TFC, Redressement amorcé – Avant-match Angers-TFC (10e Journée Ligue 1 2017-2018)

Depuis un certain soir de mai 2016, un déplacement à Angers n’a plus rien d’anodin pour les supporteurs du Toulouse FC. Encore moins au quart d’une saison où les deux clubs sont déterminés à sortir du ventre mou.

Cette fois Pascal Dupraz ne fait plus semblant d’avoir de l’ambition, il semble avoir compris que le poids de l’institution pèsera au-delà de toute sa bonne volonté. Alors, il rit jaune face aux questions pourtant bienveillantes de son auditoire (cf en fin d’article) : « Match charnière ? Hmm comme tous les autres… » tranche-t-il en substance. Un an après, même 10e journée de championnat, même déplacement à Angers, mais rien de comparable entre le TFC rêveur de 2016 qui venait de tomber Bordeaux, Paris et Monaco au Stadium et celui d’aujourd’hui, tout juste apte à vaincre le promu amiénois.

Guingamp et Amiens, les points sans la manière

Bien ancré à la 4e place du championnat avec 17 points il y a un an, les hommes de Dupraz en comptent cette fois six de moins et ont surtout perdu de la magie propre à l’état de grâce printemps-été 2016. Avec quatre points pris en deux matchs, l’idée qu’une série vient de débuter éveille les esprits. De quoi retrouver ce TFC spectaculaire qui enfilait les pions comme les perles, essentiellement au Stadium, lors des matchs allers 2016-2017 ?

Alors que sportivement on peut défendre l’idée d’une amélioration de l’effectif (Braithwaite et Trejo seuls départs majeurs contre arrivées de Jean, Gradel, Imbula, Sanogo, Cahuzac), les résultats se font attendre. Période de transition due à un calendrier ardu ? Oui et non, puisque là encore il est équivalent à celui de la saison précédente, avec notamment six adversaires en commun sur les dix premières journées (Angers donc, mais aussi Monaco, Paris, Bordeaux, Marseille et Guingamp).

En dehors de son quinté inamovible en défense (Lafont-Moubandjé-Diop-Jullien-Amian) et la prédominance d’Andy Delort aux avants-postes, peu de confirmation dans l’effectif violet : Bodiger est l’ombre de lui-même, on a bien du mal à comprendre comment Toivonen est encore appelé en sélection suédoise et on peine à analyser l’inconstance des Somalia, Durmaz ou Jean.

Toujours pas remis de sa blessure contre Amiens, Corentin Jean n’alimentera pas les débats ce soir.

Concernant spécifiquement les recrues de l’été dernier, elles sont pour certaines peu enclines à gagner une place de titulaire : Steven Fortes en terrain bouché côté défense est de toute façon blessé, Yaya Sanogo limité à un éventuel rôle de super sub en attaque tandis que Yannick Cahuzac voit son important volume de jeu à la récupération contrarié par son manque de complémentarité avec ses partenaires. Corentin Jean conduit dans une moindre mesure au même constat tant ses percées débouchent rarement sur des occasions de Delort ou Toivonen.

Blin-Imbula, la paire s’installe, oui mais…

Reste l’ancien Stéphanois Max-Alain Gradel, voué à revenir dans le onze de départ dés sa blessure résorbée, en l’occurrence pour ce soir à Angers. Voilà un profil de joueur que seul un alignement rare des planètes aura permis d’attirer dans l’escarcelle violette. Vif, technique, précis, MAG pourrait s’avérer le chaînon manquant entre la récupération et un Delort en manque de confiance. La composition de ce soir aura tout d’une équipe type puisque le débat du rond central est en cours de résolution.

Acteur majeur de la victoire contre Amiens, Gianelli Imbula devra confirmer.

Exit Cahuzac et Bodiger, voici l’avènement du duo Blin-Imbula dont l’abattage devant Amiens a frisé le stratosphérique (168 ballons touchés à eux deux). Au sortir de cette bonne copie, on peut attendre encore mieux d’un jeune en pleine ascension et d’un présumé talent majeur sur le retour. Depuis le départ de Didot, Alexis Blin est pressenti pour reprendre le flambeau du batailleur de l’ombre, du porteur d’eau qui interceptera juste à temps la contre-attaque pouvant sceller le sort d’une partie, du joueur fin ne réalisant aucun geste superflu. Le poids des responsabilités a progressivement rongé le pitchoun, mais il est encore à temps pour légitimer les attentes d’hier.

De même, on n’a pas encore vu le Gianelli Imbula qui faisait les beaux jours de l’équipe de France Espoirs, celui à qui certains observateurs émérites du football prédisaient une installation durable chez les internationaux A. Mais ce joueur existe-t-il seulement ?

Angers, terre  toujours bénite ?

Quelques archivistes escrocs pourraient arguer que le TFC ne s’est plus incliné à Angers depuis 1978, oubliant en chemin de mentionner le nombre de rencontres disputées jusqu’à ce jour d’octobre 2017 (se comptant sur les doigts d’une seule main). Les supporteurs et dirigeants violets préfèrent s’appuyer sur le souvenir persistant d’un sauvetage-commando validé un soir de 38e journée du côté de Jean Bouin (aujourd’hui rebaptisé Stade Raymond Kopa). Cette nostalgie sera-t-elle apte à transcender le présent ou prompte à attiser des rancœurs supplémentaires ? À l’heure où Stéphane Moulin et Pascal Dupraz ont rangé leurs passes d’armes au placard, il convient de considérer cette rencontre comme un duel ordinaire de milieu de tableau, d’autant plus avec un SCO s’étant considérablement affaibli depuis sa remontée en Ligue 1 en 2015. Au revoir les anciens ténors défensifs (Angoula, Bourillon), les sensations ayant trop vite désertés la Ligue 1 (Butelle, Diego Gomez) ou les valeurs sûres vendus à bon prix cet été (Famara Diedhiou, Nicolas Pépé) voire laissés libres (Cheick N’Doye). Alors un TFC capable d’obtenir un résultat à Guingamp n’a rien à envier à l’équipe actuelle d’Angers, ni de crainte à nourrir s’il prend la rencontre à bras-le-corps et ne renouvelle pas son style attentiste du Vélodrome.

Une chose d’acquise quel que soit le résultat: aucun tour d’honneur cette fois-ci.

Une victoire ce soir, conjugué à un ou deux autres résultats favorables, pourrait enfin conduire les Violets dans la première moitié de tableau. Aussi symbolique soit-il, ce classement redonnerait un semblant de crédibilité au projet « vendu » dans la foulée du maintien-miracle de 2016. Et le calendrier très favorable se profilant jusqu’à fin novembre (voir par ailleurs) pourrait faire le reste…

Quelques statistiques portant sur les trois dernières rencontres. En violet les changements de compos par rapport au match précédent.

OM-TFC 2-0

Titulaires. :Lafont/Moubandjé/Diop/Jullien/Amian/Cahuzac/Imbula/Somalia/Durmaz/Jean/Toivonen

Remplaçants : Delort (51′) Blin (62′) Khalid (62′)

Remplacés : Durmaz-Imbula-Toivonen

Cartons jaunes : 0

Top tirs (tirs cadrés/total de tirs) : Delort (0/2) Cahuzac (1/1) Diop, Durmaz, Jean, Khalid, Toivonen (0/1)

Top ballons touchés : Jullien, Moubandjé 55 Amian 52 Diop 48 Cahuzac 43

Top ballons gagnés : Jullien 21 Moubandjé 18 Cahuzac 14 Diop 12

Top passes réussies : Cahuzac 92 % Blin, Imbula 85 % Diop 84 % Somalia 83 %

Top ballons perdus : Moubandjé 23 Jullien 18 Amian 13 Jean 12 Somalia 11 Durmaz 10

Top fautes subies : Somalia 5 Diop, Durmaz, Imbula Jean, Moubandjé Toivonen 1

Top fautes commises : Delort, Jean 2 Amian, Blin, Cahuzac, Imbula, Somalia, Toivonen 1

Alban Lafont : 27 ballons touchés, 4 arrêts, 3 détournés.

*Les données pointent clairement ce qu’on peut considérer comme un non-match de la part des violets. Du « record » de ballons touchés par un joueur dépassant à peine les cinquante unités au seul tir cadré de Cahuzac en passant par l’avalanche de ballons perdus.

*Seuls joueur à distinguer dans le lot, Somalia, qui par ses dribbles incessants aura provoqué les fautes du milieu de terrain olympien, et dans une moindre mesure Alban Lafont pour avoir limité l’addition.

*Pour une fois absent du podium des ballons perdus, Andy Delort n’a pas pour autant mieux su conduire ses ballons. Il le doit surtout à son statut inédit de remplaçant. Entré à la 51e minute, il a ainsi dû renoncer à neuf de ses dix sept ballons touchés.

Guingamp-TFC 1-1

Titulaires : Lafont/Moubandjé/Amian/Jullien/Yago/Blin/Imbula/Sylla/Somalia/Jean/Delort

Remplaçants : Sanogo (66′) Bodiger (86′) Michelin (88′)

Remplacés : Jean-Delort-Somalia

Buteurs : Somalia (40′)

Cartons jaunes : Jullien (45′) Sylla (60′)

Top tirs (tirs cadrés/total de tirs) : Delort (1/4) Sylla (0/3) Somalia (1/2) Imbula (0/2)

Top ballons touchés : Imbula 73 Jullien 65 Yago 63 Moubandjé 58 Amian 55

Top ballons gagnés : Yago 28 Jullien 22 Moubandjé 15 Amian, Sylla 12 Blin, Somalia 10

Top passes réussies : Imbula 88 % Sylla 86 % Amian 85 % Yago 84 % Moubandjé 82 %

Top ballons perdus : Delort 25 Somalia 21 Jullien 18 Moubandjé, Yago 14 Jean 13

Top fautes subies : Imbula, Yago 3 Amian, Delort, Sanogo 2

Top fautes commises : Jullien, Sylla 3 Blin, Sanogo, Yago 2

Alban Lafont : 40 ballons touchés, 5 arrêts, 2 détournés.

*Rencontre pleine de contrastes qui a surtout laissé entrevoir la belle complémentarité Blin-Imbula (impression renforcée lors de la réception d’Amiens). Yannick Cahuzac aura du mal à trouver une place de titulaire dorénavant.

*Enfin des statistiques décentes pour une rencontre à l’extérieur ! Pour exemple huit joueurs ayant touché plus de 45 ballons chacun (et plus de 60 pour le trio Imbula-Jullien-Yago), mais aussi un taux de passes réussies supérieur à l’accoutumée avec six éléments dépassant les 80 %. Enfin, le total de onze tirs (seulement deux cadrés) ravive les espérances.

*Le manque de réussite d’Andy Delort sur ce match doit de nouveau être mis en avant : plus d’un ballon sur deux perdus (25 pour 47 touchés), 25 % de tirs cadrés (1/4) et un faible rendement au duel (5 ballons gagnés seulement). Et bien sûr la série de matchs sans scorer porté à sept.

TFC-Amiens 1-0

Titulaires :Lafont/Moubandjé/Diop/Jullien/Amian/Blin/Imbula/Somalia/Jean/Toivonen/Delort

Remplaçants : Cahuzac (46′) Sylla (65′) Sanogo (76′)

Remplacés : Toivonen-Jean-Delort

Buteurs : Delort (40′)

Cartons jaunes : Sanogo (88′)

Top tirs (tirs cadrés/total de tirs) : Imbula (2/5) Delort (2/4) Somalia (1/2) Blin (0/2)

Top ballons touchés : Imbula 92 Blin, Moubandjé 76 Diop 65 Amian, Jullien 60

Top ballons gagnés : Diop 20 Moubandjé 15 Amian 14 Jullien 12 Imbula 10

Top passes réussies : Imbula 91 % Jean, Jullien 88 % Amian 87 % Blin 83 %

Top ballons perdus : Somalia 18 Moubandjé 17 Blin, Delort, Diop 15

Top fautes subies : Somalia 5 Blin, Imbula 4 Cahuzac, Sanogo 2

Top fautes commises : Sanogo 3 Delort, Imbula 2

Alban Lafont : 41 ballons touchés, 5 arrêts, 1 détourné.

*Imbula ressort grandi d’un match plutôt terne avec plus de 90 ballons à son actif, un faible déchet pour un milieu défensif (11 perdus pour 91 % de passes réussies) et une verve offensive tout à fait exceptionnelle (cinq tirs, deux cadrés). Le fait qu’il subisse une nouvelle fois plus de fautes qu’il n’en commettes pointe aussi son investissement dans la construction du jeu.

*Retour aussi du Alexis Blin prometteur de début de saison 2016-2017. L’homme qui a grandi dans l’ombre d’Etienne Didot finirait-il par réciter les gammes du maître ? Face à Amiens, le pitchoun était partout comme en témoigne sa présence dans la majorité des catégories. Il est même parvenu à ne commettre aucune faute, loin d’être une formalité à son poste.

*Le flop du soir est à chercher du côté d’Ola Toivonen, toujours muet en Ligue 1 cette saison et sanctionné d’un remplacement dés le retour aux vestiaires. Le Suédois n’a pas eu l’impact escompté et affiche des proratas plus que mitigés depuis le début de la saison. Malgré six titularisations et un temps de jeu total couvrant quasiment quatre matchs et demi, il n’aura cadré qu’à deux reprises sur dix tentatives et surtout déçu dans son rôle de tour de contrôle.

Simple éclaircie ou déclic durable pour Andy Delort ?

Les groupes pour Angers-TFC

Toulouse

Goicoechea-Lafont / Amian-Diop-Jullien-Michelin-Moubandjé-I.Sylla / Blin-Bodiger-Boisgard-Cahuzac-Gradel-Imbula-Sangaré-Somalia / Delort-Toivonen

Blessés : Durmaz-C.Jean-S.Fortes

Mis à pied par le club : Machach

Non retenus par choix de l’entraineur : Khalid-Sebban-Sanogo-Vidal

Angers

Mandrea-Michel / Andreu-S.Ciss-Manceau-Pavlovic-Santamaria-I.Traoré-Thomas / Capelle-L.Coulibaly-Fulgini-Mangani-J.Tahrat / Crivelli-Toko Ekambi-Sunu

Blessés : Kanga-T.Touré

Raison personnelle : Letellier

Non retenus par choix de l’entraîneur : A.Bamba-Belaïli-Guillaume-Ketkeophomphone-Puyo

Classement après 9 journées

1

Paris Saint-Germain

25

9

8

1

0

29

6

+23

2

AS Monaco

19

9

6

1

2

24

12

+12

3

AS Saint-Etienne

17

9

5

2

2

13

9

+4

4

Olympique de Marseille

17

9

5

2

2

18

15

+3

5

FC Nantes

17

9

5

2

2

7

6

+1

6

Olympique Lyonnais

16

9

4

4

1

20

15

+5

7

Girondins de Bordeaux

16

9

4

4

1

16

14

+2

8

SM Caen

15

9

5

0

4

7

6

+1

9

EA Guingamp

13

9

4

1

4

11

12

-1

10

Angers SCO

12

9

2

6

1

14

11

+3

11

Montpellier Hérault SC

12

9

3

3

3

7

6

+1

12

ESTAC Troyes

12

9

3

3

3

9

9

0

13

Toulouse FC

11

9

3

2

4

10

15

-5

14

OGC Nice

10

9

3

1

5

12

14

-2

15

Stade Rennais FC

6

9

1

3

5

11

15

-4

16

LOSC

6

8

1

3

4

6

13

-7

17

Amiens SC

6

8

2

0

6

4

11

-7

18

RC Strasbourg Alsace

6

9

1

3

5

9

17

-8

19

Dijon FCO

6

9

1

3

5

11

19

-8

20

FC Metz

3

9

1

0

8

4

17

-13

Calendrier du Toulouse Football Club jusqu’à fin de l’année civile

-1/16e Coupe de la Ligue (25/10) TFC-Clermont

-11e journée Ligue 1 (29/10) TFC-Saint-Etienne

-12e journée Ligue 1 (04/11) Nantes-TFC

-13e journée Ligue 1 (18/11) TFC-Metz

-14e journée Ligue 1 (25/11) Dijon-TFC

-15e journée Ligue 1 (29/11) TFC-Nice

-16e journée Ligue 1 (02/12) Lille-TFC

-17e journée Ligue 1 (09/12) TFC-Caen

-1/8e Coupe de La Ligue (12 ou 13/12) si qualification contre Clermont

-18e journée Ligue 1 (16/12) Strasbourg-TFC

-19e journée Ligue 1 (20/12) TFC-Lyon

Conférence de presse d’avant-match de Pascal Dupraz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s