TFC, une bonne claque et ça repart ! – Le point sur le début de saison + avant-match Guingamp-TFC

En dépit d’un match d’ouverture catastrophique au Vélodrome, le Toulouse Football Club a présenté un visage prometteur en ce début de saison, ponctué de deux succès de rang à domicile. Simple tube estival ou signe annonciateur d’une saison sans sueurs froides ?

Toulouse 7e du classement avec six unités, à la même hauteur que l’Olympique Lyonnais, devant des cylindrées comme Monaco ou Marseille, cela a beau relever de l’anecdote, on se pince les yeux pour y croire. Qui l’aurait prédit au sortir de la gifle olympienne reçue le vendredi 10 août en ouverture de la saison ? Certes le calendrier a offert deux réceptions consécutives aux Violets, mais les venues du prestigieux voisin bordelais et du surprenant promu nîmois étaient loin d’être des sinécures. C’est seulement la deuxième fois en dix ans que les Toulousains remportent deux rencontres consécutives à domicile. Au-delà des résultats bruts, c’est la manière démontrée qui a intrigué favorablement les fidèles observateurs du petit train-train violet. Quelque chose semble avoir changé…

Les recrues au pouvoir

Déjà l’an dernier pointait une nouvelle ère suite aux départs des emblématiques Oscar Trejo et Martin Brathwaite, tous deux piliers du club entre 2013 et 2017. Les dernières heures du mercato sont venues concrétiser cette idée : prêts de Michelin et Boisgard, mais surtout départs définitifs de Toivonen et Somalia, auxquels ont manqué de s’additionner ceux de Blin et Yago. Gageons que le symbole aurait été encore plus fort tant le désaveu des pitchouns, seulement sauvé par les prestations surprenantes de Kelvin Amian, s’avère la principale information de ce début de championnat. En dehors de l’intronisation du jeune Jean-Clair Todibo, le TFC actuel ne mise pas sur son centre de formation. Ainsi le club a présenté trois fois le même onze de départ, un aspect incroyable en ouverture de championnat, surtout si l’on tient compte que la moitié de la composition comporte des joueurs à peine débarqués sur le bord de la Garonne.

Malgré un apport important depuis deux ans en milieu de terrain, le Brésilien Somalia a dû faire ses valises.

Les premières impressions convaincantes des Bostock, Leya Iseka, Dossevi et dans une moindre mesure Manuel Garcia, sont promptes à en faire des titulaires durables. De même, malgré un baptême du feu délicat au Vélodrome, Baptiste Reynet constitue une bonne pioche dans les cages, et ce n’est pas la sympathie de Goicoechea ou le statut de cadre de Vidal qui y changeront quelque chose. Quelle place pour le défenseur polyvalent Stéphane Mbia, arrivé dans la dernière ligne droite du mercato ? Après un huitennat probant en Ligue 1 (2004-2012), le Camerounais s’est éparpillé entre Angleterre, Espagne, Turquie et Chine, d’où la difficulté d’estimer son niveau actuel. Il pourrait vraisemblablement dépanner au poste d’arrière droit ou dans l’entrejeu au gré des blessures et suspensions.

Un nouveau Casanova ?

La tendance est en tout cas belle et bien là : le TFC 2018-2019 est bien plus joueur et agréable à regarder que ses prédécesseurs. De l’entraîneur Nîmois Bernard Blaquart au consultant de Canal+ Alain Roche, en passant par diverses pointures de l’analyse sportive, l’unanimité règne sur ce point. Si on peut accorder une partie des mérites à une cellule de recrutement disposée à enfin défricher en terres proches (marché français, pays voisins, joueurs habitués de la L1), on ne peut gommer la part importante prise par Alain Casanova dans ce qui s’annonce comme un renouveau, notamment du point de vue de l’identité. Le coach n’a pas hésité à mettre de côté certains ténors de la deuxième partie de saison 2017-2018 (Somalia, Cahuzac, Sanogo), tout comme il a confirmé le caractère dispensable d’une génération de pitchouns sur laquelle on misait beaucoup (Yago, Blin, Bodiger, Michelin, Sylla). Surtout, il a fait démentir sa réputation défensive en alignant ensemble des joueurs créatifs au positionnement hybride. Aujourd’hui comptabilisé parmi les attaquants, Max-Alain Gradel conserve les vertus du joueur box-to-box qu’il était à Saint-Étienne. Aussi se mue-t-il volontiers en meneur de jeu en attendant que Manuel Garcia, la recrue vouée à endosser ce rôle, prenne ses marques. Le petit Espagnol laisse entrevoir par sa finesse le possible substitut de l’Argentin Trejo, vecteur de tant de nostalgie dans les travées du Stadium.

On se souviendra vraisemblablement plus de Leya Iseka sous le maillot du TFC que sous celui de l’OM.

John Bostock est quant à lui un bulldozer à l’apport offensif plus net que celui d’un Yannick Cahuzac, reste à régler son abattage pour éviter un pourcentage de déchets trop important. Et enfin Mathieu Dossevi, déjà plus pertinent en trois matchs que Corentin Jean durant toute une saison. L’ancien Messin peut prendre les ailes comme se muer en véritable deuxième attaquant. Aussi a-t-il compensé un invraisemblable loupé face à Bordeaux en début de match par une percée victorieuse en deuxième mi-temps. Pour en finir avec ce potentiel offensif nouveau, saluons l’impact D’Aaron Leya Iseka, attaquant de pointe avec une certaine dimension technique, réduisant l’utilisation de Yaya Sanogo à 50 minutes sur 270 possibles. Auteur d’un but somptueux devant Bordeaux, et d’un deuxième à l’arrachée face à Nîmes (refusé pour un hors-jeu peu évident), le jeune Belge est déjà comme chez lui au Stadium. Ne négligeons pas les apports créatifs dormants chez Jimmy Durmaz ou Firmin Mubele, gages d’alternatives sérieuses chassant bien loin la morosité dans laquelle l’exercice précédent s’était conclu.

Guingamp, premier révélateur d’une éventuelle ambition

Paradoxalement ce n’est pas après la rouste du Vélodrome, mais maintenant que le TFC se retrouve dans une position dangereuse : le confort. Sur le plan comptable, le voilà installé dans le ventre mou et déjà satisfait du travail accompli. Aussi le risque pointe de retomber dans les travers du club capable « de relancer les morts », en l’occurrence une équipe bretonne victime de trois défaites de rang. Les déclarations d’Alain Casanova en conférence de presse abondent dans ce sens, comme pour se prémunir d’une contre-performance : « Déjà en temps normal c’est très difficile d’aller faire un résultat à Guingamp (…) L’équipe n’a pas bien démarré mais a un potentiel pour réussir (…) Kombouaré est un entraîneur capable de survolter son équipe ». Ajoutons à cela qu’historiquement le stade du Roudourou fait figure de terre maudite pour les Violets : une seule victoire en onze déplacements, et encore en coupe de la Ligue en janvier 2010, tandis qu’en championnat L1-L2 confondus ça a donné neuf défaites et un pauvre nul, acquis la saison dernière. Un an après avoir stoppé cette série noire, serait-ce enfin le moment de repartir avec les trois points ?

Ambition et Casanova ne seraient-ils finalement pas des antonymes ?

Statistiques des trois premiers matchs de Ligue 1

En violet les nouveaux joueurs utilisés d’un match à l’autre.

*Marseille-TFC 4-0 (1ère journée – 10 août)

Onze de départ : Reynet/Moubandjé-Jullien-Amian-Michelin/Sangaré-BostockDosseviM.Garcia/Gradel-Leya Iseka

-Remplacements : Sanogo (Leya Iseka 65e) ; Jean (Dossevi 65e)

Possession : 42 %

– Tirs/Tirs cadrés : 5/1

– Passes réussies : 79 %

– Corners : 1

– Centres : 13

– Fautes : 20

– Cartons jaunes : 3 (Jullien, Amian, Sangaré)

– Top 3 ballons touchés : 1-Moubandjé 60 2-Gradel 56 3-Michelin 51

– Top 3 ballons gagnés : 1-Michelin 18 2-Jullien 13 3-Moubandjé, Sangaré 11

– Top 3 passes réussies : 1-Amian 100 % 2-Gradel 89 % 3-Jullien 88 %

*TFC-Bordeaux 2-1 (2e journée – 19 août)

Onze de départ : Reynet/Moubandjé-Jullien-Todibo-Amian/Sangaré-Bostock-Dossevi-M.Garcia/Gradel-Leya Iseka

-Remplacements : Durmaz (M.Garcia 67e) Jean (Dossevi 82e) Fortes (Todibo 89e)

-Possession : 50 %

-Tirs/Tirs cadrés : 13/8

-Passes réussies : 82 %

-Corners : 2

-Centres : 24

-Fautes : 11

-Cartons jaunes : 1 (Moubandjé)

-Top 3 ballons touchés : 1-Bostock 68 2-Jullien 65 3-Sangaré 56

-Top 3 ballons gagnés : 1-Amian 13 2-Jullien, Sangaré 11 4-Moubandjé 10

-Top 3 passes réussies : 1-Dossevi 93 % 2-Jullien 91 % 3-Moubandjé 89 %

*TFC-Nîmes 1-0 (3e journée – 25 août)

Onze de départ : Reynet/Moubandjé-Jullien-Todibo-Amian/Sangaré-Bostock-Dossevi-M.Garcia/Gradel-Leya Iseka

-Remplacements : Sanogo (Leya Iseka 66e) Durmaz (Dossevi 72e) Jean (M.Garcia 81e)

-Posession : 58 %

-Tirs/Tirs cadrés : 10/5

-Passes réussies : 84 %

-Corners : 3

-Centres : 18

-Fautes : 16

-Cartons jaunes : 1 (Durmaz)

-Top 3 ballons touchés: 1-Bostock 87 2-Jullien 72 3-Moubandjé 70

-Top 3 ballons gagnés : 1-Amian 15 2-Jullien, Sangaré 14 4-Bostock, Moubandjé 11

-Top 3 passes réussies : 1-Jullien 91 % 2-Leya Iseka 89 % 3-Bostock 86 %

Les groupes pour Guingamp-TFC

Toulouse

Goicoechea-Reynet / Amian-Fortes-Jullien-Moreira-I.Sylla-Todibo / Bostock-Cahuzac-Dossevi-Durmaz-M.Garcia-Gradel-M

ubele-Sangaré / Jean-Leya Iseka-Sanogo

Blessés ou en cours de reprise : Mbia

Suspendus : Moubandjé

Non retenus par choix de l’entraineur : Blin, Bodiger, El Mokkedem, Goncalves Taoui, Vidal, Yago, Osei Yaw

Guingamp

Johnsson-Petric / Bilingi-Eboa Eboa-Koita-Rebocho-Sorbon-Traoré / Bénézet-Blas-Coco-Deaux-Didot-Fofana-Ngabkoto / Rodelin-Roux-M.Thuram

Blessés : Ikoko, Julan, Phiri, Tabanou

Suspendus :Kerbrat

Non retenus par choix de l’entraineur : Caillard, Salibur (instance de départ), Youfeigane

Conférence de presse d’avant-match d’Alain Casanova :

Le calendrier toulousain jusqu’à fin octobre

5e journée (15/09) TFC-Monaco

6e journée (22/09) Angers-TFC

7e journée (26/09) TFC-Saint-Étienne

8e journée (29/09) Rennes-TFC

9e journée (06/10) TFC-Nice

10e journée (20/10) Nantes-TFC

11e journée (27/10) TFC-Montpellier

1/16 Coupe de la Ligue (30-31/10) (tirage au sort à venir)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s