Création associative, ce festival toulousain est spécialisé dans les films de format court (jusqu’à 30 minutes). Il a connu sa première édition en 1992 et continue son bout de chemin, dans la lignée du grand frère clermontois, mais aussi muni de ses propres forces et spécificités, notamment la diversité de ses thèmes et programmes.
J’ai fais connaissance du festival et de ses deux principales organisatrices en 2009, avant d’y participer en tant que bénévole depuis 2012. Je rédige à ce titre des chroniques pour revenir sur les différentes projections. J’ai également été membre du jury pour l’édition 2013.