TFC, le réveil au moment M

Enfin un déclic durable ? Avec l’enchaînement de deux succès, qui plus est sans encaisser le moindre but, le Toulouse Football Club entrevoit une possible échappée de la zone rouge… Un sursaut bienvenu puisque la plupart des mal classés ont accéléré dans le même temps.

TFC 2015-2016 Article 06 Photo 01

Il est des révolutions qu’on n’espérait plus. Au sortir de la coupure internationale de novembre (et des tristes événements l’ayant accompagné), nous avions retrouvé notre très cher TFC fidèle à lui-même, auteur d’une prestation sans saveur sans être honteuse du côté de Guingamp. Bref, poursuivant sa chute libre avec une défaite 2-0 et un écart creusé avec le premier non relégable, cinq points de déficit alors. Puis, d’élargissement de l’effectif (incorporation du gardien Lafont et du défenseur Diop) à retouches tactiques (jeu plus direct), sans compter un calendrier adéquat, les Violets ont ravivé les espoirs de maintien.

Redevenir une équipe de contre assumée

En premier lieu, le TFC est revenu à ses fondamentaux du début de l’ère Casanova : la défense. L’animation du jeu a varié autant que les hommes. Ainsi la ligne arrière de quatre (composée depuis deux rencontres de Matheus-Tisserand-Diop-Somalia) se situe plus bas, les latéraux semblent avoir la consigne de moins s’aventurer pour éviter les problèmes de replis. Aussi, Tisserand, seul de ce quatuor à avoir joué couramment la saison dernière, a trouvé une nouvelle rigueur en se stabilisant dans l’axe après avoir trop souvent pêcher dans le couloir droit. Diop est pour sa part très propre dans le travail de marquage, à défaut d’avoir des relances inspirées. L’équilibre d’ensemble tient aussi au rôle de sentinelle de Yann Bodiger, joueur appliqué, sans fantaisie ni extravagance, et bien sûr de la découverte Alban Lafont dans les cages (voir par ailleurs).

Ce srict travail d’abattage défensif s’accompagne d’un jeu direct où l’on cherche à trouver au plus vite le duo Braithwaite-Ben Yedder. Dans cette organisation, l’ancien prodige du foot en salle trouve un second souffle, exempté de la construction du jeu, laissée au trio Machach-Akpa Akpro-Trejo. Aucune touche de balle superflue, ni volonté de briller individuellement dans la créativité, chacun est passé au bleu de chauffe.

Le fait est que le TFC porte moins la balle depuis deux rencontres, mais la fait davantage fructifier. Ainsi en témoignent les 41 % de possession face à Nice, descendue à seulement 37 % à Troyes.

Fini les parties où le ballon était monopolisé à 60 % (à Bastia ou contre Angers par exemple) pour un usage des plus stériles. Ce Toulouse, que l’on disait plus joueur et agréable à regarder, a fait son temps, il disparaît avec prés d’un an de retard sur son modèle d’inspiration, le 3-5-2. Tendance à confirmer d’ici la trêve hivernale.

TFC 2015-2016 Article 06 Photo 02

Les pitchouns en passe de prendre le pouvoir

Zinedine Machach avait montré la voie face à Montpellier, mais de là à imaginer que le staff allait oser convoquer d’autres joueurs « maison » il y avait un pas…franchi allègrement lors de la réception de Nice où les enfants de la formation ont constitué l’ossature de l’équipe : Alban Lafont dans les cages, Issa Diop taille patron dans l’axe défensif, Machach en meneur de jeu, Yann Bodiger en récupérateur, auxquels on peut ajouter Alexis Blin entré en jeu à un quart d’heure de la fin et le capitaine Jean-Daniel Akpa-Akpro, rare taulier issu du centre.

L’enthousiasme des nouveaux arrivés a déteint sur le groupe, soulignons le retour de la complémentarité du duo Braithwaite-Ben Yedder ou la progression de Tisserand dans l’engagement (jusqu’à l’excès avec ce carton rouge reçu contre Troyes). La plus grande métamorphose est à l’actif de J-D Akpa-Akpro, déterminant à Troyes (un but, une passe décisive) et enfin à l’aise dans le costume d’« ancien ». Comme si l’intégration soudaine des jeunes pousses avait fouetté l’orgueil de tout l’effectif.

Le nombre de pitchouns dans l’équipe ne devrait donc pas s’étendre davantage d’ici à la fin de la saison. De plus, des joueurs aujourd’hui mis de côté comme Regattin, Moubandjé ou Didot devraient avoir l’occasion de regagner leur place.

TFC 2015-2016 Article 06 Photo 03

Sauf catastrophe, Alban Lafont semble lui avoir gagné sa place pour toute la saison.

Deux clean sheets de suite, ce record qui n’en est pas un

Au rayon des réjouissances, l’efficacité offensive retrouvée (cinq buts inscrits en deux matchs dont un pour chaque attaquant) est presque passé inaperçue tant les regards se sont concentrés sur les performances d’Alban Lafont, nouveau portier et toujours invaincu.

Avant que le site Internet du TFC y aille de sa blague sur l’objectif de viser le record de minutes sans encaisser de buts, détenu depuis des lustres par Gaétan Huard, il faut se rappeler d’où revient le club. Entre la saison 2006-2007 et 2013, les clean sheets étaient monnaie courante, presque la marque de fabrique du club (voir tableau). Ainsi en 2008-2009 et 2011-2012 fut même réaliser l’exploit de garder les cages inviolées lors de la moitié des rencontres de Ligue 1. L’érosion date du début de démantèlement de la génération fabuleuse (Sissoko, Tabanou, Capoue…), doublé de recrutements étrangers hasardeux. Aussi, si l’on ne doit rien enlever aux multiples parades de Lafont, il faut rappeler que la responsabilité des gardiens dans l’effondrement statistique des clean sheets est limité.

Aleksander Pesic ouvre enfin son compteur buts cette saison.

Aleksander Pesic ouvre enfin son compteur buts cette saison.

Meilleure série de matchs en L1 sans encaisser de buts depuis 2003

(total matchs sans encaisser de buts sur la saison)

Signalons au passage le bon présage constitué par la présence régulière de Lorient (cinq fois), prochain adversaire, lors de ces séries vertueuses.

2003-2004

3 matchs (10)

27e-29e journées (Montpellier, Bordeaux, Guingamp)

2004-2005

3 matchs (12)

15e-17e journées (Bastia, Monaco, St Etienne)

3 matchs (12)

19e-21e journées (Caen, Strasbourg, Paris SG)

2005-2006

2 matchs (10)

25e-26e journées (Nantes, Marseille)

2006-2007

4 matchs (15)

24e-27e journées (Lille, Lorient, Marseille, Valenciennes)

2007-2008

3 matchs (12)

31e-33e journées (Metz, Lorient, Monaco)

2008-2009

4 matchs (19)

20e-23e journées (Le Havre, Nancy, Rennes, Le Mans)

2009-2010

2 matchs (12)

5e-6e journées (Nancy, Le Mans)

2 matchs (12)

9e-10e journées (Paris SG, Lens)

2 matchs (12)

37e-38e journées (St Etienne, Monaco)

2010-2011

3 matchs (13)

34e-36e journées (Lyon, Lorient, Valenciennes)

2011-2012

3 matchs (19)

10e-12e journées (Marseille, Lorient, Rennes)

3 matchs (19)

24e-26e journées (Nancy, Sochaux, Marseille)

2012-2013

4 matchs (12)

26e-29e journées (Valenciennes, Evian TG, Brest, Bordeaux)

2013-2014

2 matchs (8)

19e-20e journées (Guingamp, Bordeaux)

2014-2015

2 matchs (7)

32e-33e journées (Montpellier, Lorient)

2015-2016

2 matchs (2) (en cours)

15e-16e journées (Nice, Troyes)

TFC-LORIENT (17e journée, samedi 5 décembre 2015 20h)

Les Groupes retenus

Le choix du renouvellement, porté par les deux victoires consécutives, se poursuit logiquement. Noyau dur une bonne partie de la saison dernière, Ahamada, Didot et Moubandjé ne sont même pas dans le groupe, idem pour Tisserand mais pour raison de suspension. Quant à l’éternelle absence d’Aguilar, les rumeurs de blessure « diplomatique » continuent de fleurir.

Côté Lorientais, l’attaque doit encore composer avec la longue suspension de Waris, pas vraiment dramatique vu l’actuelle efficacité de Moukandjo (premier au classement des buteurs avec 11 réalisations). L’absence depuis fin octobre du taulier de la défense Wesley Lautoa (huit fois titulaire dans les neuf premières journées) a elle aussi su être supplée sans trop de dommages.

TOULOUSE

Goicoechea-Lafont / Diop-Matheus-Spajic-Somalia-Kana-Biyick / Akpa-Akpro-Blin-Bodiger-Doumbia-Machach-Regattin-Sirieix-Trejo / Ben Yedder-Braithwaite-Pesic

Blessés : Aguilar

Suspendus : Tisserand

Choix de l’entraineur : Ahamada-Ben Ali-Didot-Moubandje-Ninkov-Roman-Spano-Yago-Zaniou

LORIENT

Chaigneau-Lecomte / Gassama-Guerreiro-Koné-Le Goff-Paye-Touré / Barthelmé-Bellugou-Jouffre-Mesloub-Mulumba-Ndong-Philippoteaux / Jeannot-Lavigne-Moukandjo

Blessés : Abdullah-Lautoa-Sy

Suspendus : Waris

Choix de l’entraineur : Bouanga-Fofana-Gakpa-Karamoko-Traoré

Bas de Classement

12

Stade de Reims

19

16

5

4

7

17

20

-3

13

GFC Ajaccio

19

16

5

4

7

16

19

-3

14

EA Guingamp

19

16

5

4

7

16

22

-6

15

Montpellier Hérault SC

18

16

5

3

8

18

21

-3

16

SC Bastia

18

16

5

3

8

16

21

-5

17

Girondins de Bordeaux

18

16

4

6

6

20

26

-6

18

LOSC

17

16

3

8

5

9

11

-2

19

Toulouse FC

15

16

3

6

7

17

28

-11

20

ESTAC Troyes

5

16

0

5

11

8

33

-25

Les trois derniers matchs allers des candidats au maintien

Matchs à domicile

Matchs à l’extérieur

Reims

Troyes

Nice

Bastia

Ajaccio

Nantes

Marseille

Lyon

Guingamp

Bordeaux

Montpellier

Rennes

Montpellier

Marseille

Guingamp

Nice

Bastia

Monaco

Troyes

Reims

Bordeaux

Guingamp

Angers

Marseille

Lille

Caen

Lorient

Toulouse

Toulouse

Lorient

Nantes

Lille

Troyes

Reims

Bastia

Monaco

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s