Avant-match Angers-TFC, ne pas écrire une fable inachevée… (Fou2Foot)

Pas officiellement sauvé, mais avec une grosse épine en moins dans les crampons, le Toulouse Football Club doit désormais porter l’estocade du côté d’Angers ce samedi 14 mai. Soit l’endroit même où il s’était imposé il y a quatorze ans…pour monter en Ligue 2. L’histoire repassera-t-elle les plats ?

TFC 2015-2016 Article 18 Photo 01

Sur le coup, elle avait paru anecdotique. Au soir de l’ultime journée de Ligue 1, il y a fort à parier qu’on en parlera comme le tournant de la lutte pour le maintien. La venue de Pascal Dupraz ? Non, la boulette de Clément Maury, gardien de but de son état, dans les ultimes secondes d’un frisquet TFC-Gazélec de février (27e journée,1-1). En égalisant, Martin Braithwaite avait retardé l’échéance du départ de Dominique Arribagé, finalement intervenu le week-end suivant. Aujourd’hui, les deux équipes sont ex æquo au classement, à l’exception d’une différence de buts nettement favorable aux Toulousains (-11 contre -20). Et si les dés avaient été jetés avant même le changement d’entraîneur ?

Sochaux 2014, l’exemple honni d’une remontée inutile

Bien sûr la question précédente est provocatrice, nul ne peut nier l’impact massif du nouveau coach violet sur les résultats. Tout juste peut-on avancer l’argument de l’incapacité à vaincre un « gros » (Marseille, Lille, Lyon, Saint-Étienne) ou d’aller chercher trois points à l’extérieur, ce qu’il faudra a priori réaliser à Angers. Ce terrain pourrait s’avérer béni quatorze ans après y avoir acquis la montée en Ligue 2. Avoir comblé dix points de retard pour craquer dans l’ultime virage ? Impensable, se dit-on de prime abord tant la voie est désormais dégagée.

TFC 2015-2016 Article 18 Photo 02

Tout concorde dans le sens d’un final heureux, mais les esprits chagrins citent l’exemple comparable connu par Sochaux au moment du buzz Hervé Renard (fin de saison 2013-2014). Une folle remontée, un positionnement à un point de la ligne de flottaison à l’issue de l’avant-dernière journée, puis une réception de l’équipe la devançant pour conclure. Le choc Sochaux-Evian TG était auréolé du statut de « finale » pour le maintien, nimbé d’un climat anxiogène pour les deux concurrents sur la pelouse. Il n’en sera rien ce samedi soir quand Reims, Ajaccio et le TFC livreront une compétition à distance face à des clubs plus ou moins démobilisés. La part mentale sera-t-elle aussi importante dans cette configuration ? Surtout, la victoire ne sera pas forcément impérieuse, puisque Toulouse doit « seulement » faire aussi bien que ses rivaux (voir analyse des matchs plus bas).

La dernière conférence de presse de Dupraz traduit une confiance inébranlable en son groupe :

6e du championnat sur la période Dupraz, moyenne de points d’un 4e sur la saison

L’effet Dupraz c’est des chiffres, mais aussi et surtout des faits.

Si l’on décline ce rythme de quinze points en neuf rencontres sur une saison (moyenne de 1,61 point par match), le TFC se situerait dans une fourchette entre la 2e et la 4e place (un peu moins de 62 points). Naturellement, les sceptiques rétorqueront, en partie à raison, que la dynamique actuelle doit autant à la nécessité absolue de points qu’à une dernière ligne droite de calendrier des plus abordables.

Il n’empêche des constats implacables :

1-Si ces points soi-disant « faciles à obtenir » face aux « petites » équipes l’avaient été sous Arribagé on n’en serait pas là ;

2-Énergie du désespoir ou pas, faiblesse des adversaires en cause ou non, le TFC est devenu d’une insoupçonnable solidité défensive (six buts encaissés en neuf matchs, cinq clean sheets) ;

3-La complémentarité du duo offensif Ben Yedder-Braithwaite n’a jamais été aussi parlante (dix buts à eux deux depuis la 29e journée) ;

TFC 2015-2016 Article 18 Photo 03

4-Loin d’être puni en perdant sa place de titulaire, Oscar Trejo est devenu un supersub comme on en rêve. Ses entrées en jeu donnant libre court à sa dimension technique, tout en préservant ses limites physiques inhérentes. De plus, l’Argentin a démontré un réalisme tout nouveau (trois buts en neuf matchs contre un seul lors des vingt-huit précédents).

5-Marcel Tisserand, Steeve Yago ou Alexis Blin ont passé un nouveau palier sous l’égide de Dupraz. Le premier a démontré une mentalité de gagnant, semble beaucoup plus concerné que lors de son prêt la saison dernière, le deuxième est devenu plus propre, moins aventureux balle au pied, le troisième démontre un abattage remarquable, devient la sentinelle attendue.

6-Étienne Didot, injustement sous-coté tout au long de sa carrière, trop souvent boudé sous Casanova et Arribagé, retrouve une seconde jeunesse depuis mars. Il s’éclate sur le terrain et cela se ressent, se traduit en passes décisives, se mesure au nombre de kilomètres parcourus, se reflète jusqu’à ses expressions, l’homme qui répondait au micro de Be In de manière désabusée est bien loin.

Classement 29e-37e journées : Lyon et Lille en leaders, Lorient et Reims en chute libre

1

Olympique Lyonnais

23

9

7

2

0

26

9

+17

2

LOSC

23

9

7

2

0

17

4

+13

3

Paris Saint-Germain

19

8

6

1

1

29

3

+26

4

OGC Nice

19

9

6

1

2

16

7

+9

5

AS Saint-Etienne

17

9

5

2

2

9

4

+5

6

Toulouse FC

15

9

4

3

2

15

6

+9

7

Montpellier Hérault SC

14

9

4

2

3

13

12

+1

8

Angers SCO

12

9

3

3

3

9

6

+3

9

Girondins de Bordeaux

12

8

3

3

2

12

12

0

10

EA Guingamp

12

9

3

3

3

12

13

-1

11

AS Monaco

12

9

3

3

3

15

20

-5

12

Stade Rennais FC

11

9

3

2

4

15

19

-4

13

Olympique de Marseille

10

9

2

4

3

9

12

-3

14

SC Bastia

9

9

2

3

4

7

12

-5

15

SM Caen

9

9

2

3

4

8

16

-8

16

GFC Ajaccio

8

9

2

2

5

8

18

-10

17

FC Nantes

7

9

2

1

6

7

16

-9

18

FC Lorient

6

9

1

3

5

6

17

-11

19

Stade de Reims

4

9

1

1

7

8

17

-9

20

ESTAC Troyes

3

9

1

0

8

7

25

-18

La synthèse de la « remontada » : onze points repris sur Reims, sept sur Ajaccio

Reims  Ajaccio  Toulouse

Points/Journ.

28e

29e

30e

31e

32e

33e

34e

35e

36e

37e

37

17e

17e

17e

37bis

18e

36

17e

17e

18e

18e

19e

35

34

18e

18e

19e

33

17e

17e

17e

33bis

18e

18e

18e

19e

19e

32

17e

17e

19e

31

30

18e

29

18e

19e

28

27

26

19e

19e

25

24

23

19e

22

19e

Classement d’en bas avant l’ultime journée

17

Toulouse FC

37

37

8

13

16

42

53

-11

18

GFC Ajaccio

37

37

8

13

16

37

57

-20

19

Stade de Reims

36

37

9

9

19

40

56

-16

Angers-TFC : groupes retenus et statistiques

Angers : Deux absents de marque

Avec deux de ses meilleurs joueurs devant purger un match de suspension, le promu ne s’avance pas gaillard en vue de cette ultime réception. À l’image d’un Cheick Ndoye rentré dans le rang lors des matchs retours, les hommes de Stéphane Moulin ont décliné, notamment à domicile, sans pour autant quitter la première moitié de tableau. Depuis le sommet atteint contre Monaco fin janvier (3-0 et une place retrouvée sur le podium de la L1), les Angevins ont remporté une seule de leurs six réceptions contre trois défaites et deux nuls. Un mois de février horribilis (4 défaites, 1 nul) a ramené le club à la 9e place, position retrouvée à ce jour.

Les 19 retenus : Letellier-Petric / Andreu-Angoula-Bouka Moutou-Bourillon-Saiss-Ism.Traoré / Auriac-Benrahma-Capelle-Diers-Laidouni-Ndoye-Serin / Doré-Ketkéophomphone-Sunu-Yattara

Blessé : S.Sissoko

Suspendus : Mangani-Thomas

Non sélectionnés : Eudeline-Karanovic-Manceau-Ngosso-Nsamé

Toulouse :Le groupe habituel

Hormis l’absence prolongée du box-to-box Tongo Doumbia au milieu de terrain, les hommes de Pascal Dupraz se présentent dans la configuration idéale. Le coach confirme jusqu’au bout sa cohérence en préférant se dispenser d’une solution de rechange en attaque (Pesic, blessure diplomatique ou pas, continuellement écarté) et en écartant jusqu’au bout les autrefois titulaires Spajic, Machach ou Matheus. Un seul mot d’ordre : l’équilibre de l’équipe comme l’a prouvé le nivellement par le haut d’un Yago ou un Tisserand.

Les 18 retenus : Goicoechea-Lafont / Diop-Kana Biyick-Moubandjé-Ninkov-Tisserand-Yago / Akpa Akpro-Blin-Bodiger-Didot-Regattin-Sirieix-Somalia-Trejo / Ben Yedder-Braithwaite

Blessé:Doumbia

Non sélectionnés : Machach-Matheus-Pesic-Roman-Spajic-Spano-Vidal-Zaniou

Statistiques

Classement: Angers 9e (domicile : 12e) / Toulouse 17e (extérieur : 19e)

Attaque : Angers 38 buts marqués (domicile : 18) / Toulouse 42 buts marqués (exrérieur : 13)

Défense : Angers 35 buts encaissés (domicile : 12) / Toulouse 53 buts encaissés (extérieur : 32)

Bilan des confrontations en Ligue 1 (3 matchs) : 1 victoire Angers, 1 victoire Toulouse, 1 nul.

Trois derniers résultats : Avantage TFC avec un équitable 1 victoire, 1 nul, 1 défaite lui ayant permis de rester en course. Dans ce laps de temps, le SCO a essuyé deux défaites et obtenu un nul. À noter le néant offensif de celui-ci lors de ces rencontres (0-0, 0-1, 0-1) quand dans le même temps les Violets ont inscrit quatre buts.

Dynamique printanière : Là aussi léger mieux pour le TFC (3 victoires, 2 nuls, 1 défaite), malgré un bon mois d’avril chez les Angevins (2 victoires, 2 nuls), dont le bilan souffre de la série actuelle de deux défaites consécutives.

À suivre de près : Wissam Ben Yedder qui a pour habitude de flamber lors de l’ultime journée de championnat. Il fut systématiquement buteur lors du dernier chapitre depuis la saison 2012-2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s