TFC, le maintien…pour que rien ne change ? (post-scriptum saison 2017-2018)

Compte tenu des circonstances dans lequel l’Athletic Club Ajaccien s’est présenté face à lui, le Toulouse Football Club n’a aucune fierté à retirer d’avoir assuré son sauvetage dans l’Élite du football français. Le couperet passe un peu plus proche chaque année. De quoi éveiller un déclic chez les dirigeants ? A priori non…

Mission accomplie, maintenant la coupe du monde pour Durmaz et Gradel, et ensuite ?

Lundi 28 mai 2018. Au lendemain d’un barrage aller-retour concluant, les dirigeants du TFC se fendent d’un communiqué dont ils ont le secret, à la fois laconique, à sens unique, ne levant pas plus de doutes qu’incitant à l’optimisme pour la suite : « Chers supporters, Quelques minutes après la validation de notre maintien en Ligue 1, qui permettra au club de la Ville Rose d’évoluer une nouvelle saison au sein de l’élite, nous souhaitons tous, joueurs, staff, salariés et dirigeants, vous adresser à chacun un sincère message de remerciements. Parce que vous avez été plus nombreux que jamais à vous abonner cette saison, MERCI. Parce que vous êtes venus en nombre nous soutenir au Stadium cette saison, MERCI. Parce que nous avons partagé les joies et les peines d’une saison éprouvante ensemble, MERCI.

Le football est une passion que nous allons continuer de partager ensemble au plus haut niveau. Depuis la remontée de nos Pitchouns en 2003, notre équipe n’a cessé d’évoluer aux côtés des plus grands clubs hexagonaux. Alors rendez-vous au Stadium dès le mois d’août pour vibrer ensemble et vivre des émotions fortes ! En un mot comme en mille, MERCI. »

À première vue, ce message binaire ne dit pas grand-chose, une partie du public étant plus friande à réclamer le mot PARDON plutôt que MERCI. Sinon que certaines tournures choisies traduisent une intention simple : tout continuera comme avant et vous ferez avec !

« Évoluer aux côtés des plus grands clubs hexagonaux », comprendre « être là », se contenter d’être là à observer les grandes manœuvres avec des jumelles, prendre sa part de soupe sans viser une plus fructueuse répartition. Le sauvetage héroïque obtenu sous l’égide de Pascal Dupraz au printemps 2016 a provoqué l’effet inverse de celui attendu : désormais se maintenir au forceps constitue un trophée dans l’esprit des dirigeants. Et non plus un « accident » pour reprendre les termes du président Olivier Sadran, le même qui se félicitait de « déplacer des montagnes » tous les jours sans que le grand public ne s’en rende compte. Alors, comment arrivera-t-il à faire gober que désormais la seule volonté affichée est de maintenir la montagne en place ?

Retour des conférences de presse monotones en vue ?

Le rappel de Casanova, un message on ne peut plus clair

Reste à savoir si l’un des plus anciens présidents de l’élite, 17 ans au compteur, sera encore à bord du navire TFC la saison prochaine. Dans un passé récent, il avait avoué être ouvert à l’idée de céder le club à qui s’estimerait « capable de mieux faire ». Pourrait-il passer à l’acte dans un climat d’explosion des droits télés et de tractations générales entre clubs de L1 et investisseurs étrangers (Qatar, Chine, USA) ? Plus encore qu’après les maintiens de dernière minute obtenus en 2008, 2015 et 2016, l’exercice écoulé a contribué à éteindre la flamme des suiveurs du TFC, justement qualifié par Daniel Riolo sur RMC de « club le plus neutre du championnat » en termes d’émotions dégagées. Du temps où il se situait dans le ventre mou, il pouvait au moins se permettre de jouer la carte de la drôlerie via son avant-gardisme numérique. La comédie a laissé place au drame et à la nécessité de reconstruire rapidement une ossature solide. Or les premiers signaux envoyés vont à rebours de cette éventuelle ambition : négociations en cours pour un retour sur le banc d’Alain Casanova, non conservation de Max-Alain Gradel prêté par Bournemouth, Levée en revanche de l’option d’achat pour l’ancien Rennais Firmin Mubele, regards tournés vers la Ligue 2 pour compenser les départs souhaités des joueurs les plus banquables (Lafont, Diop, Jullien voire Delort)… Pas de quoi conquérir les sceptiques, et si ça ne suffisait pas un véritable affront a pointé vis-à-vis des supporteurs lorsque la campagne d’abonnements pour la saison 2018/2019 a révélé des tarifs en hausse ! La petite tambouille économico-administrative suit son court au détriment du sportif, telle tend à le prouver l’information indiquant un accord conclu entre Olivier Sadran et le maire de la ville, Jean-Luc Moudenc, pour céder à la tentation de naming du Stadium. Voilà pour le coup un domaine où l’on n’était pas pressés de voir le TFC imiter ses prestigieux voisins de Ligue 1 (Bordeaux, Marseille, Lyon, Nice).

Et si le TFC avait déjà réalisé son premier gros coup en conservant Mubele ?

Parmi toutes ces données, le retour du soldat Alain Casanova, coach de l’équipe première de 2008 à 2015 donne un axe majeur de la politique choisie. Un homme prudent, peu susceptible de tirer la couverture à lui ou de ruer dans les brancards. Sportivement, en dehors d’un 3-5-2 à l’efficacité variable, son unique fait d’arme fut la 4e place acquise en 2009. Si le club n’a toujours pas confirmé la nouvelle fleurissant depuis une dizaine de jours, la mission de Mickaël Debève a été annoncée comme achevée. Les premières réactions négatives des supporteurs sur la toile peuvent-elles peser dans les négociations ? Ou n’est-ce qu’un moyen de repousser la communication en pleine coupe du monde, lorsque le cerveau du supporteur sera focusé sur de plus amples enjeux ?

Un calendrier 2018-2019 plus équilibré que les précédents

Cette fois les Violets ne rencontreront pas tous les gros du championnat dans les premières journées, ce qui fut le cas les deux dernières saisons. De même, les affrontements avec mal classés et promus sont éparpillés dans le temps, cela aura le mérite d’éviter un effet de battage trompe l’œil en cas de débuts tonitruants. On se rappelle de ce processus couru plusieurs fois au début des années 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s