TFC, après la récréation éviter le piquet ! – Avant-match Reims-TFC (Fou2Foot)

Assumer son rang devant une équipe amateur c’est bien, préserver ses chances de survie en Ligue 1 c’est mieux. À Reims le Toulouse Football Club va renouer avec les choses sérieuses. Séparés de son hôte du soir de quatre unités, les Violets jouent une finale avant l’heure. Malgré une indécrottable 19e place, les motifs d’espoir existent.

TFC 2015-2016 Article 08 Photo 01

Le sourire de Wissam Ben Yedder laisse penser à une situation au beau fixe. Mais illustre-t-il son rendement retrouvé ou son espoir de quitter le navire toulousain d’ici la fin du mercato hivernal ? À défaut, le feuilleton du talentueux attaquant franco-tunisien devrait connaître son épilogue l’été prochain avec un gros chèque à la clé. Les pistes pour le remplacer existent-elles seulement ?

Un adversaire dans une spirale encore plus négative

Le mercato hivernal dicte son calendrier, et malgré les énormes exigences sportives pour les matchs retours, cellule de recrutement et président Sadran ne peuvent ignorer les signaux persistants concernant un de ses rares joueurs bancables. Or l’affaire stagne à l’issue de la première semaine de négociations, tandis que rayon départs les rumeurs affluent : Aguilar, Didot voire Moubandjé invités à imiter Ali Ahamada, laissé libre de signer dans un club Turque ?

TFC 2015-2016 Article 08 Photo 02

La première sortie toulousaine de 2016 a éclipsé ces perspectives, à savoir un très pro 0-5 sur la pelouse des amateurs de Sannois St-Gratien en 1/32e de finale de Coupe de France. Voilà les Violets encore en compétition sur trois tableaux, ce qui a le mérite de nous changer des saisons précédentes. Les coupes, bonus dénués de pression permettant de se relancer en championnat ? Ou mirages alourdissant inutilement les jambes ? En la matière il n’y a pas de vérité absolue : Lorient a disputé les deux finales de coupes nationales et finit lanterne rouge la même année (2002) quand Guingamp a concilié de belle façon ses deux intérêts (2014). Les rencontres compliquées promises aux Violets (le PSG au Parc en 1/16e de Coupe de France, l’OM au Stadium en 1/4 de finale de Coupe de la Ligue) se chargeront de trancher.

Pour l’heure la visite au stade Auguste-Delaune de ce samedi 9 janvier a tout du match « à six points » : accuser sept points de retard sur l’actuel premier non-relégable en cas de défaite, réduire l’écart à une seule unité si victoire.

Dominique Arribagé a abondé en conférence de presse : « J’avais dit avant la trêve que ce rendez-vous était une finale, je n’ai pas changé d’idée. C’est pourquoi cette rencontre est clairement la plus importante des 3 qui nous attendent dans la semaine. » À bon entendeur pour les supporteurs qui entrevoient déjà le Stade de France, virtuellement à 180 minutes via la Coupe de la Ligue…

Ce déplacement vient à point nommé tant les Champenois tremblent sur leurs bases depuis l’automne, avec en point d’orgue cette véritable humiliation subie en 1/32e de finale de Coupe à Chambly (4-1). Après un été réussi (15 points pris en août-septembre), Reims a plongé tout en douceur, dans un premier temps sans s’inquiéter compte tenu du faible rythme du bas de tableau. Depuis, Montpellier, le Gazelec ou Lille se sont réveillés. Le bilan des trois derniers mois est proche de la misère pour les hommes d’Olivier Guégan : six points engrangés, soit deux de plus à peine que Troyes. Reste qu’avec 21 points à l’issue des match allers, les Rémois sont sur les bases de ces fameux « 42 points » considérés « suffisants » pour se maintenir (assertion parfois démentie par les faits, à l’image de l’AS Nancy en 2000).

De si bons demi-matchs

Toujours bon de se rattacher aux statistiques quand les faits vous sont contraires. Ainsi nous pouvons nous aventurer au même optimisme côté toulousain en nous appuyant sur un type de classements peu usité : la distinction des points acquis par mi-temps.

Si les deux nouveaux points abandonnés face à Lille fin décembre (après avoir mené 1-0) confirme le TFC dans son image de club ne sachant pas « tuer » les matchs, les entames, et au-delà les premières périodes constituent les temps forts. Dans le cas où le coup de sifflet final interviendrait à la 45e minute, le TFC serait quatrième du championnat. Donnée anecdotique puisque ses adversaires joueraient autrement en cas d’absence de 2e mi-temps ? Sans doute, mais cette capacité à bien démarrer, accompagnée d’un peu plus de rigueur, constitue une belle promesse. À titre de comparaison, Troyes (20e de ce classement particulier), limité dans tous les compartiments du jeu et aussi faible à n’importe quel moment de la rencontre, n’a rien à quoi se raccrocher.

Classement matchs allers en prenant en compte scores à l’issue de la 1ère mi-temps

1er

Paris SG

40 points (+15)

2e

OGC Nice

35 points (+6)

3e

Angers SCO

34 points (+8)

4e

Toulouse FC

28 points (0)

5e

GFC Ajaccio

27 points (0)

6e

AS Monaco

27 points (0)

7e

SC Bastia

26 points (+4)

8e

Girondins de Bordeaux

26 points (+3)

9e

Lille OSC

25 points (0)

10e

Stade Rennais

24 points (0)

11e

Olympique Lyonnais

24 points (-2)

12e

Montpellier Hérault

23 points (0)

13e

FC Nantes

23 points (0)

14e

AS Saint-Étienne

22 points (-2)

15e

Olympique de Marseille

21 points (-3)

16e

SM Caen

21 points (-4)

17e

En Avant Guingamp

20 points (-2)

18e

FC Lorient

18 points (-5)

19e

Stade de Reims

17 points (-6)

20e

ESTAC Troyes

10 points (-12)

Des recrues d’ici le 1er février ?

Cette fois le président Olivier Sadran a promis du mouvement : le mercato hivernal passera par le TFC qu’on se le dise, et si possible de manière radicale, pas des petits prêts sans lendemain. Une semaine après l’ouverture officielle des transactions, la colonne « arrivées » reste vide, mais les profils ont été définis : un défenseur axial, un milieu relayeur pouvant palier aux insatisfaisantes prestations de Didot et Doumbia (ne parlons même pas du pestiféré Aguilar) voire un gardien de but ou un attaquant (en cas de départ de WBY). Pour l’arrière-garde, la piste Papy Djolobodji, en déshérence à Chelsea, a été évoquée, autant que celle menant à Cardiff et Ecuele Manga. Au milieu, le numéro 6 marseillais Alaixys Romao a la préférence du club, par ailleurs susceptible de laisser filer Aguilar en liga (son ancien club le Deportivo La Corogne s’est manifesté). L’ancien portier Nicolas Douchez, numéro 3 au PSG, est lui susceptible de venir porter secours à un club qu’il connaît bien (rappelons notamment sa belle saison lors de la 3e place acquise en 2006-2007), tandis que les pistes offensives sont au point mort (le mirage d’un échange Ben Yedder-Beauvue avec l’OL a fait long feu).

En attendant cette reconfiguration de l’effectif, récapitulons quelques données d’avant-match : classement, groupes sélectionnés et calendrier des rencontres entre candidats au maintien.

Classement général

1

Paris Saint-Germain

54

20

17

3

0

50

9

+41

2

AS Monaco

32

19

8

8

3

25

23

+2

3

Angers SCO

31

19

8

7

4

17

11

+6

4

SM Caen

30

19

9

3

7

21

22

-1

5

OGC Nice

29

19

8

5

6

32

23

+9

6

AS Saint-Etienne

29

19

9

2

8

22

22

0

7

Stade Rennais FC

27

19

6

9

4

25

21

+4

8

FC Lorient

26

19

6

8

5

27

26

+1

9

Olympique Lyonnais

26

19

7

5

7

23

23

0

10

Olympique de Marseille

24

18

6

6

6

27

20

+7

11

LOSC

24

19

5

9

5

15

13

+2

12

GFC Ajaccio

24

19

6

6

7

20

22

-2

13

FC Nantes

24

19

6

6

7

14

17

-3

14

Girondins de Bordeaux

23

19

5

8

6

23

28

-5

15

Montpellier Hérault SC

22

19

6

4

9

22

25

-3

16

SC Bastia

22

20

6

4

10

20

26

-6

17

Stade de Reims

21

19

5

6

8

19

24

-5

18

EA Guingamp

19

19

5

4

10

17

27

-10

19

Toulouse FC

17

19

3

8

8

21

33

-12

20

ESTAC Troyes

8

19

0

8

11

10

35

-25

Reims-TFC : les groupes

Toulouse

Lafont-Goicoechea / Diop-Matheus-Somalia-Spajic-Tisserand-Yago / Akpa-Akpro-Blin-Bodiger-Machach-Regattin-Trejo / Ben Yedder-Braithwaite-Pesic

Blessés : Aguilar, Kana-Biyick, Ninkov

Suspendu : Doumbia

Choix de l’entraineur : Ben Ali-Didot-Moubandje-Roman-Sirieix-Spano-Vidal-Zaniou

Reims

Agassa-Placide / Moh.Fofana-Mandi-Tacalfred-H.Traoré-Turan-Weber / Devaux-Diego-Fortes-Kankava-Oniangué-Peuget / De Préville-Ngog-Siebatcheu

Blessés : Bulot-Conte-Kyei-H.Rodriguez

Choix de l’entraineur : Bourillon-Charbonnier-Kamara-Mfulu-Ndom

Les rencontres charnières entre candidats au maintien au premier trimestre 2016

20e journée (9 janvier) : Reims-Toulouse

21e journée (16 janvier) : Bastia-Montpellier & Ajaccio-Reims

23e journée (30 janvier) : Ajaccio-Montpellier

24e journée (3 février) : Guingamp-Troyes

25e journée (6 février) : Bastia-Troyes & Ajaccio-Guingamp

26e journée (13 février) : Troyes-Ajaccio, Montpellier-Toulouse & Reims-Bastia

27e journée (20 février) : Toulouse-Ajaccio

31e journée (19 mars) : Reims-Guingamp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s