Thom Yorke : Définitivement perdu ? – Chronique de l’album Anima (2019)

Où commence et où s’arrête l’expérimentation ? Et jusqu’où peut-on parler de musique pour un empilage de sons et atmosphères à l’aspect pour le moins repoussant ? Si Radiohead était revenu à de meilleures intentions avec Moon Shaped Pool (2016), succédant au particulièrement peu affriolant The King of Limbs (2011), son leader persiste à briser les codes electro-pop en parallèle. Quelques titres euphorisants avaient donné une allure de réussite à son The Eraser (2006), tandis que l’expérience du « supergroupe » Atoms For Peace s’était révélée un sacré flop (Amok, 2013).

Depuis, il a publié sous son seul nom le peu mémorable Tomorrow’s Modern Boxes (2014), ainsi que la bande-originale du film Suspiria en 2018. Cette dernière avait le mérite de comprendre de « vraies » chansons. On a beau chercher, s’obliger à des réécoutes attentives pour cerner les supposées subtilités de l’œuvre, difficile de percevoir du génie dans cet Anima-là. Au mieux de longues plages contemplatives transcendées par la voix addictive de Yorke (Traffic, Dawn chorus), au pis des bidouillages assourdissants (l’irritante The axe ou l’atroce Not the news).

Comment un compositeur de la trempe de Thom Yorke a pu pondre de si faméliques mélodies ? Seul moyen de gommer ces errements : retrouver le quintet d’Oxford qui lui a offert la gloire pour sortir un 10e album rock fédérateur. Avant que son public finisse par se lasser de ses continuelles simagrées, et ses vaines tentatives quant à égaler le révolutionnaire Kid A de Radiohead en 2000.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s