Un TFC treize inquiétant – Bilan 13 premières journées de Ligue 1 2018-2019 avant PSG-TFC

Privé de victoire depuis celle obtenue à Guingamp le 1er septembre, le Toulouse Football Club est passé de la troisième marche du podium aux abords de la zone rouge. Le déplacement à Paris ce week-end n’est pas prompt à inverser la tendance. Retour sur ces quatre premiers mois de compétition chaotiques.

L’impuissance de François Moubandjé, ex-valeur sûre de l’arrière-garde violette.

Inutile de se bercer d’illusions : au coup de sifflet final de PSG-TFC ce samedi aux alentours de 19h, les Violets porteront leur série à dix rencontres sans victoire (onze si l’on ajoute le couac en Coupe de la Ligue devant Lorient) pour clôturer un automne en chute libre. Même le toujours nuancé Alain Casanova ne s’aventure pas dans des « éventuelles opportunités » ou autres « pourquoi pas », rappelant que l’archi-leader de L1 a pu aisément suppléer les absences du duo Mbappé-Neymar par le passé. Signe de l’écart monumental entre le champion et les autres, Paris devrait compter dés ce soir 42 points, soit le total espéré en fin de saison par les clubs jouant le maintien.

Gradel, si bon si seul…

Absence d’espoir d’autant plus grande que le TFC sera encore privé de deux atouts forts de la fin de saison dernière, Ibrahim Sangaré et Yaya Sanogo, auxquels il faut ajouter les indisponibilités de membres du secteur défensif : Yannick Cahuzac, Steven Fortes et Stéphane M’Bia. La base de milieux récupérateurs ainsi décimée pourrait offrir une chance de retour en grâce à Yann Bodiger, aux côtés de John Bostock et/ou Kalidou Sidibé. Peu probable que Casanova choisisse l’audace offensive avec Jimmy Durmaz au risque d’une valise supplémentaire après les 4-0 ramenés de Marseille et Nantes.

Il faut vraiment creuser pour trouver des motifs de satisfaction côté violet ces dernières semaines : 17e défense du championnat, seulement un but encaissé de moins que le relégable monégasque, au même rang au niveau de l’attaque (11 buts inscrits), incapable de se montrer impérial à domicile face aux autres « petits » (série de trois défaites de rang au Stadium en comptant Lorient en CDL), le TFC souffre avant tout d’un manque d’imagination criant dans le jeu. Le numéro 10 théorique, Manuel Garcia, est logiquement comparé par les nostalgiques à Oscar Trejo, non celui ayant explosé sous Pascal Dupraz mais celui de la première saison (2013-2014), sublime parfois, invisible le reste du temps. Remplaçant et néanmoins dépositaire technique, Jimmy Durmaz a cette même particularité de régaler par instant, tout en pénalisant par sa jouerie l’équilibre offensif/défensif dans l’entre-jeu.

Durmaz-Gradel au moment du maintien obtenu en barrage. Une paire incompatible aujourd’hui ?

Quant à Mathieu Dossevi, il se démène comme un beau diable sur son aile droite mais n’a pas les finisseurs à la retombée pour gratifier son travail du même nombre de passes décisives qu’à Metz l’an dernier. Conséquence de l’insuffisance des attaquants de métiers (Jean, Sanogo, Iseka), ce sont Firmin Mubele et surtout Max-Alain Gradel, ancien milieu box-to-box de Saint-Étienne devenu milieu offensif, qui se positionnent aux abords de la surface de réparation. L’Ivoirien, essentiel mais blessé une bonne partie de la saison dernière, se confirme en pépite et possède toujours trois longueurs d’avance sur ses coéquipiers. Au point de constituer une énigme au cœur d’un effectif très moyen. Regrette-t-il déjà d’avoir cru les promesses entendues à l’intersaison, l’ayant conduit à passer du statut de prêté sans option d’achat à joueur sous contrat pour trois saisons supplémentaires ? Seul joueur de champ à avoir disputé l’intégralité des rencontres de Ligue 1 (voir ci-dessous), Gradel est bien souvent à l’origine d’une attaque, au relais et si possible à la conclusion, d’où une importante dépense d’énergie nuisant à l’efficacité attendue d’un buteur pur qui serait détaché des tâches de création. Ses performances et statistiques demeurent largement au-dessus de l’abattage collectif des Toulousains, ainsi est-il le recordman de tirs tentés, directement impliqué dans sept des onze buts inscrits, à l’origine de beaucoup de corners et coups francs obtenus (de loin le plus fauché par l’adversaire avec 31 fautes subies) et même à la baguette lorsqu’il s’agit de se révolter contre le mauvais sort. Une force mentale justifiant pleinement son nouveau statut de capitaine.

Temps de jeu de l’effectif et principales statistiques

1-Reynet : 1170 minutes, 64 arrêts, 19 frappes détournées.

2-Gradel : 1170 minutes, 4 buts, 3 passes décisives, 2 cartons jaunes, 18 tirs cadrés sur 47 tentés, 30 fautes commises, 31 fautes subies.

3-Jullien : 1125 minutes, 1 carton jaune, 0 tir cadré sur 9 tentés, 10 fautes commises.

4-Moubandjé : 1080 minutes, 1 carton jaune, 3 tirs cadrés sur 5 tentés, 12 fautes commises, 16 fautes subies.

5-Amian : 990 minutes, 3 cartons jaunes, 13 fautes commises.

6-M.Garcia : 950 minutes, 2 passes décisives, 2 tirs cadrés sur 8 tentés, 1 carton jaune, 13 fautes commises, 25 fautes subies.

7-Dossevi :893 minutes, 2 buts, 1 passe décisive, 3 tirs cadrés sur 8 tentés.

8-Todibo : 833 minutes, 1 but, 3 cartons jaunes, 1 carton rouge, 13 fautes commises, 5 fautes subies.

9-Sangaré : 810 minutes, 1 but, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes, 18 fautes commmises, 11 fautes subies.

10-L.Iseka : 730 minutes, 2 buts, 1 carton jaune, 1 carton rouge, 7 tirs cadrés sur 16 tentés, 11 fautes commises, 8 fautes subies.

11-Bostock : 667 minutes, 0 tir cadré sur 4 tentés, 9 fautes commises, 10 fautes subies.

12-Durmaz : 489 minutes, 1 but, 2 tirs cadrés sur 11 tentés, 2 cartons jaunes, 7 fautes commises, 7 fautes subies.

13-Cahuzac : 322 minutes, 1 carton jaune, 3 fautes commises, 2 fautes subies.

14-S.Moreira : 256 minutes, 1 carton jaune, 4 fautes commises.

15-Mubele : 212 minutes, 1 tir cadré sur 6 tentés, 3 fautes commises, 7 fautes subies.

16-C.Jean : 208 minutes, 3 tirs cadrés sur 4 tentés, 1 carton jaune, 4 fautes commises, 5 fautes subies.

17-Mbia : 180 minutes, 1 carton jaune, 3 fautes commises, 4 fautes subies.

18-Sylla : 149 minutes, 0 tir cadré sur 1 tenté, 4 fautes commises, 2 fautes subies.

19-S.Fortes : 137 minutes, 1 faute commise, 1 faute subie.

20-Sanogo : 129 minutes, 1 tir cadré sur 1 tenté, 4 fautes commises, 3 fautes subies.

21-K.Sidibé : 129 minutes, 1 carton jaune, 3 fautes commises, 1 faute subie.

22-El Mokkedem : 25 minutes, 1 faute commise, 1 faute subie.

23-Bodiger : 13 minutes.

Non utilisés : Goicoechea, Goncalves, Osei Yaw, Taoui, Vidal, Yago

Compositions d’équipe, remplacements, cartons lors des treize premiers matchs de Ligue 1

En bleu foncé les différents changements d’un match à l’autre.

OM-TFC 4-0 Reynet Moubandjé Amian Jullien Michelin Sangaré Bostock M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
TFC-GDB 2-1 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Sangaré Bostock M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
TFC-NÎMES 1-0 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Sangaré Bostock M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
EAG-TFC 1-2 Reynet Sylla Todibo Jullien Amian Sangaré Durmaz M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
TFC-ASM 1-1 Reynet Moubandjé S.Fortes Jullien Amian Sangaré Bostock M.Garcia Gradel Dossevi Sanogo
SCO-TFC 0-0 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Sangaré Bostock Durmaz Gradel Dossevi Iseka
TFC-ASSE 2-3 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Sangaré Bostock M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
RENNES-TFC 1-1 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Sangaré Bostock M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
TFC-OGCN 1-1 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Moreira Sangaré Durmaz M.Garcia Gradel Dossevi Mubele
FCNA-TFC 4-0 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Moreira Cahuzac Mbia M.Garcia Gradel Dossevi Jean
TFC-MHSC 0-3 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Sylla Mbia M.Garcia Gradel Dossevi Durmaz
RCS-TFC 1-1 Reynet Moubandjé Todibo Jullien Amian Cahuzac K.Sidibé M.Garcia Gradel Dossevi Iseka
TFC-AMIENS 0-1 Reynet Moubandjé Amian Jullien Moreira Cahuzac K.Sidibé M.Garcia Gradel Durmaz Iseka
Remplacements Cartons reçus
Jean (65e – Dossevi) Sanogo (65e – M.Garcia) Jullien (11e) Amian (44e) Sangaré (55e)  
Durmaz (67e – M.Garcia) Jean (82e – Dossevi) S.Fortes (89e – Todibo) Moubandjé (49e)      
Sanogo (66e – Iseka) Durmaz (72e – Dossevi) Jean (81e – M.Garcia) Durmaz (90e+4)      
S.Fortes (46e – Durmaz) Cahuzac (66e – M.Garcia) Sanogo (72e – Dossevi) Todibo (17e) Todibo (26e)    
Iseka (60e – Sanogo) Durmaz (64e – M.Garcia) El Mokeddem (77e – Dossevi) Amian (38e) Gradel (73e)    
M.Garcia (64e – Durmaz) Mubele (83e – Dossevi) Sangaré (43e) Amian (55e)    
Mubele (64e – Iseka) Durmaz (72e – Dossevi) El Mokkedem (80e -Bostock) Todibo (87e)      
Mubele (60e – M.Garcia) Durmaz (64e – Dossevi) Jean (76e – Bostock) Sangaré (28e) Iseka (43e) Iseka (44e) Todibo (69e)
Cahuzac (65e – Durmaz) Sylla (77e – Moreira) Jean (79e – Dossevi) Moreira (46e)      
Mubele (45e – Dossevi) Durma (66e – Cahuzac) Bodiger (77e – M.Garcia) Mbia (37e)      
Jean (46e – Jullien) Bostock (46e – Sylla) Cahuzac (66e – Durmaz) Durmaz (22e) Jean (90e+1)    
Durmaz (69e – Dossevi) Bostock (73e – K.Sidibé) Jean (90e – M.Garcia) M.Garcia (48e)      
Dossevi (58e – K.Sidibé) Mubele (79e – Iseka) K.Sidibé (45e) Gradel (80e) Cahuzac (89e)

Les retours de blessure, une espérance légitime ou un miroir aux alouettes ?

Au-delà des joueurs alignés, c’est l’identité de jeu du TFC qui pose question. Dans la foulée d’une Coupe du Monde ayant prouvé qu’une forte possession de balle ne traduisait en rien une domination sur l’adversaire, les résultats bruts du club mis en parallèle avec les statistiques des matchs (voir tableau ci-dessous) démontrent une tendance à une meilleure solidité d’ensemble sans le ballon et à une inefficacité criante avec. Prenons la récente réception d’Amiens qui a donné lieu à une accumulation de record chiffrés sur la saison : record du nombre de tirs (21), record de centres effectués (37), record de corners obtenus (7), le tout sur fond de possession équilibrée (49/51). Tout cela pour quoi ? Une stérilité flagrante et une défaite finalement méritée (0-1). À l’inverse, trois des quatre rencontres où les Violets ont eu la plus faible possession (Guingamp, Rennes, Strasbourg) ont permis de ramener des points dans l’escarcelle, avec parfois des données surprenantes. Ainsi le tout petit total de fautes commises (5) à la Meinau, la parfaite précision (4 tirs, tous cadrés, 2 buts) à Guingamp ou encore le faible nombre de centres (7) à Rennes. Attaquer moins pour attaquer mieux ?

Les dribbles et la créativité de Gradel resteront insuffisants au sein d’une équipe déséquilibrée.

L’étude des rencontres où le TFC possède une large possession en sa faveur semble accréditer cette hypothèse : En dehors du succès face au promu nîmois (58%), le bilan comptable s’avère famélique lorsque l’initiative est davantage de son côté (52 % pour un nul devant Monaco, 59 % pour un nul à Angers, 55 % pour une défaite face à Saint-Étienne et 54 % pour une large déconvenue à Nantes). Et si le jeu de contre était le seul avenir durable pour un effectif comportant des flèches comme Gradel, Dossevi voire Iseka ? Sans doute un moindre mal tant chaque ligne est stigmatisée par une faiblesse : Reynet insuffisant dans les caisses, dans l’axe Christopher Jullien un peu plus mauvais encore que l’an dernier et si loin de sa première saison radieuse, Moubandjé latéral gauche autrefois rassurant est méconnaissable, mais le plus gros chantier concerne les milieux récupérateurs. La paire Sangaré-Bostock se complétait idéalement, hélas le premier est blessé depuis un bon mois et ne reviendra qu’en janvier tandis que le second s’éparpille trop pour constituer à lui seul un obstacle dans le rond central. À terme le retour à une forme de trident serait souhaitable, à l’image de l’association Aguilar-Didot-Chantôme par le passé, transformant l’entre-jeu en une traversée infernale pour l’adversaire. À défaut d’être génial, il faut savoir être solide.À défaut de valider un nouveau visage plus romantique, Alain Casanova doit s’appuyer sur ce qu’il a su bien faire lors de son premier septennat au club. Une question de survie.

Synthèse des statistiques collectives

En évidence les chiffres les plus favorables et les plus faibles.

Possession

Tirs / Tirs Cadrés

Passes Réussies

Centres

Corners

Fautes

Cartons Jaunes

Cartons Rouges

Marseille

42 %

5/1

79 %

13

1

20

3

0

Bordeaux

50 %

13/5

86 %

17

1

10

1

0

Nîmes

58 %

10/5

84 %

18

3

16

1

0

Guingamp

44 %

4/4

76 %

13

4

13

1

1

Monaco

52 %

14/6

78 %

21

6

17

2

0

Angers

59 %

7/0

86 %

25

4

13

2

0

Saint-Étienne

55 %

15/8

74 %

11

2

14

1

0

Rennes

39 %

5/2

70 %

7

3

14

3

1

Nice

45 %

13/2

78 %

23

3

17

1

0

Nantes

54 %

5/2

77 %

13

3

14

1

0

Montpellier

48 %

15/4

78 %

19

5

13

2

0

Strasbourg

36 %

6/2

74 %

11

3

5

1

0

Amiens

49 %

21/6

75 %

37

7

11

3

0

Le classement de Ligue 1 avant les matchs du samedi 24 novembre 2018

*Lyon et Saint-Étienne ont joué en match avancé vendredi soir.

1

Paris Saint-Germain

39

13

13

0

0

45

7

+38

2

Olympique Lyonnais

27

14

8

3

3

24

16

+8

3

LOSC

26

13

8

2

3

21

10

+11

4

Montpellier Hérault SC

25

13

7

4

2

20

8

+12

5

AS Saint-Etienne

23

14

6

5

3

19

18

+1

6

Olympique de Marseille

22

13

7

1

5

24

21

+3

7

OGC Nice

20

13

6

2

5

10

14

-4

8

RC Strasbourg Alsace

18

13

4

6

3

20

16

+4

9

Stade de Reims

17

13

4

5

4

8

12

-4

10

FC Nantes

16

13

4

4

5

20

18

+2

11

Girondins de Bordeaux

16

13

4

4

5

14

15

-1

12

Stade Rennais FC

16

13

4

4

5

16

19

-3

13

Angers SCO

15

13

4

3

6

17

19

-2

14

Nîmes Olympique

14

13

3

5

5

18

20

-2

15

Toulouse FC

14

13

3

5

5

11

21

-10

16

Amiens SC

13

13

4

1

8

13

21

-8

17

SM Caen

12

13

2

6

5

11

16

-5

18

Dijon FCO

11

13

3

2

8

12

23

-11

19

AS Monaco

7

13

1

4

8

12

22

-10

20

EA Guingamp

7

13

1

4

8

9

28

-19

La fin d’année civile du TFC

14e journée (24/11) Paris SG-TFC

15e journée (01/12) TFC-Dijon

16e journée (05/12) Reims-TFC

17e journée (08/12) TFC-Lyon

18e journée (15/12) Caen-TFC

19e journée (22/12) Lille-TFC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s