Bilan MMA 2018 Partie 3 – Topo sur les quatre divisions féminines UFC

Troisième et dernière partie du bilan concernant l’UFC, consacrée cette fois aux quatre divisions féminines, dont seulement deux se sont révélées compétitives. Malgré des matchmakings pertinents et quelques valeur sûres, la notoriété n’est pas encore au rendez-vous pour les guerrières de l’Octogone.

Poids plumes (66 kg)

Aucun classement encore établi dans cette catégorie.

CHAMPIONNE : Amanda Nunes (17-4)

Autres membres importantes du roster : Cristina « Cyborg » Justino (20-2 + 1nc) / Cat Zingano (10-4) / Holly Holm (12-4) / Megan Anderson (9-3) / Pannie Kianzad (10-4) / Leah Letson (4-1) / Julija Stoliarenko (4-2) / Macy Chiasson (3-0)

Révélation

Macy Chiasson (3-0 MMA, 1-0 UFC)

Puisqu’il en faut une, ce sera elle. L’avenir de cette division au roster minime est en sursis, la nouvelle arrivante l’a déjà compris puisqu’elle descendra chez les coqs pour son premier combat de 2019. Sa première prestation UFC officielle en finale du TUF 28 face à la Suédoise Pannie Kianzad, également nouvelle mais bien plus expérimentée dans l’ensemble, a laissé une trop bonne impression pour être ignorée. Elle peut également revendiquer un parcours impeccable lors de cette saison du reality-show fight où elle s’est baladée, éliminant par KO/TKO Larissa Pacheco et Leah Letson, à chaque fois dans le 1er round, combats considérés comme des exhibitions, par conséquent non comptabilisés dans son palmarès.

Confirmation

Amanda Nunes (17-4 MMA, 10-1 UFC)

Désormais auréolée de deux ceintures, la Brésilienne est devenue la Daniel Cormier au féminin, une double championne légitime dont on pressentait le destin depuis son arrivée au StrikeForce début 2011. Si le chemin aura été un peu plus tortueux qu’escompté, voilà quatre ans que Nunes marche sur ses opposantes. À l’image de l’avalanche assénée à une Cristina Cyborg dépassée, a priori trop traumatisée pour réclamer une revanche de sitôt. Seule Valentina Shevchenko, désormais championne poids mouches, est parvenue (à deux reprises) à tenir jusqu’à la décision des juges. Une trilogie aurait du sens, particulièrement dans l’optique d’un resserrement du roster féminin en un nombre réduit de catégories.

Retour de flamme

Holly Holm (12-4 MMA, 5-4 UFC)

Depuis son entrée dans la légende pour avoir été la première à faire vaciller Ronda Rousey, Holm enchaînait les déceptions, et ce malgré des intentions plus que bienveillantes de l’UFC à son égard. De par son statut de multiple championne de boxe anglaise, l’Américaine était déjà une star avant sa transition vers le MMA, de quoi donner envie de capitaliser dessus. Mais ni Miesha Tate en coqs, ni Germaine De Randamie et Cris Cyborg en plumes, n’ont été décontenancés lors de leur match de championnat face à Holm. La chouchou de Dana White repart en conquête en 2018 en accueillant dans l’Octogone Megan Anderson, tout juste auréolée d’un titre à l’Invicta FC. Son succès par décision unanime pourrait lui ouvrir la voie vers un dernier run.

En bout de course

Cat Zingano (10-4 MMA, 3-4 UFC)

Perçue un temps comme une reine sans couronne et à présent comme la combattante la plus guignarde du circuit, Cat Zingano a laissé passer son heure. Cruelle d’avoir vaincu dans sa carrière Miesha Tate (2013) et Amanda Nunes (2014) à un moment où elles ne détenaient pas de titre, rude d’être apparue timorée lors de sa confrontation de 14 secondes avec Ronda Rousey en 2015, sévère d’être battue d’une courte tête à la décision (2 juges à 1) par l’émergente Ketlen Vieira en mars dernier. Et pour couronner le tout, une première chez les poids plumes qui se termine de manière cocasse fin décembre avec un arrêt prématuré du docteur pour une coupure à l’œil face à Megan Anderson. No contest ? Que nenni, une défaite par TKO !

Principaux résultats de la catégorie féminine poids plumes cette année :

03/03/2018 (UFC 222) Cristina « Cyborg » Justino © bat Yana Kunitskaya par TKO au 1er round (championnat mondial)

– 09/06/2018 (UFC 225) Holly Holm bat Megan Anderson par décision unanime.

– 30/11/2018 (TUF 28 FINALE) Leah Letson bat Julija Stoliarenko par décision partagée.

– 30/11/2018 (TUF 28 FINALE) Macy Chiasson bat Pannie Kianzad par soumission au 2e round (finale du tournoi)

– 29/12/2018 (UFC 232) Megan Anderson bat Cat Zingano par TKO (blessure) au 1er round.

29/12/2018 (UFC 232) Amanda Nunes bat Cristina « Cyborg » Justino © par KO au 1er round (championnat mondial).

Pas de combats fixés dans la catégorie féminine poids plumes pour le premier trimestre 2019.

Poids coqs (61 kg)

Top 15 officiel de l’UFC au 31 décembre 2018

CHAMPIONNE : Amanda Nunes (17-4)

1.Germaine De Randamie (8-3)

2.Holly Holm (12-4)

3.Ketlen Vieira (10-0)

4.Raquel Pennington (9-7)

5.Cat Zingano (10-4)

6.Marion Reneau (9-4-1)

7.Aspen Ladd (7-0)

8.Sara McMann (11-5)

9.Yana Kunitskaya (11-4)

10.Irene Aldana (9-4)

11.Tonya Evinger (19-7 + 1nc)

12.Bethe Correia (10-3-1)

13.Lina Lansberg (8-4)

14.Lucie Pudilova (8-3)

15.Talita Bernardo (6-3)

Autres membres importantes du roster : Julianna Pena (8-3) / Sarah Moras (5-4) / Gina Mazany (5-2) / Amanda Lemos (6-1-1)

Révélation

Aspen Ladd (7-0 MMA, 2-0 UFC)

Dans une catégorie en voie d’appauvrissement (à moins d’une fusion avec l’ensemble du roster des plumes en 2019), la jeune Aspen Ladd (24 ans le 1er mars) est un des rares motifs d’espoir. Après avoir conquis plusieurs titres mineurs au cours de son parcours amateur, la Californienne a accompli un parcours impeccable à l’Invicta FC (5-0) avant de joindre l’Octogone fin 2017. Seulement deux combats depuis, mais quels combats ! Deux atomisations d’anciennes concurrentes de Cristina Cyborg, en l’occurrence Lina Lansberg et surtout Tonya Evinger, ancienne détentrice de ceinture à l’Invicta. Avec ses six finalisations en sept combats pros, Ladd se démarque nettement du lot d’un MMA féminin où les décisions sont légion. Elle affrontera Holly Holm début mars, idéal pour prétendre rapidement à un title shot.

Confirmation

Ketlen Vieira (10-0 MMA, 4-0 UFC)

La révélation de 2017 a gardé toute sa saveur, notamment grâce à une invincibilité préservée. Et qu’importe s’il a fallu se contenter d’une décision partagée pour vaincre Cat Zingano en mars, seule prestation de l’année hélas à cause d’une blessure entraînant l’annulation de sa rencontre face à Tonya Evinger en août. La native de Manaus, terre de fight s’il en est, a grimpé à la troisième marche du classement de sa division, et a de bonnes opportunités de poursuivre la dynastie des championnes brésiliennes. À voir en fonction de la ceinture que décide de conserver Amanda Nunes…

Retour de flamme

Germaine De Randamie (8-3 MMA, 5-1 UFC)

Rare combattante à pouvoir revendiquer un meilleur palmarès dans l’Octogone qu’en dehors, la Hollandaise possède un parcours aussi immaculé en kickboxing (37-0) que contradictoire en MMA. Comment connaître sa vraie valeur alors qu’elle s’est sabordée elle-même en 2017 en refusant de défendre le titre des plumes face à Cris Cyborg ? Après pas loin de deux ans d’absence, entre polémiques et blessures, De Randamie signe un retour tonitruant en dominant sur trois rounds une Raquel Pennington ayant poussé Amanda Nunes au 5e round plus tôt dans l’année. Repropulsée de fait #1 des challengeuses potentielles, The Iron Lady pourrait réécrire l’histoire en 2019, reste à savoir si cela se passera en poids plumes ou en coqs ?

En bout de course

Raquel Pennington (9-7 MMA, 6-4 UFC)

Plus dure sera la chute. Désignée challengeuse d’Amanda Nunes en vertu d’une belle série en 2015-2016, et en dépit d’une année 2017 vierge, Raquel « Rocky » Pennington a mis tout son cœur dans ce challenge, mais a été rappelé à son manque de puissance. Pour preuve, son seul KO en carrière, combats amateurs inclus, malgré sa spécialisation en boxe anglaise. Son échec est suivi d’une contre-performance face à Germaine De Randamie, entraînant un éloignement durable du title picture.

Principaux résultats de la catégorie poids féminine poids coqs cette année :

14/01/2018 (UFN 124) Irene Aldana bat Talita Bernardo par décision unanime.

– 24/02/2018 (UFC FOX 28) Marion Reneau bat Sara McMann par soumission au 2e round.

– 03/03/2018 (UFC 222) Ketlen Vieira bat Cat Zingano par décision partagée.

12/05/2018 (UFC 224) Amanda Nunes © bat Raquel Pennington par TKO au 5e round (championnat mondial).

– 27/05/2018 (UFN 130) Lina Lansberg bat Gina Mazany par décision unanime.

– 14/07/2018 (UFN 133) Cat Zingano bat Marion Reneau par décision unanime.

– 08/09/2018 (UFC 228) Irene Aldana bat Lucie Pudilova par décision partagée.

– 06/10/2018 (UFC 229) Yana Kunitskaya bat Lina Lansberg par décision unanime.

– 06/10/2018 (UFC 229) Aspen Ladd bat Tonya Evinger par TKO au 1er round.

– 27/10/2018 (UFN 138) Talita Bernardo bat Sarah Moras par décision unanime.

– 10/11/2018 (UFN 139) Germaine De Randamie bat Raquel Pennington par décision unanime.


Principaux combats à venir de la catégorie féminine poids coqs au premier trimestre 2019 :

– 02/03/2019 (UFC 235) Gina Mazany vs Macy Chiasson

02/03/2019 (UFC 235) Holly Holm vs Aspen Ladd

– 09/03/2019 (UFN 146) Yana Kunitskaya vs Marion Reneau

Poids mouches (56 kg)

Top 15 officiel de l’UFC au 31 décembre 2018

CHAMPIONNE : Valentina Shevchenko (16-3)

1.Jessica Eye (14-6 + 1nc)

2.Sijara Eubanks (4-2)

3.Katlyn Chookagian (11-2)

4.Joanna Jedrzejczyk (15-3)

5.Alexis Davis (19-8)

6.Liz Carmouche (12-6)

7.Roxanne Modafferi (22-15)

8.Lauren Murphy (10-4)

9.Jessica-Rose Clark (9-5 + 1nc)

10.Joanne Calderwood (12-3)

11.Jennifer Maia ’15-5-1)

12.Ashlee Evans-Smith (6-3)

13.Mara Romero Borella (12-5 + 1nc)

14.Andrea Lee (9-2)

15.Montana De La Rosa (9-4)

Autres membres importantes du roster : Paige VanZant (7-4) / Justine Kish (6-2) / Veronica Macedo (5-2-1) / Ji Yeon Kim (8-2-2) / Kalindra Faria (18-8-1) / Yanan Wu (10-2) / Nicco Montano (4-2) / Melinda Fabian (4-4-2) / Rachael Ostovich (4-4) / Shana Dobson (3-2) / Gillian Robertson (5-3) / Priscilla Cachoeira (8-1) / Lauren Mueller (5-1) / Molly McCann (7-2) / Mayra Bueno Silva (5-0) / Antonina Shevchenko (7-0)

Révélation

Antonina Shevchenko (7-0 MMA, 1-0 UFC)

C’est par le dernier métro que la sœur (paradoxalement) aînée de la championne des 56 kg s’est imposée comme choix de révélation dans cette catégorie. Avant cela, la Coréenne Ji Yeon Kim possédait le profil adéquat. Mais puisque la Russe l’a vaincu fin novembre pour son arrivée à l’UFC, il est logique de lui attribuer ce « titre ». En réalité, La Pantera est apparu dans les radars dés le mois de juin via le show satellite de l’Octogone : Dana White’s Tuesday Night Contender Series. Après un immense parcours en kickboxing (39-1), la grande sœur est revenue à ses premiers amours au dernier trimestre 2017…douze ans après une retraite indéfinie. Le fait est qu’Antonina est invaincue en arts martiaux mixtes, paraît armée sur le papier pour décrocher une ceinture. L’organisation parviendra-t-elle à mettre en place avec les soeurs Shevchenko ce que les promoteurs de boxe n’ont jamais réussi à obtenir avec les frères Klitschko ?

Confirmation

Valentina Shevchenko (16-3 MMA, 5-2 UFC)


2017 s’était achevée sur le deuxième échec de la cadette Shevchenko quant à vaincre sa kryptonite Amanda Nunes, le tout dans un mouchoir de poche (48-47 en sa défaveur selon deux juges). L’année écoulée a en revanche débutée par une balade limite malaisante face à la peu expérimentée Priscila Cachoeira, martyrisée pendant deux rounds sans que l’arbitre daigne arrêter le massacre. Il s’en faudra d’un étranglement arrière. Le 8 décembre dernier, l’UFC remettait en lice le titre poids mouches, suite aux atermoiements de la championne originelle, la gagnante du TUF 26 Nicco Montano. Un choc de revanchardes entre la Russe et la Polonaise Joanna Jedrzejczyk, chassée de son Royaume des poids pailles par Rose Namajunas. Shevchenko ne parvient pas à conclure le choc avant la limite, s’imposant néanmoins largement en empochant quatre rounds sur cinq.

Retour de flamme

Jessica Eye (14-6 + 1nc MMA, 4-5 + 1nc UFC)

Enfin l’heure de la récompense pour l’une des combattantes les plus sous-cotées de l’histoire du MMA féminin ? Eye fait figure de spécialiste des occasions manquées, par malchance, malveillance ou maladresse. Déjà en juin 2011, elle connaît sa première défaite lors d’un match de championnat face à Aisling Daly au NAAFS. Un an et demi plus tard, elle soumet en 58 secondes Zoila Frausto, championne du Bellator….mais le titre n’était pas en jeu. Lors de ses débuts UFC en 2013, elle bat Sarah Kaufman mais le résultat est requalifié en no contest suite à un test positif à la marijuana. Deux ans plus tard, c’est l’usage de coups de genoux dans une situation interdite qui lui coûte une décsion face à Sara McMann. Totalement absente du circuit en 2017, Evil signe son retour « diabolique » par la grande porte avec trois succès de rang l’année écoulée, tous contre des concurrentes renommées (Kalindra Faria, Jessica-Rose Clark, Katlyn Chookagian). L’officialisation de son title shot ne devrait plus tarder.

En bout de course

Kalindra Faria (18-8-1 MMA, 0-3 UFC)

La petite (1m65) mais solide brésilienne, pro depuis 2009, était attendue au tournant pour ses débuts à l’UFC après quantité d’expériences (WSOF, KSW, Titan FC), pas toujours concluantes au demeurant. Son horrible bilan octogonal a hélas confirmé qu’un score ne disait pas tout de la valeur d’une compétitrice. Déjà créditrice d’une défaite par étranglement arrière aux mains de la révélation italienne Mara Romero Borella fin 2017, Faria s’incline au début de l’année suivante devant Jessica Eye puis concède une nouvelle soumission, Triangle Armbar, face à Joanne Calderwood durant l’été. Sauf exception, son malus devrait lui valoir un licenciement express.

Principaux résultats de la catégorie féminine poids mouches cette année :

14/01/2018 (UFN 124) Jessica Eye bat Kalindra Faria par décision partagée.

– 14/01/2018 (UFN 124) Jessica-Rose Clark bat Paige VanZant par décision unanime.

– 27/01/2018 (UFC FOX 27) Ji Yeon Kim bat Justine Kish par décision partagée.

– 27/01/2018 (UFC FOX 27) Katlyn Chookagian bat Mara Romero Borella par décision unanime.

– 03/02/2018 (UFN 125) Valentina Shevchenko bat Priscila Cachoeira par soumission au 2e round.

– 19/05/2018 (UFN 129) Andrea Lee bat Veronica Macedo par décision unanime.

– 01/06/2018 (UFN 131) Sijara Eubanks bat Lauren Murphy par décision unanime.

– 09/06/2018 (UFC 225) Claudia Gadelha bat Carla Esparza par décision partagée.

– 23/06/2018 (UFN 132) Ji Yeon Kim bat Melinda Fabiah par décision partagée.

– 23/06/2018 (UFN 132) Jessica Eye bat Jessica-Rose Clark par décision unanime.

– 06/07/2018 (TUF 27 FINALE) Roxanne Modafferi bat Barb Honchak par TKO au 2e round.

– 07/07/2018 (UFN 133) Liz Carmouche bat Jennifer Maia par décision unanime.

– 28/07/2018 (UFC FOX 30) Katlyn Chookagian bat Alexis Davis par décision unanime.

– 25/08/2018 (UFN 135) Joanne Calderwood bat Kalindra Faria par soumission au 1er round.

– 30/11/2018 (TUF 28 FINALE) Antonina Shevcheno bat Ji Yeon Kim par décision unanime.

– 08/12/2018 (UFC 231) Jessica Eye bat Katlyn Chookagian par décision partagée.

08/12/2018 (UFC 231) Valentina Shevchenko bat Joanna Jedrzejczyk par décision unanime (championnat mondial).

Principaux combats à venir de la catégorie féminine poids mouches au premier trimestre 2019 :

– 19/01/2019 (UFN 143) Joanne Calderwood vs Ariane Lipski

– 19/01/2019 (UFN 143) Paige VanZant vs Rachael Ostovich

– 10/02/2019 (UFC 234) Nadia Kassem vs Montana De La Rosa

– 17/02/2019 (UFC ESPN 1) Ashlee Evans-Smith vs Andrea Lee

– 23/02/2019 (UFN 145) Liz Carmouche vs Lucie Pudilova

– 16/03/2019 (UFN 147) Molly McCann vs Priscila Cachoeira

Poids pailles (51 kg)

Top 15 officiel de l’UFC au 31 décembre 2018

CHAMPIONNE : Rose Namajunas (8-3)

1.Jessica Andrade (19-6)

2.Joanna Jedrzejczyk (15-3)

3.Nina Ansaroff (10-5)

4.Tatiana Suarez (7-0)

5.Claudia Gadelha (16-4)

6.Karolina Kowalkiewicz (12-3)

7.Tecia Torres (10-2)

8.Michelle Waterson (16-6)

9.Carla Esparza (13-6)

10.Felice Herrig (14-8)

11.Cortney Casey (8-6)

12.Cynthia Calvillo (7-1)

13.Alexa Grasso (10-2)

14.Randa Markos (8-6)

15.Mackenzie Dern (7-0)

Autres membres importantes du roster : Juliana Lima (9-5) / Jessica Penne (12-5) / Alex Chambers (5-5) / Angela Hill (8-5) / Maryna Moroz (8-3) / Aleksandra Albu (3-0) / Jessica Aguilar (20-7) / Amanda Cooper (3-5) / JJ Aldrich (7-2) / Ashley Yoder (6-4) / Chan-Mi Jeon (5-2) / Syuri Kondo (6-1) / Poliana Botelho (7-2) / Jodie Esquibel (6-4) / Nadia Kassem (5-0) / Xiaonan Yan (10-1 + 1 nc) / Emily Whitmire (3-2) / Polyana Viana (10-2) / Maia Stevenson (6-5) / Weili Zhang (18-1) / Livia Renata Souza (12-1) / Marina Rodriguez (10-0-1 / Maycee Barber (6-0) / Hannah Cifers (8-3)

Révélation

Xiaonan Yan (10-1 + 1nc MMA, 3-0 UFC)

Assiste-t-on à l’amorce d’une vague chinoise dans le concentré americano-brésilien que constitue le roster de l’UFC ? Yadong Song en poids coqs chez les hommes, Xiaonan Yan chez les poids pailles féminines, il convient de garder un enthousiasme tempéré, surtout que le One Championship a les moyens financiers pour conserver/recruter les grosses stars asiatiques. Yan a un profil intéressant, de cette génération s’étant directement entraînée au MMA dans son ensemble plutôt que venant d’un sport particulier. En l’occurrence elle est disciple de sanda, sorte de sambo à la chinoise, soit un mélange efficient de striking et grappling. Jusqu’ici elle demeure peu en vue, faute d’avoir conclu ses victoires avant la limite et/ou d’avoir croisé une concurrente lui ouvrant une place dans le top 15.

Confirmation

Jessica Andrade (19-6 MMA, 10-4 UFC)

Si Rose Namajunas a prouvé ne pas être une championne de transition en dominant une seconde fois, et sur le long terme, l’ancienne reine de la caté, Joanna Jedrzejczyk, en termes de confirmation, notre préférence va à Jessica Andrade. Cette Wanderlei Silva au féminin qu’on avait quitté sur une joute époustouflante à l’automne 2017 face à la toujours plaisante Claudia Gadelha. Un succés par décision marquant pour Andrade qui remet ça au mois de février face à une Tecia Torres en pleine ascension. Puis c’est le coup de tonerre début septembre avec un puissant KO infligé à Karolina Kowalkiewicz, ancienne championne emblématique du KSW. À défaut de prendre sa revanche sur une Jedrzejczyk déchue, la voilà paré pour disputer le trône à Rose Namajunas, duel pressenti pour le printemps.

Retour de flamme

Nina Ansaroff (10-5 MMA, 4-2 UFC)

La persévérance finit toujours par payer, enfin souvent du moins. Si Ansaroff s’en était tenu à ses premières sensations, elle aurait mis fin à sa carrière de MMA courant 2011 avec une fiche salée (1-3). Suite à un run victorieux de fin 2012 à fin 2013, cinq victoires, toutes par TKO ou soumission, elle rentre dans le viseur de l’UFC. Et là rebelote, deux échecs cuisants la mettant en position délicate. Après des balbutiements l’ayant contrainte à reporter son retour dans la cage, une nouvelle période de gloire s’amorce en 2017 et vient de connaître son apogée en décembre dernier face à une Claudia Gadelha vaincue par décision unanime. Compagne d’Amanda Nunes dans le privé, serait-elle destinée à suivre les mêmes accomplissements dans l’Octogone ?

En bout de course

Joanna Jedrzejczyk (15-3 MMA, 9-3 UFC)

Le constat peut paraître dur concernant une combattante ayant écrasée la concurrence pendant des années, on peut cependant déceler les stigmates d’un syndrome la concernant, celui ayant touché une Ronda Rousey, un Renan Barao ou un José Aldo : avoir été longtemps intouchable et ne pas savoir rebondir rapidement après un premier revers cruel. La thèse de l’excès de confiance tenait la route concernant le Jedrzejczyk/Namajunas I en novembre 2017, une surprise immense due en apparence à une agressivité stupéfiante d’une challenger en sur-régime. Joanna allait remettre les pendules à l’heure, façon GSP après son couac face à Matt Serra dix ans plus tôt, c’était écrit…Au lieu de quoi, la deuxième manche a consacré l’emprise technique et psychologique de Namajunas, remportant quatre des cinq rounds à l’unanimité des juges. Derrière, la Polonaise goûte à nouveau à la victoire mais sans la manière devant une Tecia Torres timorée. Puis monte chez les mouches pour défier Valentina Shevchenko, grillant la place de toutes les concurrentes classées de la division. Même tarif limpide sur le long terme puisque un seul des cinq rounds revient dans son escarcelle. Avec désormais trois échecs de rang lors de championnats mondiaux, on l’imagine mal se satisfaire d’un rôle de gatekeeper.

Principaux résultats de la catégorie féminine poids pailles cette année :

14/01/2018 (UFN 124) JJ Aldrich bat Danielle Taylor par décision unanime.

– 27/01/2018 (UFC FOX 27) Randa Markos bat Juliana Lima par décision unanime.

– 24/02/2018 (UFC FOX 28) Angela Hill bat Maryna Moroz par décision unanime.

– 24/02/2018 (UFC FOX 28) Jessica Andrade bat Tecia Torres par décision unanime.

– 03/03/2018 (UFC 222) MacKenzie Dern bat Ashley Yoder par décision partagée.

– 07/04/2018 (UFC 223) Karolina Kowalkiewicz bat Felice Herrig par décision partagée.

07/04/2018 (UFC 223) Rose Namajunas © bat Joanna Jedrzejczyk par décision unanime (championnat mondial).

– 14/04/2018 (UFC FOX 29) Michelle Waterson bat Cortney Casey par décision partagée.

– 19/05/2018 (UFN 129) Tatiana Suarez bat Alexa Grasso par soumission au 1er round.

– 23/06/2018 (UFN 132) Xiaonan Yan bat Viviane Pereira par décision unanime.

– 14/07/2018 (UFN 133) Jessica Aguilar bat Jodie Esquibel par décision unanime.

– 28/07/2018 (UFC FOX 30) Nina Ansaroff bat Randa Markos par décision unanime.

– 28/07/2018 (UFC FOX 30) Joanna Jedrzejczyk bat Tecia Torres par décision unanime.

– 04/08/2018 (UFC 227) JJ Aldrich bat Polyana Viana par décision unanime.

– 25/08/2018 (UFN 135) Cortney Casey bat Angela Hill par décision partagée.

– 08/09/2018 (UFC 228) Tatiana Suarez bat Carla Esparza par TKO au 3e round.

– 08/09/2018 (UFC 228) Jessica Andrade bat Karolina Kowalkiewicz par KO au 1er round.

– 06/10/2018 (UFC 229) Michelle Waterson bat Felice Herrig par décision unanime.

– 17/11/2018 (UFN 140) Cynthia Calvillo bat Poliana Botelho par soumission au 1er round.

– 24/11/2018 (UFN 141) Xiaonan Yan bat Syuri Kondo par décision unanime.

– 24/11/2018(UFN 141) Zhang Weili bat Jessica Aguilar par soumission au 1er round.

– 08/12/2018 (UFN 142) Nina Ansaroff bat Claudia Gadelha par décision unanime.

Principaux combats à venir de la catégorie féminine poids pailles au premier trimestre 2019 :

– 02/02/2019 (UFN 144) Livia Renata Souza bat Sarah Frota

– 17/02/2018 (UFC ESPN 1) Aleksandra Albu vs Emily Whitmire

– 17/02/2018 (UFC ESPN 1) Jessica Penne vs Jodie Esquibel

– 17/02/2018 (UFC ESPN 1) Cynthia Calvillo vs Cortney Casey

À SUIVRE : BILAN MMA 2018 PARTIE 4 – La vie des arts martiaux mixtes hors UFC

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s