Le TFC à Nancy pour concrétiser l’embellie ! (Fou2Foot)

Quatre matchs consécutifs sans défaite, soit la meilleure série de l’ère Pascal Dupraz. Incontestablement le Toulouse Football Club a trouvé un second souffle après un début d’hiver calamiteux. Au-delà de l’exploit du point accroché au Parc, le bilan extérieur reste trop modeste pour prétendre viser plus haut que l’actuelle 8e place. Le déplacement à Marcel-Picot arrive au bon moment pour clarifier les objectifs de fin de saison.

tfc-2016-2017-article-19-photo-01

Et si c’était la bonne ? Après avoir manqué de ce chouia de réussite (ou de réalisme au choix) à Angers, Nantes, Bordeaux ou Lorient, les Violets se rendent chez des Lorrains moribonds, qui plus est affaiblis par un match en retard joué en milieu de semaine. Une allure de victime idéale pour mettre fin à une série d’insuccès à l’extérieur courant depuis septembre (Lille, 6e journée).

Classement de Ligue 1 après 26 journées

1 AS Monaco 59 26 18 5 3 76 24 +52
2 Paris Saint-Germain 56 26 17 5 4 50 18 +32
3 OGC Nice 56 26 16 8 2 42 20 +22
4 Olympique Lyonnais 43 25 14 1 10 49 31 +18
5 AS Saint-Etienne 39 26 10 9 7 31 21 +10
6 Olympique de Marseille 39 26 11 6 9 35 31 +4
7 Girondins de Bordeaux 39 26 10 9 7 32 31 +1
8 Toulouse FC 34 26 9 7 10 31 28 +3
9 EA Guingamp 34 26 9 7 10 30 33 -3
10 Stade Rennais FC 33 26 8 9 9 25 31 -6
11 Montpellier Hérault SC 32 26 8 8 10 38 43 -5
12 Angers SCO 30 26 8 6 12 22 33 -11
13 FC Nantes 30 25 8 6 11 19 34 -15
14 LOSC 29 26 8 5 13 24 32 -8
15 SM Caen 28 26 8 4 14 26 43 -17
16 FC Metz 28 25 8 6 11 25 45 -20
17 Dijon FCO 27 26 6 9 11 36 41 -5
18 AS Nancy Lorraine 27 26 7 6 13 18 34 -16
19 SC Bastia 23 25 5 8 12 22 33 -11
20 FC Lorient 22 26 6 4 16 27 52 -25

Yago, Sylla, Somalia, les recalés du nouveau TFC

Est-ce la stabilité qui entraîne les résultats ou l’inverse ? Cette série de quatre matchs sans défaite a coïncidé avec l’alignement du même onze de départ, à l’exception de Pi en milieu défensif à Paris pour cause de suspension de Bodiger, une rareté pour le club et la L1 en général (demandez au Stade Rennais !). Initialement synonyme de crainte, l’absence de Steeve Yago pour jouer la CAN ne s’est pas révélé décisive. Pis, Kelvin Amian est demeuré titulaire dans le couloir droit depuis deux rencontres malgré le retour dans l’effectif du Burkinabé. La suspension d’Issa Diop pour le déplacement à Nancy devrait conduire à positionner Yago dans l’axe et stabiliser un peu plus Amian à son poste. Qu’en sera-t-il du choix de composition dominant lorsque tout le monde sera disponible à moyen terme ?

Le débat semble avoir été tranché au niveau de la récupération tant les alternatives sont faibles.

S’il a joué une demi-heure honorable face à Bastia et a tenu son rang 55 minutes au Parc des Princes, Jessy Pi n’a pas su gommer les inconnues autour de sa marge de progression. Censé être une recrue phare l’été dernier, l’ancien Troyen ne devrait plus être titularisé hors suspensions/blessures de la paire Bodiger-Blin. Ce Dernier hors de condition pour le voyage en Lorraine, cela devrait être le cas cette fois-ci.

S’agissant des milieux plus avancés, Dupraz est revenu de son arlésienne Issiaga Sylla. Quant à Somalia, il a payé cash son absence de deux matchs suite à un carton rouge alors que le nouveau système offensif Trejo-Braithwaite-Jean-Delort trouvait son éclosion. Désormais, le TFC est une équipe moins repliée, plus apte à se porter rapidement vers l’avant, plus tranchante sur les ailes, encore qu’un débat Durmaz ou Braithwaite devrait être posé (voir par ailleurs).

Ce renouveau a donc fait de notables victimes. Et que dire des « anciens » Tongo Doumbia et J-D Akpa-Akpro dont les successions de blessures et méformes constituent un prétexte pratique pour ne pas froisser leur ego ? Deux éléments présentant pourtant des profils de tauliers de l’effectif et un impact physique considérable.

Les lendemains qui chantent auront lieu sous d’autres horizons pour Dodi Lukebakio ou Odsonne Edouard, désormais trop étrangers au projet de croissance du club pour prétendre à retrouver le rectangle vert.

tfc-2016-2017-article-19-photo-03

Puisque Braithwaite dit qu’il va bien…

Le tarif retrouvé de quatre buts à domicile (face à Angers puis Bastia) ne masque pas complètement une certaine rancœur de Martin Braithwaite, capitaine courage depuis l’arrivée de Pascal Dupraz. Le recrutement de deux joueurs offensifs a forcément titillé l’ego de celui qui a mis fin devant Bastia à une série de 18 rencontres (toutes compétitions confondues) sans but inscrit à l’issue d’une action de jeu. Pour preuve l’agressivité du capitaine violet au micro de l’intervieweur de Be In Sports après la rencontre, qui plus est un soir de victoire. Difficile de ne pas percevoir une certaine tension lorsque Gaëtan Huard insiste sur les nouvelles solutions offensives à disposition du TFC.

Usant auparavant d’une rhétorique positive d’auto-persuasion, empreint d’une certaine prétention lorsqu’il affirmait son incompréhension vis-à-vis d’un sélectionneur national « n’ayant visiblement pas besoin de ses buts », le Danois peine désormais à trouver un subterfuge pour cacher son mal-être.

Sachant que Delort a signé un bail de quatre ans et demi, le départ du capitaine au prochain mercato est devenu de probable à souhaitable. Tout comme il serait appréciable qu’il dépasse son record personnel de 11 buts en Ligue 1 sur une saison, moyen pratique de faire gonfler le montant de son transfert, en dépit du nombre de pénaltys compris dans le total (Jean-Michel Aulas opèrera sans doute de même avec « Pénalty Man » Alexandre Lacazette). Quitte à pouvoir se dispenser d’un attaquant de pointe et lui substituer un véritable joueur de couloir gauche, Jimmy Durmaz se pose en potentiel pilier des saisons à venir. On peut également envisager une année supplémentaire pour Ola Toivonen, apte à s’intégrer à un système de 4-2-3-1 autant qu’à un pur 4-4-2.

tfc-2016-2017-article-19-photo-02

Nancy a le profil

Et l’adversaire dans tout ça ? Comme évoqué précédemment, l’AS Nancy Lorraine a un parcours standard d’un promu se basant largement sur son effectif de L2. Redoutable équipe de contre étant passé près de décrocher trois points au Stadium à l’aller, dénoncé par l’entraîneur nantais Sergio Conceiçao (deux fois battu) comme auteur d’un anti-football, le club de Pablo Correa est monté jusqu’à la 12e place en début de mois avant de redescendre dans la charrette des relégables. Dans le détail, les résultats sont honorables, quelques dérouillées chez les gros (Monaco, Lyon), des nuls ou défaites honorables face au gratin moyen du championnat, et surtout du répondant devant les autres candidats déclarés au maintien (victoires à Lorient et Nantes, idem à Marcel-Picot devant Caen, Dijon, Metz, Angers, Bastia).

Classé 20e dans le classement particulier à domicile (9e équipe à l’extérieur), Nancy traîne donc à juste titre ce statut d’équipe à réaction, peu apte à prendre le jeu à son compte, constituée d’un bloc sans talent particulier qui exploite au mieux ses rares occasions. Si ce n’était un certain génie tactique de Correa, ce déplacement pourrait apparaître comme cousu de fil blanc. Se référer à l’histoire récente des ASNL-TFC (voir ci-dessous) permet de gonfler un peu plus l’optimisme ambiant.

Les victoires à l’extérieur du TFC sous l’ère Sadran

* La saison actuelle s’avère la plus mauvaise en termes de victoires en déplacement à l’issue de 26 matchs. Sans surprise les saisons 2006-2007 et 2008-2009 caracolent en tête avec cinq succès aux côtés de la si frustrante saison 2013-2014 (l’année du prêt de Clément Chantôme). Il est plus surprenant que les deux saisons de la peur connues par le club dégagent elles aussi un meilleur bilan (3 victoires en 2014-2015, 2 l’an dernier).

* Concernant l’adversaire Nancéien, le passé récent apporte un peu plus d’eau au moulin au sujet de cet adversaire friable à domicile. Le TFC s’est ainsi imposé trois saisons consécutives à Marcel-Picot entre 2010 et 2013.

* D’ailleurs, ces trois défaites font de Nancy une des victimes privilégiées du TFC en déplacement, ex aequo avec le voisin de la Garonne, Bordeaux, les Marseillais, les Nantais, Les Lorientais et les Lillois. Le terrain de villégiature préféré reste Geoffroy-Guichard où les hommes de Sadran se sont imposés à quatre reprises.

* Au décompte élargi jusqu’à fin de saison, 2006-2007 arrive à égalité avec 2013-2014. Le chiffre de sept victoires obtenues à l’extérieur lors de la fameuse saison de la 3e place inclut le succès controversé sur tapis vert à Nantes (37e jounée, invasion du terrain par le public alors que le score était encore de 0-0 à la 90e minute)

Saison Nbr de victoires à l’extérieur après 26 journées Nbr en fin de saison
2003-2004 3 (Bordeaux, Lille, Metz) 4 (Montpellier)
2004-2005 2 (Strasbourg, Caen) 3 (Metz)
2005-2006 3 (Sochaux, Strasbourg, Saint-Étienne) 3
2006-2007 5 (Troyes, Lille, Monaco, Nice, Lorient) 7 (Sedan, Nantes)
2007-2008 3 (Marseille, Sochaux, Paris SG) 5 (Metz, Monaco)
2008-2009 5 (Le Mans, Valenciennes, Paris SG, Le Havre, Sochaux) 6 (Nice)
2009-2010 3 (Lens, Valenciennes, Le Mans) 4 (Saint-Étienne)
2010-2011 4 (Bordeaux, Nancy, Sochaux, Auxerre) 6 (Lens, Brest)
2011-2012 4 (Ajaccio, Caen, Nancy, Marseille) 5 (Rennes)
2012-2013 3 (Nancy, Troyes, Evian TG) 6 (Ajaccio, Marseille, Sochaux)
2013-2014 5 (Saint-Étienne, Reims, Nantes, Bordeaux, Lorient) 7 (Nice, Rennes)
2014-2015 3 (Rennes, Saint-Étienne, Nantes) 4 (Lorient)
2015-2016 2 (Troyes, Reims) 3 (Angers)
2016-2017 1 (Lille) ?

Les groupes pour Nancy-TFC

Toulouse

Goicoechea-Lafont / Amian-Jullien-Moubandjé-Ninkov-Yago / Bodiger-Durmaz-Pi-Sangaré-Somalia-Sylla-Trejo / Braithwaite-Delort-Jean-Toivonen

Suspendus : Diop

Blessés : Akpa-Akpro, Blin, Doumbia, Michelin, Musavu-King

Non retenus par choix de l’entraîneur : Edouard, Lukebakio, Vidal

Nancy

Chernik-Ndy Assembe / Badila-Cabaco-Cétout-Cuffaut-Diagne-Muratori / Aït Benasser-A.Diarra-Guidileye-Pedretti-Robic / Busin-Dia-Hadji-Koura-Mandanne-Puyo

Suspendus : Maouassa

Blessés : Chrétien, K.Coulibaly, Dalé

Non retenus par choix de l’entraîneur : Mabella, Marchetti, Menay, N’Guessan

La conférence de presse d’avant-match de Pascal Dupraz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s