confident. Une mission perdue d’avance, sauf si… le charme tient à une histoire sentant bon le vécu.

Violence en réunion surprend lui par ses multiples changements de ton : d’un propos sur le travail déshumanisant, on glisse sur un conflit de quartier avant de retomber sur ses pieds avec un final à l’allure de pied de nez. La présence de Vincent Cassel laisse transpirer le clin d’oeil à La haine, référence éternelle dans le registre de la dramédie.

Quatre de ces six films seront donc visibles en «séances de rattrapage » lors de la compétition.

Le prix du public donnera lieu à des projections s’étendant du 8 au 21 novembre, tandis que le prix du jury sera décerné suite à une séance unique le 22 novembre.

Remarquons d’ailleurs la double nomination du film Un jour le diable.

Voici l’ensemble des films sélectionnés pour la compétition française.

Prix du public

Le C.O.D. et le coquelicot / Jeanne Paturle, Cécile Roussel / 2013 / Animation- documentaire / 24 min

Dans une école primaire réputée difficile, où les équipes d’enseignants s’épuisent et se succèdent d’année en année, cinq jeunes maîtres ont fait le pari de rester et de construire.

K-Nada / Hubert Charuel / 2014 / Fiction / 22 min

Deux frères que tout oppose sont paumés sur la route de leurs rêves un peu absurdes. Dans deux jours, ils doivent se rendre à Amsterdam. Greg pour un concours de DJing, Valentin pour en ramener des kilos de marijuana.

Sous tes doigts / Marie-Christine Courtès / 2014 / Animation / 13 mn

Émilie, jeune métisse asiatique, se plonge dans les souvenirs de sa grand-mère Elle découvre l’Indochine, sa rencontre amoureuse avec Jacques, un colon français, la naissance de sa mère, et le départ tragique vers la France.

Un jour le Diable / Florian Kuhn / 2014 / Fiction / 25 mn

Pour Manon, peu importait qui était vraiment Luciano. Eût-il été le Diable en personne, elle se serait tout aussi bien laissée tenter. Et la nuit de prendre un tour merveilleux.

Ave Maria / Basil Khalil / 2015 / Fiction / 15 mn

Le quotidien d’une communauté de religieuses, ayant fait vœu de silence, et vivant au milieu du désert rocailleux de la Cisjordanie, est chamboulé par l’arrivée d’une famille de colons Israëliens dont la voiture a percutée le mur du couvent.

Jeunesse des loups garous / Yann Delattre / 2015 / Fiction / 23 mn

Julie avance résolument de travers dans la vie. Sans voir Sébastien qui met pourtant toute sa timidité et sa maladresse à la séduire.

Prix du jury

Beach Flags / Sarah Saidan / 2014 / Animation / 14 min

Vida est une jeune nageuse sauveteuse iranienne. Favorite de son équipe, elle est décidée à se battre pour participer à une compétition internationale en Australie. Avec l’arrivée de Sareh, aussi rapide et talentueuse qu’elle, elle va être confrontée à une situation inattendue.

La nouvelle musique / Nicolas Lebrun, François Goethebeur / 2014 / Fiction / 14 min

Dans un monde où il n’existe qu’une seule musique, Tom et Vilma, traumatisés à la naissance, sont les seuls à ne pas aimer cette mélodie unique appelée « la Musique ». Ces deux frère et sœur travaillent au département « Recherche et Innovation » du géant de l’industrie musicale.

People are strange / Julien Hallard / 2014 / Fiction / 20 mn

Julien se considère comme le sosie légitime de Jim Morrison. Le jour où il apprend que la dépouille de son idole va être rapatriée en Californie, il entreprend de voler les restes du Lizard King.

Un jour le Diable / Florian Kuhn / 2014 / Fiction / 25 mn

Pour Manon, peu importait qui était vraiment Luciano. Eût-il été le Diable en personne, elle se serait tout aussi bien laissée tenter. Et la nuit de prendre un tour merveilleux.

Dans les eaux profondes / Sarah Van Den Boom / 2015 / Animation / 12 mn

Trois personnages ont en commun un vécu intime et secret qui semble déterminer leur vie.

Violence en réunion / Karim Boukercha / 2015 / Fiction / 15 mn

Depuis une semaine, une mystérieuse femme en burqua nargue les policiers qui patrouillent dans le quartier et déclenche des affrontements avec les jeunes de la cité.

En plus de sa compétition phare, le festival attribuera quatre autres prix, ne négligeant pas séances thématiques et événements parallèles, tout en ouvrant ses portes aux programmations d’associations partenaires . Vous l’avez compris, il y en aura pour tous les goûts.

Et si la qualité des présélections n’aurait pas suffi à vous convaincre, le feuilletage du programme s’en chargera :

Voici pour conclure la bande annonce officielle du 24e festival

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s