Le TFC plutôt bien barré – Avant-match AC Ajaccio-Toulouse FC (Match aller barrage Ligue 1-Ligue 2 2017-2018)

Bien que vainqueur de Guingamp (2-1) pour son ultime rencontre de la saison en Ligue 1, le Toulouse Football Club est resté scotché à une 18e place synonyme de tour de manège supplémentaire. Quel que soit l’issue du barrage aller-retour contre l’AC Ajaccio (23 et 27 mai), 3e de la saison en Ligue 2, le club ne pourra s’exempter d’un devoir d’inventaire concernant un déclin sportif datant de plusieurs années.

Non, vraiment rien, il n’y avait rien à attendre du côté du stade Michel d’Ornano l’autre samedi. Une défaite de Caen contre le champion parisien aurait contribué à sauver immédiatement le TFC d’une éventuelle descente. C’était beaucoup espérer d’un leader rassasié qui aura seulement pris trois points lors des quatre derniers matchs. De l’autre côté de la Manche un Manchester City couronné depuis longtemps trouve la force d’atteindre la barre des cent points. La gêne était manifeste lorsque le multiplex s’attardait sur les images de Caen-PSG, marqué par un jeu latéral et de nombreuses passes en retrait lorsque les situations de buts s’ouvraient à l’équipe visiteuse. Il faudra passer outre cette entente tacite entre les deux parties concernées, pour mieux s’appuyer sur la satisfaction d’avoir su vaincre Guingamp avec la manière. La dégringolade devant Lille semble avoir été digérée. L’instinct de survie ?

Difficile d’imaginer contexte plus favorable…

Quand le TFC a su dés samedi soir à quoi s’en tenir, son adversaire du barrage a vécu plusieurs jours dans le flou, empêtré dans des conflits en lien ou non avec le rectangle vert. Une histoire de bus caillassé par un groupuscule le vendredi d’abord, puis un barrage finalement joué dans une atmosphère controversée le dimanche, suivi de recours en urgence du club havrais pour contester la qualification ajaccienne. L’ACA a remporté une partie de la bataille sportive en conservant le dû acquis sur le terrain, mais la suspension de son stade et de plusieurs de ses joueurs, la délocalisation du match à Montpellier et l’impossibilité de bénéficier du soutien de son public risquent de peser lourd dans la balance. Surtout quand on pense au scénario fou du dernier match.

En plus de ce climat empêchant de préparer sereinement la suite des événements, les Ajacciens devront se passer de pièces essentielles de leur collectif, sous le coup de suspensions. À commencer par Mathieu Coutadeur, la recrue phare de la dernière intersaison et pilier essentiel d’un secteur défensif globalement fragile. Sur la même ligne, Joris Sainati purgera également une sanction suite au carton rouge reçu dans le fouillis général ayant suivi le pénalty transformé par Jean-Philippe Mateta. Enfin, le milieu Faïz Selemani, non averti par l’arbitre d’ACA-HAC mais auteur d’un coup analysé par vidéo sur ce même Mateta, est lui aussi privé de ce déplacement « à domicile ». Ne manquait plus une condamnation envers Ghislain Gimbert, l’attaquant prolifique des insulaires, mis en cause par son ancien club havrais, qui n’a été suivi par la LFP sur ce coup. Or le secteur offensif reste la principale force ajaccienne via le duo Nouri-Gimbert (13 buts chacun en saison régulière de L2), largement alimenté par le capitaine historique du club, Johan Cavalli. Celui qui va sur ses 37 ans est pourtant porté par un incroyable regain, l’équivalent local d’un Andrea Pirlo, jouant parfois à l’économie pour mieux privilégier précision et lucidité. À l’autre extrémité du terrain, Jean-Louis Leca a confirmé cette saison ses immenses qualités de dernier rempart, précédemment démontrées au Sporting Club de Bastia. Autrement dit, il reste encore des forces mais rien de comparable avec un TFC ne souffrant d’aucun blessé ni suspendu.

Afin de ne pas épiloguer sur les incidents du match ACA-HAC, offrons les points de vue des deux parties.

Conférence de presse de Maître Lhomme, avocat du club havrais le lundi 21 mai :

Conférence de presse de Léon Luciani, président de l’AC Ajaccio mardi 22 mai :

D’un jour de récupération en moins par rapport à son opposant, les Toulousains passent à un jour en plus par effet collatéral du changement de date d’ACA-Le Havre. D’une nécessité de se déplacer sur l’Île de Beauté, le TFC passe à l’un des plus courts voyages de sa saison, chez le quasi-voisin montpelliérain Stade de la Mosson. Au lieu de l’hostilité annoncée d’un public partisan, les hommes de Mickaël Debève feront face à des tribunes fantômes… On l’a compris les circonstances sont éminemment en faveur des Violets. Seront-ils capables de prendre une option décisive sur le maintien dés ce match aller ?

Les groupes pour Ajaccio-Toulouse

TFC

Goicoechea-Lafont / Amian-Diop-Jullien-Moubandjé-Sylla-Yago / Blin-Cahuzac-Durmaz-Imbula-Mubele-Sangaré-Somalia / Delort-Gradel-Jean-Sanogo-Toivonen

Non retenus par choix de l’entraîneur : Bodiger-Boisgard-S..Fortes-Michelin-Sebban-Vidal

AC AJACCIO

Leca-R.Mandanda / Avinel-Cabit-Hergault-Abd.Keita-K.Lejeune-Marin / Boé Kane-Cavalli-Ma.Camara-Laci-Kadima-Maazou / Gimbert-Nouri-Tramoni-Vialla

Suspendus : Coutadeur-Sainati-Selemani

Non retenus par choix de l’entraineur : Araaï-Sollacaro

Conférence de presse de Mickaël Debève : http://www.tfc.info/pas-la-bas-pour-trembler

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s