BILAN MMA 2018 PARTIE 4 (+ 1er trimestre 2019) – Bellator, ONE, PFL, la résistance au tout UFC s’organise…

Contrairement aux apparences, tout ne se résume pas à l’Ultimate Fighting Championships au pays des arts martiaux mixtes. Non seulement les autres ligues américaines ont repris de l’envergure, mais la voie d’une alternative sérieuse ou a minima d’un programme complémentaire se construit aussi en Asie et sur le Vieux-Continent. Tour d’horizon non exhaustif des concurrents en course en 2018-2019.

BELLATOR FIGHTING CHAMPIONSHIPS

UN PARFUM DE RENAISSANCE

CHAMPIONS au 30 mars 2019

Lourds : Ryan BADER (27-5, tenant du titre depuis le 26 janvier 2019, Bellator 214)

Mi-lourds : Ryan BADER (27-5, tenant du titre depuis le 24 juin 2017, Bellator 180)

Moyens : Gegard MOUSASI (45-6-2, tenant du titre depuis le 25 mai 2018, Bellator 200)

Welters : Rory MACDONALD (20-5, tenant du titre depuis le 20 janvier 2018, Bellator 192)

Légers : Michael CHANDLER (19-4, tenant du titre depuis le 14 décembre 2018, Bellator 212)

Plumes : Patricio FREIRE (28-4, tenant du titre depuis le 21 avril 2017, Bellator 178)

Coqs : Darrion CALDWELL (13-2, tenant du titre depuis le 6 octobre 2017, Bellator 184)

Plumes femmes : Julia BUDD (12-2, tenante du titre depuis le 3 mars 2017, Bellator 174)

Mouches femmes : Ilima-Lei MACFARLANE (9-0, tenante du titre depis le 3 novembre 2017, Bellator 186)

Sur le papier l’impression d’une Ligue 2 récupérant les rejets de l’UFC demeure. Et la liste des champions en titre penche dans ce sens : Ryan Bader double détenteur alors que simple top 10/gatekeeper durant son run dans l’Octogone ; Rory MacDonald roi des welters après avoir échoué dans sa course au même sésame dans la big league ; Julia Budd championne dominante des plumes, surtout restée dans les mémoires pour de vieilles défaites humiliantes aux mains d’Amanda Nunes (14 secondes) et Ronda Rousey (39 secondes) etc. Pourtant, la situation est plus nuancée. Entre le monopole de Reebok niveau sponsoring et des décisions privilégiant le star power au mérite sportif, l’UFC a finit par rebuter certains combattants aguerris. Pour de jeunes pousses il n’apparaît plus comme l’objectif définitif. Ainsi peut-on citer en référence la trajectoire de Gegard Mousasi, tout proche d’un title shot poids moyens (quatre finalisations de rang devant des pointures nommées Thiago Santos, Vitor Belfort, Uriah Hall et Chris Weidman) au moment de bifurquer vers le Bellator, où il s’est logiquement emparé de la ceinture des 84 kg. La récente signature d’un Lyoto Machida loin d’être cramé s’inscrit aussi dans le sens d’une plus vive concurrence vis-à-vis du leader mondial des MMA. Et que dire de la bonne place occupée dans le roster par des figures émergentes déjà très médiatiques telles Rafael Lovato Jr (84 kg), Michael Page (77 kg) ou AJ McKee (66 kg), tous trois invaincus et sur les tablettes des recruteurs de l’UFC depuis longtemps.

Membres importants du roster :

Lourds : Cheick Kongo / Linton Vassell / Quinton Jackson / Vitaly Minakov / Matt Mitrione / Fedor Emelianenko / Chael Sonnen / Roy Nelson / Sergei Kharitonov / Wanderlei Silva / Jake Hager / Hesdy Gerges / Timoty Johnson / Frank Mir

Mi-lourds : Muhammed Lawal / Liam McGeary / Phil Davis / Alessio Sakara / Jordan Young / Vadim Nemkov

Moyens : Alexander Shlemenko / Chris Honeycutt / Rafael Carvalho / John Salter / Chidi Njokuani / Rafael Lovato Jr / Hisaki Kato / Melvin Manhoef / Joe Schilling / Gerald Harris / Leo Leite / Lyoto Machida

Welters : David Rickels / Andrey Koreshkov / Douglas Lima / AJ Matthews / Michael Page / Paul Daley / Neiman Gracie / Ed Ruth / Ryan Couture / Logan Storley / Joey Davis / Lorenz Larkin / Sabah Homasi / Jon Fitch / Erick Silva

Légers : Patricky Freire / Saad Awad / Brandon Girtz / Goiti Yamauchi / Daniel Weichel / Adam Piccolotti / Derek Anderson / Brent Primus / Benson Henderson / Carrington Banks / Kevin Ferguson Jr / Roger Huerta / JJ Ambrose / Josh Thomson / Paul Redmond / Aaron Chalmers

Plumes : Pat Curran / Daniel Straus / Derek Campos / AJ McKee / Emmanuel Sanchez / Georgi Karakhanyan / John Teixeira / Noad Lahat / Aaron Pico / Tywan Claxton / Leandro Higo / Adam Borics / Sam Sicilia

Coqs : Joe Warren / Eduardo Dantas / Shawn Bunch / Juan Archuleta

Plumes femmes : Arlene Blencowe / Amanda Bell / Amber Leibrock / Talita Nogueira / Hatice Ozyurt / Marina Mokhnatkina

Mouches femmes : Anastasia Yankova / Lena Ovchynnikova / Heather Hardy / Denise Kielholtz / Valérie Letourneau / Alejandra Lara / Colleen Schneider

Révélation

Adam Borics (8-0 MMA, 3-0 Bellator)

Un Hongrois prétendant au sommet d’une des plus prestigieuses fédérations d’arts martiaux mixtes ? A priori étonnant, et pourtant pas si incongru tant l’universalité de ce sport n’est plus à démontrer, et a été récemment concrétisé par l’avènement de Kamaru Usman. Sur une série de huit succès de rang (dont six finalisations), l’ancien champion du modeste Final Fight Championship n’en est pas encore là. Sa notoriété a été ralenti par l’annulation du choc prévu au printemps 2018 face à l’Irlandais « tendance » James Gallagher. Au lieu de quoi il dû se contenter d’en découdre avec le Bulgare Teodor Nikolov, facilement dominé et sonné d’un coup de genou sauté au 2e round. Ce fut une autre paire de manches face à l’expérimenté Josenaldo Silva (32 combats pro dont des récents passages au Jungle Fight, WSOF et PFL), seulement vaincu en début de 3e reprise via un étranglement arrière sanguin. Le sol reste le domaine de prédilection de Borics auquel on promet de gros tests durant le millésime 2019.

Confirmation

AJ McKee (13-0 MMA, 13-0 Bellator)

Notre révélation de 2017 valide l’essai pour devenir la confirmation de l’année suivante avec trois nouvelles victoires à la clé, dont deux acquises au premier round. Une formalité pour ce « forfait complet » symbolisant à merveille la tendance moderne du MMA, à savoir ne pas être issu d’un sport en particulier mais avoir appréhendé plusieurs disciplines en parallèle (lutte, jiu-jitsu brésilie, boxe, judo). Les esprits chagrins pointeront son statut protégé de « Bellator original » lui valant de ne pas encore croiser la route du top de la division des plumes. Nous sommes en effet dans le cas unique d’un fighter ayant construit son invincibilité au sein d’une seule et unique compagnie, d’où l’idée d’un record à perpétuer avant toute précipitation. Impossible de balayer pour autant les exploits de ce talent précoce, passé pro à 20 ans en 2015 et impeccable depuis. Porté qui plus est par l’aura d’un père légendaire, Antonio McKee, qui avait lui poussé le bouchon jusqu’à 44 ans (dernier combat en novembre 2014). Si cette longévité s’avère héréditaire, le Bellator a bien raison de prendre son temps.

Retour de flamme

Michael Chandler (19-4 MMA, 16-4 Bellator)

Considéré has-been après chacune de ses déconvenues et de nouveau verdoyant à l’approche de ses 33 printemps, tel est le destin du triple champion poids légers du Bellator. C’est une grosse blessure qui avait en l’occurrence écarté Chandler des sommets à l’été 2017 lorsqu’il dut abandonner le titre des 70 kg à Brent Primus. Loin de s’apitoyer sur son sort, la révélation du tournoi poids légers de 2011 s’est rapidement remis sur les rails en défiant Goiti Yamruchi dés le mois de janvier 2018. S’il est devenu davantage calculateur que spectaculaire, loin de ses joutes d’anthologie face à Eddie Alvarez, MC a su délivrer deux démonstrations de forces : Brandon Girtz soumis dès le 1er round en guise d’amuse-gueules puis Brent Primus outrageusement dominé ( pointage de 50-45 pour les trois juges) lors de la tant attendue revanche en décembre. L’avenir du NCAA All-American devrait continuer à s’inscrire au sein de ce BFC où il cumule quantité de records.

En bout de course

Frank Mir (18-13 MMA, 0-2 Bellator)

L’ancien de trop au casting du controversé tournoi poids lourds qui s’est achevé début 2019. Un mauvais message envoyé aux talents émergents que la prédominance de participants estampillés UFC dans cette compétition. Or Mir est en déclin accéléré depuis son ultime chance au championnat mondial face à Junior Dos Santos en 2012. Il s’est ramassé d’emblée sur un échange de coups bourrin à « quitte ou double » face au légendaire Fedor Emelianenko. Pas plus de réussite lors d’un combat d’encadrement face au quelconque Javy Ayala (5-4 au Bellator avant de croiser Mir). L’échec est d’autant plus cuisant car marqué par un abandon en stand-up, symbole d’impuissance tant Ayala manque d’explosivité sur l’action concernée. Quatre ans après, la bête noire d’Antonio «Minotauro » Nogueira serait bien inspiré de suivre sa victime vers la voie de la retraite.

Principaux résultats de cette année au Bellator FC :

– 20/01/2018 (Bellator 192) Michael Chandler bat Goiti Yamauchi par décision unanime.

20/01/2018 (Bellator 192) Rory MacDonald bat Douglas Lima © par décision unanime et devient champion poids welters.

– 20/01/2018 (Bellator 192) Chael Sonnen bat Quinton Jackson par décision unanime (1/4 de finale tournoi pour le titre poids lourds).

– 26/01/2018 (Bellator 193) AJ Matthews bat Kendall Grove par décision partagée.

– 26/01/2018 (Bellator 193) Saad Awad bat JJ Ambrose par décision unanime.

– 26/01/2018 (Bellator 193) Lorenz Larkin bat Fernando Gonzalez par décision unanime.

– 16/02/2018 (Bellator 194) Vadim Nemkov bat Liam McGeary par TKO au 3e round.

– 16/02/2018 (Bellator 194) Patricky Freire bat Derek Campos par TKO au 1er round.

– 16/02/2018 (Bellator 194) Matt Mitrione bat Roy Nelson par décision majoritaire (1/4 de finale tournoi pour le titre poids lourds).

02/03/2018 (Bellator 195) Darrion Caldwell © bat Leandro Higo par soumission au 1er round et conserve son titre poids coqs.

– 06/04/2018 (Bellator 196) Benson Henderson bat Roger Huerta par soumission au 2e round.

– 13/04/2018 (Bellator 197) AJ McKee bat Justin Lawrence par décision unanime.

– 13/04/2018 (Bellator 197) Michael Chandler bat Brandon Girtz par soumission au 1er round.

– 28/04/2018 (Bellator 198) Emmanuel Sanchez bat Sam Sicilia par soumission au 1er round.

– 28/04/2018 (Bellator 198) Fedor Emelianenko bat Frank Mir par TKO au 1er round (1/4 de finale tournoi pour le titre poids lourds).

– 12/05/2018 (Bellator 199) Cheick Kongo bat Javy Ayala par KO au 1er round.

– 12/05/2018 (Bellator 199) Jon Fitch bat Paul Daley par décision unanime.

– 12/05/2018 (Bellator 199) Ryan Bader bat Muhammed Lawal par TKO au 1er round (1/4 de finale tournoi pour le titre poids lourds).

– 25/05/2018 (Bellator 200) Phil Davis bat Linton Vassell par KO au 3e round.

– 25/05/2018 (Bellator 200) Michael Page bat David Rickels par TKO au 2e round.

25/05/2018 (Bellator 200) Gegard Mousasi bat Rafael Carvalho © par TKO au 1er round et devient champion poids moyens.

29/06/2018 (Bellator 201) Ilima-Lei MacFarlane © bat Alejandra Lara par soumission au 3e round et conserve son titre féminin des poids mouches.

– 13/07/2018 (Bellator 202) Michael McDonald bat Eduardo Dantas par KO au 1er round.

13/07/2018 (Bellator 202) Julia Budd © bat Talita Nogueira par TKO au 3e round et conserve son titre féminin des poids plumes.

14/07/2018 (Bellator 203) Patricio Freire © bat Daniel Weichel par décision partagée et conserve son titre des poids plumes.

– 21/09/2018 (Bellator 205) Patricky Freire bat Roger Huerta par KO au 2e round.

– 21/09/2018 (Bellator 205) AJ McKee bat John Macapa par KO au 1er round.

– 29/09/2018 (Bellator 206) Douglas Lima bat Andrey Koreshkov par soumission au 5e round (1/4 de finale du tournoi poids welters).

– 29/09/2018 (Bellator 206) Quinton Jackson bat Wanderlei Silva par TKO au 2e round.

29/09/2018 (Bellator 206) Gegard Mousasi © bat Rory MacDonald par TKO au 2e round et conserve son titre des poids moyens.

– 12/10/2018 (Bellator 207) Sergei Kharitonov bat Roy Nelson par KO au 1er round.

– 12/10/2018 (Bellator 207) Ryan Bader bat Matt Mitrione par décision unanime (1/2 finale tournoi pour le titre poids lourds)

– 13/10/2018 (Bellator 208) Cheick Kongo bat Timothy Johnson par KO au 1er round.

– 13/10/2018 (Bellator 208) Fedor Emelianenko bat Chael Sonnen par TKO au 1er round (1/2 finale tournoi pour le titre poids lourds).

– 15/11/2018 (Bellator 209) Vadim Nemkov bat Phil Davis par décision partagée.

15/11/2018 (Bellator 209) Patricio Freire © bat Emmanuel Sanchez par décision unanime et conserve son titre poids plumes.

– 14/12/2018 (Bellator 212) Sam Sicilia bat Derek Campos par décision partagée.

– 14/12/2018 (Bellator 212) AJ McKee bat Daniel Crawford par soumission au 1er round.

– 14/12/2018 (Bellator 212) Javy Ayala bat Frank Mir par TKO au 2e round.

14/12/2018 (Bellator 212) Michael Chandler bat Brent Primus © par décision unanime et devient champion poids légers pour la 3e fois de sa carrière.

– 15/12/2018 (Bellator 213) Liam McGeary bat Muhammad Lawal par TKO au 3e round.

– 15/12/2018 (Bellator 213) Neiman Gracie bat Ed Ruth par soumission au 4e round (1/4 de finale du tournoi poids welters).

– 15/12/2018 (Bellator 213) Lyoto Machida bat Rafael Carvalho par décision partagée.

15/12/2018 (Bellator 213) Ilima-Lei MacFarlane © bat Valérie Letourneau par soumission au 3e round et conserve son titre féminin des poids mouches.

26/01/2019 (Bellator 214) Ryan Bader bat Fedor Emelianenko par KO au 1er round et devient champion poids lourds (finale de tournoi).

– 16/02/2019 (Bellator 216) Cheick Kongo bat Vitaly Minakov par décision unanime.

– 16/02/2019 (Bellator 216) Mirko « Cro Cop » Filipovic bat Roy Nelson par décision unanime.

– 16/02/2019 (Bellator 216) Michael Page bat Paul Daley par décision unanime (1/4 de finale du tournoi poids welters)

– 22/03/2019 (Bellator 218) Emmanuel Sanchez bat Georgi Karakhanyan par décision unanime.

Principaux combats à venir au Bellator FC :

27/04/2019 (Bellator 220) Rory MacDonald © vs Jon Fitch (1/4 de finale tournoi poids welters & championnat poids welters).

27/04/2019 (Bellator 220) Ilima-Lei MacFarlane © vs Veta Arteaga (championnat féminin poids mouches).

– 27/04/2019 (Bellator 220) Benson Henderson vs Adam Piccolotti

– 27/04/2019 (Bellator 220) Phil Davis vs Liam McGeary

11/05/2019 (Bellator 221) Michael Chandler © vs Patricio Freire (championnat poids légers).

– 11/05/2019 (Bellator 221) AJ McKee vs Pat Curran

– 11/05/2019 (Bellator 221) Michael Page vs Douglas Lima (1/2 finale du tournoi poids welters).

12/07/2019 (Bellator 222) Julia Budd © vs Olga Rubin (championnat féminin poids plumes).

ONE CHAMPIONSHIP

UN BLASON À REDORER

CHAMPIONS au 30 mars 2019

Lourds : Brandon Vera (16-7 + 1nc, tenant du titre depuis le 11 décembre 2015).

Mi-lourds : Aung La Nsang (24-10 + 1nc, tenant du titre depuis le 23 février 2018).

Moyens : Aung La Nsang (24-10 + 1nc, tenant du titre depuis le 30 juin 2017).

Welters : Zebaztian Kadestam (12-4, tenant du titre depuis le 17 novembre 2018).

Légers : Eduard Folayang (21-6, tenant du titre depuis le 23 novembre 2018).

Plumes : Martin Nguyen (11-3, tenant du titre depuis le 18 août 2017).

Coqs : Kevin Bellingon (20-5, tenant du titre depuis le 9 novembre 2018).

Mouches : Adriano Moraes (18-3, tenant du titre depuis le 25 janvier 2019).

Pailles : Yosuke Saruta (19-8-3, tenant du titre depuis le 19 janvier 2019).

Pailles femmes : Jing Nan Xiong (13-1, tenante du titre depuis le 20 janvier 2018).

Minimal femmes : Angela Lee (9-0, tenante du titre depuis le 6 mai 2016).

À l’image du Bellator FC, 2018 a marqué le début d’un renouveau pour la richissime organisation asiatique, susceptible enfin d’assouvir ses objectifs initiaux de mondialisation. Car si le ONE a défrayé la chronique par son sens audacieux du marketing dés 2011, il reste encore un produit davantage destiné au circuit asiatique, d’où la priorité accordée à la mainmise sur les stars locales et l’émergence de combattants aux statistiques atones lors de mini-tournois régionaux. Au-delà du buzz concernant la pépite brésilienne Bibiano Fernandes, le ONE avait soigneusement évité de marcher sur les plates-bandes de l’UFC. Or 2018 a marqué un tournant avec l’échange historique Ben Askren/Demetrious Johnson, soit la cession d’un champion dominant des welters au bénéfice de la seule star mondiale à 56 kg. Un transfert prenant un sens sportif certain au vu du roster du ONE où les petites catégories de poids sont prégnantes. Signalons aussi les surprenantes signatures d’Eddie Alvarez, double champion UFC/Bellator en poids légers, du médiatique Sage Northcutt dont on ignore encore s’il s’agit d’un vrai prodige, ou encore du brièvement retraité Vitor Belfort dont les débuts au ONE sont encore à venir.

Avec ses champions en titre aux origines très variées (Japon, Australie, Brésil, Philippines, Suède), le ONE s’affirme un peu plus comme la compagnie de tous les horizons du possible.

Membres importants du roster :

Lourds : Mauro Cerilli / Alexandre Machado / Alain Ngalani / Hideki Sekine

Mi-lourds : Jake Butler / Gilberto Galvao

Moyens : Yoshihiro Akiyama / Leandro Ataides / Vitor Belfort / Vitaly Bigdash / Ken Hasegawa / Mohammad Karaki / Yuki Niimura / Reinier De Ridder / Fan Rong

Welters : Kiamrian Abbasov / Daichi Abe / Cosmo Alexandre / Georgiy Kichigin / Iuri Lapicus / Tyler McGuire / James Nakashima / Sage Northcutt / Yushin Okami / Dae Sung Park / Luis Santos / Trestle Tan / Agilan Thani

Légers : Eddie Alvarez / Koji Ando / Shinya Aoki / Honorio Banario / Amir Khan / Timofey Nastyukhin / Ariel Sexton / Ev Ting / Lowen Tynanes / Shannon Wiratchai

Plumes : Kotetsu Boku / Marat Gafurov / Jadamba Narantungalag / Edward Kelly / Eric Kelly / Christian Lee / Sagetdao Petpayathai / Bruno Pucci / Keanu Subba / Phoe Thaw / Kazuki Tokudome / Garry Tonon / Li Wai Wen

Coqs : Xie Bin / Bibiano Fernandes / Masakazu Imanari / Leandro Issa / Dae Hwan Kim / Chen Lei / Sunoto Peringkat / Yusup Saadulaev

Mouches : Kairat Akhmetov / Ma Hao Bin / Geje Eustaquio / Danny Kingad / Demetrious Johnson / Reece McLaren / Chan Rothana / Gianni Subba / Toni Tauru / Eugene Toquero

Pailles : Dejdamrong Sor Amnuaysirichoke / Rene Catalan / Kritsada Kongsrichai / Adrian Mattheis / Yoshitaka Naito / Joshua Pacio / Alex Silva / Mite Yine

Pailles femmes : Laura Balin / Miao Jie / Vy Srey Khouch / Ayaka Miura / Michelle Nicolini / May Ooi / Tiffany Teo

Minimums femmes : Priscilla Gaol / Jenny Huang / Gina Iniong / Rika Ishige / Istela Nunes / Mei Yamaguchi

Révélation

Garry Tonon (4-0 MMA, 4-0 ONE)

Difficile d’anticiper sur le futur d’un crack ayant émergé au ONE tant le matchmaking de la compagnie est un mystère, n’aidant pas la hiérarchie à se dessiner. Reste donc le caractère brut des performances : quatre combats, quatre victoires en l’espace de douze mois, toutes obtenues avant la limite via une palette de finalisations on ne peut plus variée. De quoi donner envie à l’Américain de poursuivre sa progression au sein de cette compagnie ?

Confirmation

Aung La Nsang (25-10 + 1NC MMA, 10-1 ONE)

Si détenir deux ceintures simultanément s’avère souvent un plaisir fugace, Aung La Nsang a su faire durer le plaisir ces quinze derniers mois. Convaincant dans la défense du titre poids moyens (trois challengers écartés) autant qu’expéditif dans la conquête de celui des mi-lourds devant Alexandre Machado (TKO obtenu en 84 secondes), le ressortissant de Birmanie est aujourd’hui autant apparenté au ONE que des stars établies comme Shinya Aoki, Eduard Folayang ou Bibiano Fernandes.

Retour de flamme

Jadamba Narantungalag (14-5 MMA, 6-2 ONE)

Son double échec pour la défense, puis la reconquête du titre poids plumes face à Marat Gafurov promettait à Jadamba de rentrer dans le rang. Une longue convalescence venant compliquer davantage l’affaire, d’où l’absence de combat livré entre novembre 2016 et l’été 2018. Le kickboxer de formation a décidé de persévérer pour s’offrir à 43 ans un dernier run, donnant la leçon à Edward Kelly avant de s’assurer une décision unanime devant Kazuki Tokudome. Ainsi s’offre-t-il une nouvelle chance au titre des 66 kg le 12 avril dernier face au prolifique Martin Nguyen.

En bout de course

Kotetsu Boku (26-13-2 MMA, 6-6 ONE)

Qui se souvient encore du premier champion poids légers de l’histoire du ONE (ONE FC à l’époque) ? Boku avait choqué le monde des MMA en sonnant le chouchou d’alors Zorobabel Moreira, l’homme ayant remis au goût du jour les soccer kicks. Sept ans plus tard, le Sud-Coréen continue à 41 ans d’être associé à un style guerrier spectaculaire, mais ne surprend plus des rivaux aguerris. Son come-back début 2019 face à Bruno Pucci s’est avéré un véritable couac, ponctué d’une soumission par Rear-Naked Choke au 1er round.

Principaux résultats de cette année au One Championship :

20/01/2018 (ONE Kings of Courage) Xiong Jingnan bat Tiffany Teo par TKO au 4e round et devient championne féminine des pailles.

– 20/01/2018 (ONE Kings of Courage) Yusup Saadulaev bat Masakazu Imanari par décision unanime.

26/01/2018 (ONE Global Superheroes) Geje Eustaquio bat Kairat Akhmetov par décision unanime et remporte le titre intérimaire des mouches.

23/02/2018 (ONE Quest for Gold) Aung La Nsang bat Alexandre Machado par TKO au 1er round et remporte le titre des mi-lourds.

– 09/03/2018 (ONE Visions of Victory) Reece McLaren bat Gianni Subba par soumission au 2e round.

24/03/2018 (ONE Iron Will) Bibiano Fernandes © bat Martin Nguyen par décision partagée et conserve le titre des coqs.

– 20/04/2018 (ONE Heors of Honor) Kevin Belingon bat Andrew Leone par TKO au 2e round.

12/05/2018 (ONE Grit and Glory) Yoshitaka Naito bat Alex Silva © par décision partagée et devient champion des poids pailles.

– 12/05/2018 (ONE Grit and Glory) Leandro Ataides bat Vitaly Bigdash par TKO au 3e round.

– 18/05/2018 (ONE Unstoppable Dreams) Eduard Folayang bat Kharun Atlangeriev par décision unanime.

– 18/05/2018 (ONE Unstoppable Dreams) Shinya Aoki bat Rasul Yakhyaev par soumission au 1er round.

18/05/2018 (ONE Unstoppable Dreams) Martin Nguyen © bat Christian Lee par décision partagée et conserve le titre des plumes.

18/05/2018 (ONE Unstoppable Dreams) Angela Lee © bat Mei Yamaguchi par décision unanime et conserve le titre féminin poids minimums.

– 23/06/2018 (ONE Pinnacle of Power) Jadamba Narantungalag bat Edward Kelly par TKO au 2e round.

23/06/2018 (ONE Pinnacle of Power) Xiong Jingnan © bat Laura Balin par décision unanime et conserve le titre féminin des pailles.

23/06/2018 (ONE Pinnacle of Power) Geje Eustaquio © bat Adriano Moraes © par décision partagée et unifie le titre des mouches.

29/06/2018 (ONE Spirit of a Warrior) Aung La Nsang © bat Ken Hasegawa par KO au 5e round et conserve le titre des moyens.

– 13/07/2018 (ONE Pursuit of Power) Zebaztian Kadestam bat Agilan Thani par TKO au 3e round.

– 27/07/2018 (ONE Reign of Kings) Eduard Folayang bat Aziz Pahrudinov par décision unanime.

– 27/07/2018 (ONE Reign of Kings) Renzo Gracie bat Yuki Kondo par soumission au 2e round.

– 27/07/2018 (ONE Reign of Kings) Shinya Aoki bat Shannon Wiratchai par TKO au 1er round.

27/07/2018 (ONE Reign of Kings) Kevin Belingon bat Martin Nguyen par décision unanime et remporte le titre intérimaire des coqs.

– 08/09/2018 (ONE Beyond the Horizon) Amir Khan bat Honorio Banario par soumission au 1er round.

08/09/2018 (ONE Beyond the Horizon) Xiong Jingnan © bat Samara Santos par TKO au 3e round et conserve le titre féminin des pailles.

– 22/09/2018 (ONE Conquest of Heroes) Joshua Pacio bat Yoshitaka Naito © par décision unanime et remporte le titre des pailles.

– 06/10/2018 (ONE Kingdom of Heroes) Shinya Aoki bat Ev Ting par soumission au 1er round.

26/10/2018 (ONE Pursuit of Greatness) AUNG La Nsang © bat Mohammad Karaki par TKO au 1er rund et conserve le titre des moyens.

09/11/2018 (ONE Heart of the Lion) Kevin Belingon © bat Bibiano Fernandes © par décision partagée et unifie le titre des coqs.

17/11/2018 (ONE Warrior’s Dream) Zebaztian Kadestam bat Tyler McGuire par KO au 5e round et remporte le titre des welters.

– 23/11/2018 (ONE Conquest of Champions) Eduard Folayang bat Amir Khan par décision unanime et remporte le titre des légers.

– 23/11/2018 (ONE Conquest of Champions) Brandon Vera © bat Mauro Cerilli par KO au 1er round et conserve le titre des lourds.

19/01/2019 (ONE Eternal Glory) Yosuke Saruta bat Joshua Pacio © par décision partagée et remporte le titre des pailles.

– 25/01/2019 (ONE Hero’s Ascent) Lowen Tynanes bat Honorio Banario par TKO au 1er round lors d’un 1/4 de finale du tournoi poids légers.

25/01/2019 (ONE Hero’s Ascent) Adriano Moraes bat Geje Eustaquio © par décision unanime et remporte le titre des mouches.

– 22/02/2019 (ONE Call to Greatness) Saygid Guseyn Arslanaliev bat Ev Ting par TKO au 1er round lors d’un 1/4 de finale du tournoi poids légers.

– 22/02/2019 (ONE Call to Greatness) Ariel Sexton bat Amir Khan par soumission au 3e round lors d’un 1/4 de finale du tournoi poids légers.

– 08/03/2019 (ONE Reign of Valor) Mauro Cerilli bat Alain Ngalani par KO au 1er round.

– 08/03/2019 (ONE Reign of Valor) Zebaztian Kadestam © bat Georgiy Kichigin par TKO au 2e round et conserve le titre des welters.

Principaux combats à venir au One Championship :

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Eduard Folayang © vs Shinya Aoki (championnat poids légers)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Xiong Jingnan © vs Angela Lee (championnat féminin des poids pailles)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Aung La Nsang © vs Ken Hasegawa (championnat poids moyens)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Kevin Belingon © vs Bibiano Fernandes (championnat poids coqs)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Demetrious Johnson vs Yuya Wakamatsu (1/4 de finale du tournoi poids mouches)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Eddie Alvarez vs Timofey Nastyukhin (1/4 de finale du tournoi poids légers)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Danny Kingad vs Senzo Ikeda (1/4 de finale du tournoi poids mouches)

– 31/03/2019 (ONE A New Era) Kairat Akhmetov vs Reece McLaren (1/4 de finale du tournoi poids mouches)

– 12/04/2019 (ONE Roots of Honor) Yosuke Saruta © vs Joshua Pacio (championnat poids pailles)

– 12/04/2019 (ONE Roots of Honor) Martin Nguyen © vs Jadamab Narantungalag (championnat poids plumes)

– 17/05/2019 (ONE Rise of Warriors) Sage Northcutt vs Cosmo Alexandre

PROFESSIONAL FIGHTERS LEAGUE

SURPRISES DÉSARMANTES, MÉDIATISATION PËRDANTE ?

CHAMPIONS au 30 mars 2019 (ont tous été couronnés au soir du 31 décembre 2018)

Lourds : Philippe Lins (14-3)

Mi-lourds : Sean O’Connell (21-10)

Moyens : Louis Taylor (18-4-1)

Welters : Magomed Magomedkerimov (23-5)

Légers : Natan Schulte (15-3-1)

Plumes : Lance Palmer (17-3)

L’ambition était belle. Doublement belle : Premièrement relancer le principe des tournois et de la notion de mérite à l’ère d’un MMA sous l’emprise de la puissance médiatique, deuxièmement accomplir cette tâche via un planning resserré et un roster composé de sérieux clients du circuit « B ». À savoir la présence parmi les participants d’anciens vainqueurs de TUF, anciens champions Bellator, WSOF, StrikeForce ou valeur sûres ayant mené des parcours plus qu’honorables à l’UFC ou au M-1. Bref tout sauf de l’amateurisme, et de quoi justifier l’appelation même choisie par l’ancien WSOF. Alors, objectif atteint en 2018 pour la compagnie de Peter Murray, jusque là célèbre pour son rôle au sein de la NFL ? Comme souvent la réponse est oui et non. Oui, car peu de couacs sur le plan de l’organisation pure, à l’exception de la redondance de verdict « nul » des juges directement lié au déroulement de certains combats en seulement deux rounds. Non, car les résultats ont pris de revers les pronostics en consacrant nombre de fighters méconnus ou en fin de cycle plutôt que les stars confirmés qui auraient aidé à la médiatisation de la PFL. À l’exception du sacre prévisible du double champion WSOF, Lance Palmer, chez les poids plumes, les vainqueurs de tournois témoignent d’un bouleversement de la hiérarchie. Chez les lourds, c’est Philipe Lins, ventre mou au Bellator, qui a supplanté Jared Rosholt et Shawn Jordan, tous deux révélés dans l’Octogone de l’UFC. Le choc est tout aussi rude chez les mi-lourds avec le sacre de Sean O’connell, fighter au parcours cabossé qui avait même annoncé de dépit sa retraite en 2016. Chez les 84 kg, c’est le quadragénaire Louis Taylor qui a donné un étonnant rebond à sa carrière deux ans jour pour jour après son unique fait d’armes, un match de championnat WSOF face à Dave Branch. On prédisait une autoroute pour Jake Shields et Rick Story chez les welters, ce fut une lourde désillusion et l’avènement d’un Magomedkerimov ayant jusqu’alors excellé sur le seul circuit russe. Enfin, la catégorie des 70 kg marqua aussi bien le flop des « enfants » du TUF (Efrain Escudero, Ramsey Nijem) que celui de champions dominants du Bellator (Will Brooks) ou M-1 (Rashid Magomedov), le tout au bénéfice d’un Natan Schulte affichant le CV le plus modeste au début de la compétition. La formule est renouvelée pour 2019, et même enrichi de shows spéciaux d’avant-saison visant à recruter de nouveaux concurrents.

Membres importants du roster :

Lourds : Caio Alencar / Francimar Barroso / Daniel Gallemore / Shawn Jordan / Mike Kyle / Alex Nicholson / Jared Rosholt / Nick Rossborough / Kelvin Tiller

Mi-lourds : Bazigit Atajev / Jason Butcher / Carlos Eduardo / Brandon Halsey / Vinny Magalhaes / Ronny Markes / Smealinho Rama / Dan Spohn

Moyens : Shamil Gamzatov / Eddie Gordon / John Howard / Caio Magalhaes / Bruno Santos / Gasan Umalatov / Danillo Villefort

Welters : Paul Bradley / Ray Cooper III / Abubakar Nurmagomedov / Jake Shields / Rick Story / Herman Terrado / Vojan Velickovic / Yuri Villefort / Joao Zeferino

Légers : Will Brooks / Johnny Case / Efrain Escudero / Luiz Firmino / Brian Foster / Jason High / Rashid Magomedov / Islam Mamedov / Ramsey Nijem / Thiago Tavares / Chris Wade

Plumes : Alexandre Bezerra / Marcos Galvao / Andre Harrison / Jeremy Kennedy / Bekbulat Magomedov / Nazareno Malegarie / Steven Siler / Jumabieke Tuerxun /Timur Valiev

Révélation

Ray Cooper III (17-6 MMA, 4-1 PFL)

Derrière un patronyme à l’allure royale se cache un authentique cogneur venu de terres hawaïennes si fertiles en bons fighters. Le Bradda Boy est sorti premier de la saison régulière chez les welters en s’offrant deux succès avant la limite durant l’été 2018. En quart de finale, il s’offre le scalp de Jake Shields, corrigé deux fois à trois mois d’intervalle et finalisé à chaque fois par TKO. Si la demi-finale express devant Handesson Ferreira confirme son statut naissant de favori, Cooper tombe sur un os nommé Magomed Magomedkerimov en finale. Il restera néanmoins comme la plus grosse sensation de cette première saison, grâce notamment au plus rapide KO (18 secondes face à Pavel Kusch) de la jeune histoire du PFL.

Confirmation

Islam Mamedov (16-2 MMA, 6-0 WSOF/PFL)

Le roi sans couronne de cette première saison. Troisième de la saison régulière des poids légers, au seul motif de n’avoir pu disputer qu’un seul combat (naturellement remporté) durant l’été 2018, Mamedov joue de malchance en devant céder sa place en demi-finale du tournoi à l’adversaire qu’il vient pourtant de vaincre sans discussion possible, Thiago Tavares. Sans cette blessure, l’issue de la saison aurait sans doute été bouleversé, surtout lorsque l’on se remémore la victoire passée de Mamedov sur le futur vainqueur Natan Schulte (abandon suite à clé de bras au WSOF 35 en mars 2017).

Retour de flamme

Philipe Lins (14-3 MMA, 4-0 PFL)

Une surprise évidemment, mais davantage encore une renaissance. Monstro était en passe de perdre son surnom suite à ses résultats contrastés au Bellator entre 2014 et 2017. De fait, le Brésilien restait sur une série de trois défaites par KO/TKO lors de ses quatre derniers combats à l’entame du tournoi. Son retrait d’un an du circuit semble avoir été prolifique puisqu’il a finalisé les quatre adversaires croisés lors de cette compétition PFL. Petit bémol : la qualité d’ensemble de la division des lourds, de loin la plus faible de la saison.

En bout de course

Jake Shields (33-11-1 +1NC MMA, 4-4 WSOF/PFL)

Promis, juré, l’ancien artiste incompris du StrikeForce/UFC, viré pour crime de lèse « boring »-majesté plus que pour ses résultats bruts, allait démontrer avoir de beaux restes et confirmer que des capacités technico-tactiques supplanteront toujours les tenants de la puissance. Deux TKO des mains de Ray Cooper III plus tard, la légende Shieldienne est un peu plus écornée encore. Désormais âgé de 40 ans, le grappler qui prétendait s’emparer de toutes les ceintures des compagnies majeures, regarde son histoire dans le rétroviseur.

Principaux résultats de cette année à la PFL :

– 07/06/2018 (PFL 1) Nazareno Malegarie bat Marcos Galvao par décision unanime.

– 07/06/2018 (PFL 1) Andre Harrison bat Jumabieke Tuerxun par décision unanime.

– 07/06/2018 (PFL 1) Lance Palmer bat Bekbulat Magomedov par soumission au 2e round.

– 21/06/2018 (PFL 2) Robert Watley bat Thiago Tavares par TKO au 2e round.

– 21/06/2018 (PFL 2) Brandon Halsey bat Smealinho Rama par arrêt médical au 3e round.

– 21/06/2018 (PFL 2) Sean O’Connell bat Ronny Markes par TKO au 2e round.

– 21/06/2018 (PFL 2) Efrain Escudero bat Jason High par soumission au 3e round.

– 21/06/2018 (PFL 2) Brian Foster bat Ramsey Nijem par TKO au 3e round.

– 21/06/2018 (PFL 2) Will Brooks bat Luiz Firmino par décision unanime.

– 05/07/2018 (PFL 3) Joao Zeferino bat Paul Bradley par TKO au 1er round.

– 05/07/2018 (PFL 3) John Howard bat Gasan Umalatov par soumission au 2e round.

– 05/07/2018 (PFL 3) Rick Story bat Yuri Villefort par décision unanime.

– 05/07/2018 (PFL 3) Ray Cooper III bat Jake Shields par TKO au 2e round.

– 19/07/2018 (PFL 4) Josh Copeland bat Shawn Jorfan par décision unanime.

– 19/07/2018 (PFL 4) Max Coga bat Marcos Galvao par TKO au 3e round.

– 19/07/2018 (PFL 4) Philipe Lins bat Alex Nicholson par TKO au 2e round.

– 19/07/2018 (PFL 4) Andre Harrison bat Nazareno Malegarie par décision unanime.

– 19/07/2018 (PFL 4) Lance Palmer bat Jumabieke Tuerxun par soumission au 3e round.

– 02/08/2018 (PFL 5) Rashid Magomedov bat Luiz Firmino par décision unanime.

– 02/08/2018 (PFL 5) Will Brooks bat Robert Watley par décision unanime.

– 02/08/2018 (PFL 5) Vinny Magalhaes bat Brandon Halsey par TKO au 1er round.

– 02/08/2018 (PFL 5) Natan Schulte bat Jason High par soumission au 1er round.

– 16/08/2018 (PFL 6) Jake Shields bat Herman Terrado par décision unanime.

– 16/08/2018 (PFL 6) Rick Story bat Carlton Minus par soumission au 2e round.

– 16/08/2018 (PFL 6) Joao Zeferino bat Yuri Villefort par soumission au 3e round.

– 16/08/2018 (PFL 6) Ray Cooper III bat Pavlo Kusch par TKO au 1er round.

– 30/08/2018 (PFL 7) Caio Alencar bat Mike Kyle par décision unanime.

– 30/08/2018 (PFL 7) Alexandre Bezerra bat Magomed Idrisov par TKO au 1er round.

– 30/08/2018 (PFL 7) Bazigit Atajev bat Sean O’Connell par TKO au 1er round.

– 30/08/2018 (PFL 7) Smealinho Rama bat Jamie Abdallah par TKO (arrêt médical) au 2e round.

– Classements à l’issue de la saison régulière

Lourds

1-Francimar Barroso 12 points

2-Kelvin Tiller 11 points

3-Philipe Lins 8 points

4-Jack May 6 points

5-Alex Nicholson 5 points

6-Valdrin Istrefi 5 points

7-Jared Rosholt 3 points

8-Josh Copeland 3 points

9-Caio Alencar 3 points

10-Mike Kyle, Daniel Gallemore, Jake Heun, Shawn Jordan 0 point

*Caio Alencar qualifié en quarts de finale au bénéfice de la blessure de Valdrin Istrefi.

Mi-lourds

1-Vinny Magalhaes 12 points

2-Maxim Grishin 11 points

3-Dan Spohn 7 points

4-Emiliano Sordi 6 points

5-Bazigit Atajev 6 points

6-Sean O’Connell 5 points

7-Smealinho Rama 4 points

8-Rakim Cleveland 4 points

9-Brandon Halsey 4 points

10-Rashid Yusupov, Ronny Markes, Jamie Abdallah, Jason Butcher, Artur Alibulatov 0 point

Moyens

1-Abuspiyan Magomedov 12 points

2-Louis Taylor 7 points

3-Shamil Gamzatov 6 points

4-Bruno Santos 6 points

5-Sadibou Sy 6 points

6-John Howard 5 points

7-Rec Harris 3 points

8-Gasan Umalatov 3 points

9-Caio Magalhaes, Anderson Gonçalves, Eddie Gordon, Andre Lobato 0 point

Welters

1-Ray Cooper III 11 points

2-Joao Zeferino 10 points

3-Magomed Magomedkerimov 9 points

4-Rick Story 8 points

5-Handesson Ferreira 6 points

6-Pavlo Kusch 5 points

7-Bojan Velickovic 5 points

8-Jake Shields 3 points

9-Abubakar Nurmagomedov 3 points

10-Paul Bradley, Yuri Villefort, Jonatan Westin, Herman Terrado, Carlton Minus 0 point

Légers

1-Natan Schulte 9 points

2-Will Brooks 6 points

3-Islam Mamedov 6 points

4-Chris ade 6 points

5-Robert Watley 5 points

6- Brian Foster 4 points

7-Thiago Tavares 3 points

8-Rashid Magomedov 3 points

9-Johnny Case 3 points

10-Efrain Escudero, Arthur Estrazulas, Luiz Firmino, Jason Hight, Yuki Kawana, Ramsey Nijem 0 point

*Johnny Case qualifié en quarts de finale au bénéfice de la blessure de Foster.

Plumes

1-Steven Siler 12 points

2-Lance Palmer 9 points

3-Andre Harrison 6 points

4-Timur Valiev 6 points

5-Alexandre Almeida 6 points

6-Alexandre Bezerra 6 points

7-Max Coga 4 points

8-Nazareno Malegarie 3 points

9-Magomed Idrisov, Lee Coville, Jumabieke Tuerxun, Marcos Galvao, Bekbulat Magomedov 0 point

*Jumabieke Tuerxun qualifié en quarts de finale au bénéfice de la blessure de Valiev.

– 05/10/2018 (PFL 8 – 1/4 de finales du tournoi des plumes) : Lance Palmer bat Max Coga par décision unanime ; Andre Harrison bat Alexandre Bezerra par décision majoritaire ; Alexandre Almeida bat Jumabieke Tuerxun par décision majoritaire ; Steven Siler vs Nazareno Malegarie finit en nul majoritaire, Siler qualifié au bénéfice du classement en saison régulière.

– 05/10/2018 (PFL 8 – 1/4 de finales du tournoi des lourds) : Jared Rosholt bat Kelvin Tiller par décision unanime ; Philipe Lins bat Caio Alencar par soumission au 1er round ; Alex Nicholson bat Jack May par TKO au 1er round ; Josh Copeland vs Francimar Barroso finit en nul unanime, Copeland qualifié au bénéfice du classement en saison régulière.

– 05/10/2018 (PFL 8 – 1/2 finales du tournoi des plumes) : Lance Palmer bat Andre Harrison par décision unanime ; Steven Siler bat Alexandre Almeida par DQ au 2e round.

– 05/10/2018 (PFL 8 – 1/2 finales du tournoi des lourds) : Philipe Lins bat Jared Rosholt par TKO au 2e round ; Josh Copeland bat Alex Nicholson par KO au 1er round.

– 13/10/2018 (PFL 9 – 1/4 de finales du tournoi des légers) : Rashid Magomedov vs Will Brooks se finit en nul unanime, Magomedov qualifié au bénéfice du classement en saison régulière ; Islam Mamedov bat Thiago Tavares par décision unanime ; Chris Wade bat Robert Watley par décision majoritaire ; Natan Schulte vs Johnny Case se finit en nul majoritaire, Schulte qualifié au bénéfice du classement en saison régulière.

– 13/10/2018 (PFL 9 – 1/4 de finales du tournoi des mi-lours) : Smealinho Rama vs Maxim Grishin se finit en nul majoritaire, Rama qualifié au bénéfice du classement en saison régulière ; Sean O’Connell bat Dan Spohn par décision majoritaire ; Bazigit Atajev bat Emiliano Sordi par TKO au 1er round ; Vinny Magalhaes bat Rakim Cleveland par soumission au 1er round.

– 13/10/2018 (PFL 9 – 1/2 finales du tournoi des légers) : Rashid Magomedov bat Thiago Tavares par TKO au 2e round ; Natan Schulte bat Chris Wade par décision partagée.

– 13/10/2018 (PFL 9 – 1/2 finales du tournoi des mi-lourds) : Sean O’Connell bat Smealinho Rama par KO au 1er round ; Vinny Magalhaes bat Bazigit Atajev par soumission au 1er round.

– 20/10/2018 (PFL 10 – 1/4 de finales du tournoi des welters) : Abubakar Nurmagomedov vs Bojan Velickovic se finit en nul unanime, Nurmagomedov qualifié au bénéfice du classement en saison régulière ; Magomed Magomedkerimov bat Pavlo Kusch par décision unanime ; Handesson Ferreira bat Rick Story par TKO au 2e round ; Ray Cooper III bat Jake Shields par TKO au 1er round.

– 20/10/2018 (PFL 10 – 1/4 de finales du tournoi des moyens) : Louis Taylor bat Rex Harris par décision unanime ; John Howard bat Eddie Gordon par décision unanime ; Sadibou Sy vs Bruno Santos se finit en nul majoritaire, Sy qualifié au bénéfice du classement de la saison régulière ; Abuspiyan Magomedov vs Gasan Umalatov se finit en nul majoritaire, Magomedov qualifié au bénéfice du classement en saison régulière.

– 20/10/2018 (PFL 10 – 1/2 finales du tournoi des welters) : Magomed Magomedkerimov bat Bojan Velickovic par TKO au 2e round ; Ray Cooper III bat Handesson Ferreira par TKO au 1er round.

– 20/10/2018 (PFL 10 – 1/2 finales du tournoi des moyens) : Louis Taylor vs John Howard se finit en nul technique à 5 secondes de la fin du temps réglementaire pour coup accidentel dans les parties, Taylor qualifié au bénéfice du classement dans la saison régulière : Abuspiyan Madomedov bat Sadibou Sy par décision unanime.

31/12/2018 (PFL 11) Louis Taylor bat Abuspiyan Magomedob par KO au 1er round et remporte le titre des poids moyens.

31/12/2018 (PFL 11) Lance Palmer bat Steven Siler par décision unanime et remporte le titre des poids plumes.

31/12/2018 (PFL 11) Natan Schulte bat Rashid Magomedov par décision unanime et remporte le titre des poids légers.

31/12/2018 (PFL 11) Sean O’Connell bat Vinny Magalhaes par TKO au 3e round et remporte le titre des poids mi-lourds.

31/12/2018 (PFL 11) Philipe Lins bat Josh Copeland par TKO au 4e round et remporte le titre des poids lourds.

31/12/2018 (PFL 11) Magomed Magomedkerimov bat Ray Cooper III par soumission au 2e round et remporte le titre des poids welters.

Principaux combats à venir au Professional Fighters League :

– La saison 2 de la PFL débutera le 9 mai. Six éditions de saison régulière sont prévues dont la dernière le 8 août.

– Playoffs sur trois dates au mois d’octobre 2019.

– Finale avec matchs de championnats le 31 décembre 2019.

………………………………………………………………………………………………………………………………

EN BREF : AUTRES COMPAGNIES NOTABLES

KONFRONTACJA SZTUK WALKI (KSW) – Pologne

*Année de création : 2004

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 5

*Champions en titre : Phil De Fries (poids lourds) Tomasz Narkun (poids mi-lourds) Roberto Soldic (poids welters) Mateusz Gamrot (poids légers & poids plumes).

Les titres poids moyens et les deux titres féminins (pailles et mouches) sont vacants.

*Principaux fighters : Mariusz Pudzianowski / Karol Bedorf / Mamed Khalidov / Scott Askham / Artur Sowinski / Norman Parke / Michal Materla / Kleber Koike Erbst / Paul Redmond / Wagner Prado / Dricus Du Plessis / Thiago Silva / James McSweeney / Satoshi Ishii / Damian Janikowski / Damian Grabowski.

*Français présents ou ayant récemment concourus pour cette compagnie : Francis Carmont (2006-2008) Salahdine Parnasse (2018-…)

M-1 GLOBAL – Russie

Année de création : 1997

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 15

Champions en titre : Khadis Ibragimov (Poids mi-lourds) Bruno Silva (poids moyens) Alexey Kunchenko (poids welters) Roman Bogatov (poids légers) Nate Landwehr (poids plumes) Movsar Evloev (poids coqs) Aleksander Doskalchuk (poids mouches)

*Principaux fighters : Alexander Butenko / Shavkat Rakhimonov / Joe Riggs / Arman Ashimov / Dakota Cochrane / James Warfield / Travis Fulton / Travis Wiuff / Mikael Silander / Artem Frolov / Sergey Romanov / Chris Kelades / Michel Silva / Khamzat Dalgiev / Maxim Grabovich / Mikhail Zayats

*Français présents ou ayant récemment concourus pour cette compagnie : Mickaël Lebout (2018-…) Anthony Dizy (2019-…)

CAGE WARRIORS FIGHTING CHAMPIONSIP (CWFC) – Angleterre

*Année de création : 2001

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 15

*Champions en titre : James Webb (Poids moyens) Ross Houston (Poids welters) Nicolas Dalby (Poids welters interim) Dean Trueman (Poids plumes) Soren Bak (Poids plumes interim) Jack Shore (Poids coqs)

Les titres poids lourds, mi-lourds, légers, mouches et les deux titres féminins (coqs et mouches) sont vacants.

*Principaux fighters : Mads Burnell / Jai Herbert / Nathan Jones / John Maguire / Rhys McKee / Che Mills / Brad Wheeler / Craig White / Andy Young

*Français présents ou ayant récemment concourus pour cette compagnie : Alex Lohore (2018-…) Morgan Charriere (2019-…) Thibaud Larchet (2019-…)

Avec la disparition du BAMMA et devant l’effacement progressif du M-1, le CWFC a les cartes en mains pour devenir la première compagnie européenne d’importance, la concurrence relative du KSW se heurtant à l’importante différence dans le nombre de shows organisés. Le CWFC reste aussi le meilleur circuit pour révéler sur la scène mondiale des combattants français, la passerelle vers l’UFC reste vivace, autant que la marche arrière une fois l’expérience octogonale avortée.

JUNGLE FIGHT – Brésil

*Année de création : 2003

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 3

*Champions en titre : Bruno Cappelozza (Poids lourds-légers) Marcelo Barbosa (Poids moyens) Bruce Souto (Poids welters) Felipe Corales (Poids plumes) Eduardo Souza (Poids coqs) Ivanildo Delfino (Poids mouches)

Dans les faits, la majorité des titres peuvent être considérés comme vacants du fait de longue période sans défense ou de combats livrés dans d’autres compagnies pour les détenteurs depuis leur obtention. Ainsi Bruno Cappelozza, devenu double champion en 2016 (lourds-légers et mi-lourds), est apparu sous plusieurs cieux dont une pige infructueuse au très juteux Rizin FF en juillet 2018. Quant au dernier champion poids plumes en date, Felipe Corales, il s’est incliné pour ses débuts UFC en février de cette nouvelle année, brisant sa hype d’invaincu (8-1).

Seuls les règnes des champions middleweight et flyweight, débutés durant un show de 2018, ont encore une légitimité sportive. Cependant, avec toujours pas le moindre show programmé au calendrier de 2019 l’avenir du Jungle Fight est incertain. Dans la première moitié des années 2010, il organisait une dizaine de galas par an contre une petite poignée depuis 2016.

PANCRASE – Japon

*Année de création : 1993

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 13

*Champions en titre : Yuki Niimura (Poids moyens) Glaico Fraca (Poids welters) Takasuke Kume (Poids légers) Andy Main (Poids plumes) Shintaro Ishiwatari (Poids coqs) Rafael Silva (Poids coqs interim) Senzo Ikeda (Poids mouches) Mitsuhisa Sunabe (Poids pailles) Rin Nakai (Poids coqs femmes) Viviane Araujo (Poids pailles femmes)

L’ancien bastion des frères Shamrock ou de Bas Rutten, poursuit désormais son histoire dans un relatif anonymat.

TITAN FC – États-Unis

*Année de création : 2005

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 4

*Champions en titre : Uros Jurisic (Poids welters) Michael Graves (Poids welters interim) Martin Brown (Poids légers) Jason Soares (Poids plumes) Rudson Caliocane (Poids coqs) Juan Puerta (Poids mouches)

Les titres masculins des lourds, mi-lourds et moyens sont vacants, idem pour les titres féminins des coqs, mouches et pailles.

*Principaux fighters : Rafael Alves / Gustavo Balart / Herbert Burns / Jose Caceres / Marcel Fortuna / Luis Gomez / Anderson Hutchinson / Leandro Silva / Raush Manfio / Beibit Nazarov / Marc Stevens / Mohammed Usman

*Français présents ou ayant émergés de cette compagnie : Dylan Salvador (2019, débuts MMA à venir)

Devenu une sorte de laboratoire de son prestigieux compatriote UFC. Avantage : les shows Titan FC sont diffusés à grande échelle via l’application UFC Fight Pass ; inconvénient : tous les fighters sortant du lot sont rapidement recrutés par la big league, à l’image de l’ancien champion des coqs José « Shorty » Torres, auteur d’un impeccable 7-0 avant de rejoindre brièvement l’UFC à l’été 2018.

KING OF THE CAGE – États-Unis

*Année de création : 1998

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 27

Champions en titre : Ronny Markes (Poids super-lourds) Tony Lopez (Poids lourds) Thomas Fallon (Poids lourds-légers) Jason Butcher (Poids mi-lourds) Sidiah Parker (Poids moyens) Nick Angeloni (Poids super-légers) Blaze Gill (Poids légers) Juan Archuleta (Poids coqs) Tony Gravely (Poids mouches) Reuben Duran (Poids mi-mouches) Nicco Montano (Poids mi-mouches femmes) Loveth Young (Poids pailles femmes) Jayme Hinshaw (Poids minimum femmes)

Au 7 janvier 2019, le KOTC, compagnie comportant le plus de divisions de poids au monde, référence toujours comme « ses » champions une majorité de combattants partis depuis longtemps sous d’autres cieux ou n’ayant pas défendu la ceinture l’année écoulée. L’exemple le plus parlant étant celui de la championne mi-mouches Nicco Montano, révélée par le TUF et même couronnée première championne des 56 kg à l’UFC fin 2017 (avant d’être destituée).

*Principaux fighters : Kyle Angerman / Cynthia Arceo / John Devall / Marvin Garcia / Parick Mix / Johnny Munoz Jr / Billy Quarantillo / Drako Rodriguez

RIZIN FIGHTING FEDERATION – Japon

*Année de création : 2015

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 6

*Champions en titre : Kyoji Horiguchi (Poids coqs) Ayaka Hamasaki (Poids minimal femmes)

Deux premiers titres ont été attribués le 31 décembre 2018, fait à part dans cette compagnie jouant sur son aspect évènementiel et n’ayant pas nécessairement vocation à fidéliser les fighters ou à établir une hiérarchie sportive. Pour le premier show de 2019 L’avenir dira si cela traduit une évolution dans la politique du Rizin. On sait d’ores et déjà qu’une ceinture mi-lourds sera mise en jeu en 2019 entre Muhammed Lawal et Jiri Prochazka. Pour le reste c’est la poursuite de la logique de coups marketings qui a prévalue en 2018, le plus emblématique étant la venue de Floyd Mayweather Jr pour un match exhibition, le temps d’humilier Tenshin Nasukawa, pourtant vendu comme un grand espoir du kickboxing japonais. La plus grosse force du Rizin est aussi sa plus grande faiblesse : ses partenariats avec quantité de fédérations importantes (Bellator, M-1, Jungle Fight, KSW…) lui permettant de créer de la hype autour de ses fightcards. Utile pour le buzz, pas pour construire un véritable roster. Malgré une imagerie largement empruntée au mythique Pride FC, on est encore bien loin d’une construction durable.

*Principaux fighters apparus : Shinya Aoki / Diego Brandao / Darrion Caldwell / Shane Carwin / Daron Cruickshank / Cindy Dandois / Fedor Emelianenko / Kazuyuki Fujita / Mirko « Cro Cop » Filipovic / Takanori Gomi / Kron Gracie / Brandon Halsey / Heath Herring / Satoshi Ishii / Mohammed Lawal / Floyd Mayweather Jr / Ian McCall / Tenshin Nasukawa / Ben Nguyen / Vadim Nemkov / Goran Reljic / Kazushi Sakuraba / Hayato Sakurai / Ulka Sasaki / James Thompson / Brennan Ward

*Français présents ou ayant émergés de cette compagnie : Samantha Jean-Franois (débuts prévus en 2019)

BAMMA – Angleterre

*Année de création : 2009

*Nombre de shows organisés durant l’année 2018 : 3

*Principaux Français présents ou ayant émergés de cette compagnie : Xavier Foupa-Pokam (2012) Mansour Barnaoui (2013) Florent Betorangal (2013) Tom Duquesnoy (2013-2016) Cheick Koné (2015-2016) Damien Lapilus (2015-2017) Alex Lohore (2017-2018)

La compagnie est officiellement en stand by depuis l’été dernier. Et le retour n’est pas au programme au vu des signaux envoyés depuis : encore aucun événement à l’affiche en 2019 et la plupart de ses stars en bifurcaton vers le Cage Warriors ou autres ligues annexes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s