Critique Live by night (allociné)

allocine-live-by-night

Live by night de Ben Affleck avec Ben Affleck, Zoe Saldana, Elle Fanning,… (États-Unis; 2016) ***

Boston, dans les années 20. Malgré la prohibition, l’alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d’un peu d’ambition et d’audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l’éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d’honneur que Joe n’hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s’imposer au sein de la mafia de Tampa…

Arriver à surprendre avec le sujet maintes fois traité du gangstérisme sous la prohibition n’est pas une mince affaire. Et si Ben Affleck continue de s’affirmer comme un bon metteur en scène, il ne répond pas à cette attente. Nous offre-t-il pour autant un mauvais film ? Oh que non ! Ce Live by night (titre peu pertinent) regorge de belles séquences, entre courses-poursuites virtuoses, tension sourde lors de faces à faces mafieux et explosion de violence dans son final. Le récit respecte scrupuleusement les codes du genre en alternant moments de flamboyance et scènes intimistes plus sobres. Bien que le personnage principal soit de tous les plans, les protagonistes secondaires sont établies avec des traits de caractère suffisamment appuyés pour avoir de l’importance (le chef du gang italien, la fille du shérif devenue icône religieuse). Si l’ascension de Joe ne se dément jamais, elle met à mal ses intentions de conjuguer son sens de la bravoure avec les intérêts de son activité illégale. Le fantasme du bandit d’honneur s’effiloche à mesure des obstacles qu’il doit écarter de son chemin. Formellement maîtrisé, le film pêche par la personnalité même de Ben Affleck, impeccable derrière la caméra mais peu crédible dans son incarnation. Délit de belle gueule ? Il y a sans doute un peu de ça tant sa tête de gentil se marie mal avec la complexité de son personnage. À voir sans s’adonner à des comparaisons pour pouvoir vraiment l’apprécier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s